Fil info
22:14 La Corrèze s'incline devant son groupe préféré https://t.co/SHfLEErjCG
20:51 Trop de places assises vendues ce soir pour le concert aux Trois Provinces. Les organis… https://t.co/KMqLYwzL2K
20:46 . Trop de places assises vendues... Les organisateurs demandent à ce que les plus… https://t.co/tvs7v12Ers
20:01 Salle comble ce samedi soir à salle des Trois Provinces. 4000 personnes venues de toute… https://t.co/b2kedDQSTH
17:55Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/Bjy7a3Guk5 via
13:00Région : Le chocolat, un produit courant et pourtant si méconnu | L'Echo https://t.co/yBddTy4LcE via

Diors se qualifie avec la manière

FOOTBALL, Coupe de l’Indre, demi-finale retour, Diors – Le Blanc
Les Diorsais éliminent une belle équipe blancoise (3-1). La finale attendue face aux Déolois aura bien lieu et elle s’annonce très ouverte.

Victorieux 3-0 à l’aller, Diors aborde en très bonne position ce retour face au leader de Départemental 1.
D’autant que Jean-Philippe Bois peut compter sur le retour de Doucet alors que son homologue blancois Romain Gouault déplore six absents par rapport à l’aller. Les visiteurs démarrent sans complexe en tentant de jouer vite vers l’avant et en s’appuyant sur leur excellent ailier Bégon. Joao Claude est surpris au point de pénalty par un ballon en cloche et n’assure pas son contrôle (12e). Jordan Le Hir reprend un ballon qui traîne mais Baraudon dévie en corner. La pression diorsaise s’accentue au fil des minutes même si les corners ne donnent rien. Ce même Le Hir passe encore facilement sur son côté droit. Son centre est un poil trop long pour Nadaud au second poteau (22e). Le centre en retrait vient cette fois de la gauche. Jordan Le Hir reprend du plat du pied gauche mais ça manque de force et Tauvy se couche bien (23e).
C’est cette fois Doucet qui tente sa chance. Son tir est tendu et cadré mais Tauvy est à la parade (26e). Les Blancois laissent passer l’orage et envoient leurs flèches vertes. Mais ils perdent des ballons à la récupération. Forichon passe sur la gauche, un défenseur blancois repousse devant Nadaud. Le cuir revient sur Doucet qui frappe. Tauvy sauve à la base de son poteau (36e). Le ballon revient sur Nadaud qui place une tête. Son but est refusé pour hors-jeu. Forichon dépose encore Robin. Il décoche un missile mais Tauvy est encore à la parade (42e) ! Diors pousse et va trouver l’ouverture juste avant la pause. Compin frappe un coup franc lointain à mi-hauteur. Tauvy s’interpose mais relâche le cuir alors qu’il n’était pas chargé. Laplaine saisit l’aubaine et ouvre le score de près (1-0, 44e).
Paul-Hubert Forichon fait son entrée côté diorsais dès le retour des vestiaires. Il perd son premier ballon au profit de Bégon qui file au but. Lessault gagne son duel en sortant rapidement (46e). Diors pousse. Alban Forichon frappe à son tour mais c’est repoussé (50e). Nadaud ne trouve pas le cadre sur une frappe croisée (53e). Le même Forichon déborde sur la gauche et sert Bijotat. Le milieu diorsais ne cadre pas sa frappe enveloppée (57e). Nadaud est bien servi dans la profondeur. Tauvy s’y reprend à deux fois pour capter la lourde frappe (61e). Diors joue désormais à sa main. Compin frappe au-dessus (63e). Le match baisse de rythme jusqu’à un petit coup de théâtre. Paul-Hubert Forichon met la main dans sa surface devant Brénaut. Pénalty logique que transforme en force le capitaine blancois Diarra (1-1, 68e). La réaction des locaux ne tarde pas. Kévin Le Hir décale Alban Forichon sur la gauche. Le plat du pied croisé de l’ailier diorsais trompe Tauvy (2-1, 75e). Ce dernier ajoute un but en toute fin de match sur un service de Doucet (88e). Diors s’impose sans forcer et peut maintenant se concentrer sur le championnat de Régional 3 et la montée. Le Blanc quitte la compétition la tête haute et va tenter de rapidement valider la montée en Ligue.
Anthony Moiny

La fiche
Diors (R3) –Le Blanc (D1) : 3-1 (mi-temps 1-0). Aller : 3-0.
Arbitre : M. Désiré. 268 spectateurs payants.
Buts : Laplaine (44e), Forichon. A (75e, 88e) pour Diors ; Diarra (68e sp) pour Le Blanc.

Jean-Philippe Bois (entraîneur de Diors) : « On va retrouver Gaston-Petit. On a fait le nécessaire. On a été sérieux et on a profité de leurs erreurs individuelles. La finale c’est bien mais ce n’est pas un aboutissement. On y va pour la gagner. On va jouer tous les matches de championnat à fond et on fera les comptes avant de jouer cette finale. C’est une saison très intéressante et elle pourrait devenir exceptionnelle pour le club. »
Romain Gouault (entraîneur du Blanc) : « On a réellement joué un match de coupe. On a essayé de jouer au football mais il nous a manqué l’efficacité sur la dernière passe. Le fait que leur gardien évolue très haut nous a posé des problèmes pour jouer dans la profondeur. Il nous a manqué de la fraîcheur dans les quinze dernières minutes. »