Fil info
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra
21:32Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» -> https://t.co/kulLwpKVBj
21:03 Le rugby c'est aussi (surtout) ici :-)
20:12Châteauroux : Le Racc dompte un vaillant RCI -> https://t.co/GrPFAfmi93
20:08Eguzon-Chantôme : 34e édition : la châtaigne fêtée à tous les goûts -> https://t.co/hens1rOcvU
20:06Châteauroux : Visite guidée du chantier de Balsanéo -> https://t.co/rA1vInVszV
20:01Châteauroux : « L’anguille » ne s’est pas défilée -> https://t.co/kXCUhNPLFq
19:16Bassillac : Un salon sympa et détendu -> https://t.co/G1XWa3OUbU
19:12Marsac-sur-l'Isle : Meurtre ou suicide à Auchan ? -> https://t.co/eLtrah97rh
19:06Saint-Geniès : Grave accident de moto près de Sarlat -> https://t.co/S3cfWd3ytA
18:00Sarlat-la-Canéda : Une saison correcte malgré un mois de mai difficile -> https://t.co/BknniT5IOm
13:19Haute-Vienne : Municipales, Emilie Rabeteau, en lice à Condat-sur-Vienne | L'Echo https://t.co/bHr1ZWHjE3 via
11:08J’ai rarement vu du « participatif » avec les socialistes. En bla-bla oui mais sans plus. Exemple : la large conce… https://t.co/7pGkvWL1hI

Les soupçons se confirment : tous contaminés au glyphosate

Les soixante-neuf volontaires du collectif « Campagne glyphosate 36 » ont reçu les résultats de leurs examens. Comme ils le soupçonnaient, tous sont imprégnés par l’herbicide. Maintenant, la plupart envisage une suite juridique.
Rendez-vous était donné mercredi soir à l’Odakim au Poinçonnet. Après les prélèvements réalisés en avril dernier, les 69 volontaires du collectif « Campagne glyphosate 36 » attendaient les résultats de leurs examens. Agés de 30 à 80 ans, 33 femmes et 36 hommes, habitant 34 communes réparties aux quatre coins du département, ont joué les cobayes.
Ils ont confié leur urine à un laboratoire allemand dans le cadre d’une campagne nationale initiée par des faucheurs volontaires de l’Ariège. L’objectif est de montrer le niveau général d’imprégnation du glyphosate dans les aliments consommés, l’eau potable et même l’air. 77 collectifs locaux participent à l’opération, près de 3 500 volontaires ont déjà fait leurs analyses.
Maintenant, le collectif s’apprête à enclencher la phase deux, à savoir l’action devant les tribunaux pour atteinte à l’environnement, tromperie aggravée et mise en danger de la vie d’autrui. Tous les volontaires n’ont pas encore annoncé la poursuite de l’action mais une grande majorité devrait s’engager. La date butoir du dépôt de plainte est fixée à juillet. Le collectif vise les fabricants mais aussi les instances européennes ainsi que l’institut allemand de l’évaluation des risques qui a autorisé la mise sur le marché de l’herbicide. Une présentation publique des résultats est prévue demain soir lors du rassemblement Nous voulons des coquelicots devant la mairie de Châteauroux.

Appel à financement participatif
Initiative collective, la bataille engagée contre le glyphosate nécessite des fonds pour financer les analyses et la plainte juridique. Le coût des analyses et du contrôle de la procédure par huissier ont été déjà été financés par les volontaires. Le collectif a néanmoins encore besoin de soutien pour le financement des procédures judiciaires à venir.  Une cagnotte participative a donc été ouverte sur internet, accessible via l’adresse www.helloasso.com/associations/indre-nature/collectes/campagne-glyphosate ou par don en chèque à l’ordre de Indre Nature avec au dos la mention « Campagne Glyphosate » inscrite.

Les taux relevés
Les taux moyens relevés dans les urines des 69 volontaires s’expriment en ng/ml. Ils s’élèvent à :
- Femmes : 0,809 (mini : 0,08 ; maxi : 2,274)
- Hommes : 0,868 (mini : 0,379 ; maxi : 2,190)
Le taux maximal de glyphosate autorisé dans l’eau potable est de 0,1 ng/ml

Off White X Max 97