Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Football : Déols s’offre une nouvelle coupe !

Sans surprise, Déols remporte un onzième trophée départemental en disposant de Diors 3 à 0 au terme d’une finale qui n’a pas tenu toutes ses promesses. Les Diorsais n’ont jamais été en mesure de rivaliser.
Annulé l’an passé, le rendez-vous du football indrien a cette fois bien lieu dans l’enceinte de Gaston-Petit. Les deux favoris de la compétition se retrouvent dans une finale ouverte où Diors, promu en Régional 2, espère soulever le trophée pour la première fois de son histoire. La rencontre démarre timidement. Les Déolois ont la possession mais se font prendre au hors-jeu par une défense diorsaise parfaitement orchestrée par Vogt. Il faut attendre la 17e minute pour assister à la première occasion. Déols monopolise le cuir, Tétard entre dans la surface côté gauche et centre à ras-de-terre. Costa contrôle au second poteau et arme une frappe qui est contrée.
Déols pousse, Bernardet ajuste une petite tête plein axe pour Wanzi. Le renard des surfaces contrôle et marque de près alors que les défenseurs diorsais croyaient au hors-jeu (1-0, 19e). Diors ne trouve pas de solution et c’est encore Wanzi qui est tout près de reprendre de la tête un coup franc de Bernardet (30e). C’est un peu plus tranchant en fin de première période côté diorsais. Guillaume Compin  dévisse une frappe (36e) puis Doucet ne parvient qu’à effleurer de la tête le coup franc vicieux de son capitaine, Clément Compin (44e). Dorangeon sort devant Doucet (45e+1).
La reprise est tout aussi timide que le début de partie. Jusqu’à un bon ballon dans la profondeur pour Doucet qui frappe du pied gauche. Dorangeon sort le cuir en corner (52e). Diors a monté son bloc et se montre dangereux. Mais Bernardet est séché aux vingt mètres. L’ancien joueur de la Berri et capitaine déolois nettoie la lucarne de Lessault (2-0, 56e). Bernardet lance Wanzi dans la profondeur qui ajuste tranquillement Lessault de l’intérieur du pied droit (3-0, 61e). Le suspense est définitivement tombé. Boukari a l’occasion d’alourdir le score mais il perd son duel face à Lessault (66e). Les Diorsais essaient de réagir. Kévin Le Hir (74e, 88e) puis Dubljevic (77e, 88e) et Doucet (89e) sont tout prêts de réduire la marque. Déols termine sans forcer et a le temps de savourer. En toute logique.
Anthony Moiny

La fiche
Déols (R1) - Diors (R3) : 3-0 (mi-temps 1-0).  1 000 spectateurs environ. Arbitre : M. Fauduet.
Buts : Wanzi (19e, 61e), Bernardet (56e) pour Déols.
Avertissements : Nadaud (73e), Compin.C (76e) à Diors.
Déols : Dorangeon - Tétard, Perrichon, Mulatu, Michaud - Moreau, Bernardet  (cap) - Achbakou, Costa, Boukari - Wanzi. Entraîneur : Alexandre Ballereau.
Diors : Lessault - Maraffon, Morand, Vogt, Compin.G - Le Hir.J, Bijotat, Compin. C (cap), Forichon - Nadaud, Doucet. Entraîneur : Jean-Philippe Bois. 

Les réactions
Alexandre Ballereau (entraîneur de Déols) : « Cela n’a pas été une grande finale de notre part. Le plus important, c’était de gagner et c’est ce qu’on a fait. Je félicite mes joueurs, à la fois ceux présents sur la feuille de match et les autres. Il y a un bon état d’esprit dans ce groupe, on a toujours envie de faire les choses ensemble. Cela nous a permis de remporter des matches dans la difficulté. J’avais axé ma causerie d’avant-match sur nous-mêmes. Notre principal ennemi, c’est nous-mêmes. Et l’entame a été positive, on a maîtrisé.»
Jean-Philippe Bois (entraîneur de Diors) : « On a déjoué un peu. On a eu peur et on s’est mis trop de pression. On n’a pas fait ce qu’on fait d’habitude. On n’a pas défendu en avançant. On est bien repartis en seconde mi-temps mais le coup franc nous a fait mal. On n’a pas joué crânement notre chance. Je sentais bien cette finale. Je ne pensais pas que la pression allait nous rattraper. Il y avait de la qualité en face, ils sont physiques, techniques. Ce match s’est joué dans la tête. La préparation a été difficile avec beaucoup de blessés. Concernant ma situation, c’est l’inconnu pour la suite. On est dans le flou total et je ne sais pas si je serai encore l’entraîneur de Diors la saison prochaine. »
Clément Compin (capitaine de Diors) : « C’est un beau cadeau de finir la saison à Gaston-Petit mais il a manqué la cerise sur le gâteau. On est tombés sur une grosse équipe de Déols qui a joué un cran au-dessus. On a manqué un peu d’agressivité en première période. On avait la moitié de l’équipe blessée deux semaines avant cette finale et cela a nui à notre préparation. C’est une fierté pour un petit club comme nous de monter en R2.»