Fil info
21:32Bergerac : En décidant d'un hommage durable aux Justes, la maire Daniel Guarrigue met les points sur les "i" -> https://t.co/l7qk57TWJA
21:09Peyrignac : Un beau projet d’AMAP à Peyrignac -> https://t.co/s5Szc2YIjW
20:52Châteauroux : Une danse pour intégrer la 3e année du NID ballet junior -> https://t.co/XQ7infn1xi
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF

Un retour aux fondamentaux

La vingt-sixième saison d’Equinoxe marquera le retour en force du théâtre et de la danse. Trente-six spectacles sont programmés. La période est aux abonnements sur place ou sur internet. Un nouveau directeur doit être nommé dans les tout prochains jours.
La 26e saison d’Equinoxe débutera le 1er octobre.
C’est un peu plus tard que les autres années mais cela s’explique par l’arrivée en septembre d’un nouveau directeur de façon à lui laisser le temps de rencontrer l’équipe et de prendre ses marques. Trois candidats (deux hommes et une femme) restent en lice sur dix-huit au départ. Le choix sera fait lundi prochain par un jury réunissant un représentant de l’association et les différents partenaires.
Une page se tourne avec le départ de François Claude qui était là depuis l’ouverture de la salle. Cette programmation 2019-2020 est donc sa dernière : « Après une année très circassienne, cette nouvelle saison marque le retour du théâtre, du texte patrimonial et contemporain. C’était une volonté du ministère. La saison 2019-2020 sera donc plus généraliste », précise-t-il.
Elle sera aussi plus ramassée avec trente-six spectacles alors que l’on est habituellement entre quarante et cinquante mais une latitude a été laissée au nouvel arrivant d’ajouter s’il veut un ou deux spectacles fin mai. A trois exceptions près, tous ces spectacles peuvent être inclus dans un abonnement.
Parmi ces spectacles, il y a quelques noms connus : Sophia Aram, Alain Chamfort, Philippe Torreton venu ici il y a deux ans pour un hommage à Allain Leprest, Yolande Moreau que l’on n’a pas revue à Châteauroux depuis vingt ans, et Arthur H, non pas chanteur mais comédien dans la nouvelle création de Wajdi Mouawad.
Le rôle d’une scène nationale n’est pas seulement de programmer des spectacles mais aussi de soutenir la création. Six spectacles à l’affiche seront ainsi créés dans le réseau des scènes nnationales. A Châteauroux, deux résidences de création sont calées avec Julie Delille et Laurence Cordier. La première rejouera dans trois communes du département Le Journal d’Adam et Eve présenté la saison dernière à la maisonnette. La seconde explorera des écrits de Frida Kahlo.
En début et en fin de saison, on ira au mail Saint-Gildas pour deux spectacles, l’un sous chapiteau avec le P’tit Cirk, l’autre sous une yourte pouvant accueillir une centaine de personnes avec la Cie Baltringue. L’un des gros coups de cœur de François Claude va à Hate, la performance d’une comédienne, Laetitia Dosch, nue sur scène, dans un étonnant duo avec un cheval, toutefois déconseillé aux moins de 16 ans.
Le théâtre fait donc son retour avec sept grands rendez-vous. On pourra notamment voir Philippe Torreton en Galilée dans un texte de Brecht, Dom Juan de Molière par le centre dramatique de Limoges, et des créations plus contemporaines : Pavillon noir sur le monde des hackers et Les Naufragés sur les SDF, sans oublier une relecture en toute liberté des Mille et une nuits.
Côté musique, on pourra applaudir Bertrand Belin, le mystère des voix bulgares, Yolande Moreau et Christian Olivier (chanteur des Têtes raides) qui revisiteront l’univers de Jacques Prévert, le flûtiste Joce Mienniel et le pianiste congolais Ray Lema en sextet.
On n’oubliera pas de mentionner qu’il y aura quatre spectacles jeune public qui auront lieu dans la grande salle.
Le dernier spectacle de la saison, pour le moment, sera un ciné-concert à l’Apollo, un Dr Jekyll et M. Hyde de 1920, avec l’ex-guitariste de Noir Désir, Serge Teyssot-Gay.
Pour rappel, les tarifs par soirée vont de 3 à 25 euros. Les intermittents, chômeurs et personnes au RSA ne payent que 6 euros. Tous les moins de 30 ans ne payent que 10 euros. Si l’on a plus de 30 ans, pour un abonnement à partir de 4 spectacles, la place revient à 15 euros. La personne qui accompagne un abonné peut par ailleurs bénéficier d’un tarif réduit à 20 euros. Pour les groupes, l’achat de 10 abonnements individuels donne droit à un onzième abonnement sous forme de cartons d’invitation.  Il est possible de s’abonner et de prendre ses places en ligne ou à l’accueil d’Equinoxe depuis le 8 juin.

nike air zoom pegasus 33 Sale -75% OFF Cheap nike pegasus 33 women's Store