Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Contre la réforme, les enseignants refusent de surveiller le bac

Après plusieurs mois de mobilisation contre la réforme Blanquer, une partie du corps enseignant prévoit de ne pas surveiller le baccalauréat lundi à l’appel des syndicats. L’administration a déjà pris le devants.
Appel national relayé localement par l’intersyndicale CGT Educ’action, FSU-SNUIpp, Snuep-FSU et Snes-FSU, la mobilisation de lundi concerne notamment les enseignants appelés à surveiller les épreuves du bac. Après consultation dans les établissements, la grève devrait être massivement suivie. Même la CFTC, le syndicat des enseignants du secteur privé, a lui aussi appelé à la mobilisation.
« Le personnel est mobilisé depuis des mois mais ce qui se profile lundi est exceptionnel, prévient Sophie Winandy, du Snes-FSU. C’est une réponse exceptionnelle à une surdité exceptionnelle. Le ministre a largement été prévenu. On en arrive là car face à toutes les mobilisations, on a reçu que violence, mépris et intimidation. C’est insupportable. »
Les enseignants dénoncent une réforme « mal pensée, mal construite » qui « renforce les inégalités » et qui est « très contestée même par les inspecteurs et les chefs d’établissement ». Ils dénoncent aussi les modalités de sa mise en place, « dans une précipitation monumentale ». « Les manuels sortent fin août ! », souligne Sophie Winandy. « On est d’accord pour les réformes mais pas une qui augmente les inégalités sociales et de territoire, précise Mathieu Henner, du Snes-FSU. Cette réforme va dans le sens d’une désertification des territoires. On a le sentiment d’une alienation de notre travail, de faire des programmes inadaptés. On souffre de ne pas pouvoir exercer notre métier correctement, ni d’aider les élèves. »
Premiers concernés, les élèves sont justement du côté des enseignants. Le syndicat lycéen UNL apporte son soutient à la mobilisation au travers d’une lettre se concluant sur ces mots. « Votre combat est juste, car il en dépend de l’avenir de l’Education nationale. »
les retraités appelés à la rescousse
L’administration n’entend pas pour autant rester sans rien faire. Jeudi en fin d’après-midi, le personnel du lycée Pierre-et-Marie Curie apprenait ainsi qu’il était réquisitionné par le DASEN.
« L’administration demande aux assistants d’éducation (AED) ou aux enseignants retraités de venir surveiller, dénonce José-Manuel Félix (CGT Éduc'Action). Ils veulent briser la grève. Plutôt que de calmer le jeu, l’administration remet de l’huile sur le feu. Ils mettent la pression sur les personnels pour surveiller le bac. Les AED ont notamment peur de ne pas voir leur contrat renouvelé car ils sont signés après le bac. »
Les enseignants demandent une revalorisation salariale « pour tout le monde », le retrait de la réforme du lycée et celle du statut de la fonction publique, celle du BAC, la suppression de parcoursup où « les enfants les plus fragilisés sont les premiers touchés » et l’arrêt des suppressions de postes. Lundi matin, les syndicats appellent les enseignants grévistes à venir dresser « le mur de la colère » devant la DSDEN. Au Blanc, un collectif d’enseignants grévistes sera à 10 h 30 devant le lycée Pasteur pour répondre aux interrogations des familles. De même à Argenton, rendez-vous est donné à 10 h place de la République.