Fil info
22:18Saint-Paul-de-Serre : Un motard gravement blessé dans le Grand Périgueu -> https://t.co/ISRlLHNsYn
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

Les entreprises poussées à l’égalité femmes-hommes

Avec les nouvelles dispositions légales, les entreprises doivent désormais mesurer et publier sur internet l’écart salarial femmes-hommes, une mesure censée accélérer l’égalité professionnelle.
La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel oblige désormais les entreprises à évaluer les disparités salariales entre femmes et hommes. Elles sont également obligées de rendre public les résultats au travers d’un index via leur site internet.
Cinq indicateurs sont pris en compte : le niveau de salaire à poste et âge comparable, les augmentations, les promotions, les augmentations au retour de congé maternité et la part des femmes parmi les dix plus hautes rémunérations. Pour aider les entreprises dans cette nouvelle réglementation, l’Etat a mis à disposition un tableur de calculs ainsi qu’une série de questions-réponses. Un référent départemental est également en charge de l’accompagnement et du conseil.
Hier, la Direccte de l’Indre avait convié les entreprises à la cité administrative pour une séance d’information : présentation de l’index, obligations légales et informations sur les violences sexistes et sexuelles au travail étaient au programme. Parmi les autres nouveautés, les sanctions sont également plus importante.
« La nouveauté de la loi, c’est notamment la pénalité financière qui peut être plus dissuasive et représenter jusqu’à 1% de la masse salariale », confirme Philippe Jubeau, responsable départemental de la Direccte. Pour le responsable, au-delà de l’obligation, l’égalité salariale doit d’abord être vu comme une opportunité pour les entreprises. « Ne pas avoir de rémunération équivalente est premièrement contraire à la loi. D’autre part, les entreprises se privent de compétence de femmes qui ne postulent pas pour des postes sous-rémunérés. »
Pour contrôler la bonne mise en œuvre de l’index, la Direccte ne dispose pas de moyens supplémentaires mais bénéficiera d’une « réorientation des moyens des services de l’inspection du travail ». Parmi les moyens de contrôle, les agents pourront vérifier la mise en ligne de l’index, mais aussi s’appuyer sur les alertes des partenaires sociaux et bien sûr, les contrôles avec mise en demeure.

Publication de l’index
Le législateur a décidé d'échelonner la publication de l’index. Les entreprises de plus de 1 000 salariés sont les premières concernées et ont déjà dû publier leur index le 1er mars dernier (aucune dans l’Indre). La deuxième phase concerne celles de plus de 250 salariés. Dix entreprises sont concernées dans l’Indre et devront publier leur index le 1er septembre prochain. La troisième et dernière phase concerne les entreprises de plus de cinquante salariés. Plusieurs centaines d'entreprises sont concernées dans l’Indre et devront publier leur index le 1er janvier 2020.

Adidas Yeezy shoes