Fil info
07:40# # - : Musique: avoir des poissons dans la tête c’est vivre sa passion -> https://t.co/MNgGUY8X5X
07:37Région : Modernisation de la voie Fromental-limoges : début des travaux aujourd’hui -> https://t.co/Rpsx8FIfTl
07:34# # - -Vienne : Estivol : le nez en l’air et les pieds sur terre -> https://t.co/GxXVWp25c9
07:32Région : L’application vidéoguide s’enrichit -> https://t.co/j3kfmZQYp5
07:30Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» -> https://t.co/zJPAYHoFsp
00:02À nos souvenirs de la remontée en , le public reprend avec les joueurs et le sta… https://t.co/S0GzyoSKqO
22:46Corrèze : Le département placé en alerte orange canicule -> https://t.co/GYsUE4Zkuo
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Château d’Ars : le trad’ pour tous

La sixième édition du festival Le Son Continu, dédié aux musiques traditionnelles, a débuté ce jeudi dans le parc du château d’Ars sur la commune de Lourouer-Saint-Laurent. Environ 15 000 festivaliers sont attendus jusqu’à dimanche soir.Rendez-vous de passionnés, Le Son Continu a tout pour séduire ce public fidèle, mais il n’en reste pas moins ouvert et pense aux curieux qui souhaiteraient s’initier.
« La danse trad, elle n’est pas lourde, avance Laurent Fossey. Il faut être bien dans son corps, que dans la danse, on se sente à l’aise. » C’est sur ces quelques mots rassurants que l’animateur débutait hier ce premier atelier danse qui avait tout d’une mise en jambe pour s’ouvrir aux plus de personnes possibles : Trad’ pour les nuls. L’animation n’a pas attiré autant de monde que d’autres ateliers plus spécialisés les années précédentes – environ 80 personnes s’y sont rendues – mais elle a eu le grand avantage de rappeler à chacun qu’ici, tout le monde est le bienvenu, danseur ou non, musicien, luthier, indriens curieux, étrangers passionnés... Au milieu de la piste, Cécile a rejoint Laurent Fossey pour jouer le rôle d’assistante. Bien qu’elle soit déjà venue au festival, elle n’avait pas encore osé se lancer sur les parquets. Cet atelier sera sa clé. « ça fait envie de voir les autres, alors là, c’est bien pour pouvoir se lancer. Je sens que je me débrouille mieux. Laurent explique vraiment bien et c’est accessible pour apprendre. ça demande encore de la pratique, mais au moins, j’aurai la base », se rejouit-elle sourire aux lèvres. Le soir, c’est sûr, elle était parmi les centaines de danseurs prêts à rejoindre les parquets chaque nuit et danser jusqu’à l’aube.
Dès l’ouverture du site hier, vers  13 h, les premiers festivaliers ont repris possession et investi les lieux, avides de se plonger dans cette ambiance conviviale qu’ils ne retrouvent qu’à cette occasion. Tandis que certains profitaient de cette première mise en jambe, d’autres se sont immédiatement plongés dans l’ambiance du bal grâce aux premières prestations musicales. Cette année, les lieux ont été modifiés, avec, notamment, l’installation d’une scène de danse sonorisée supplémentaire, au niveau de la Pommeraie. Chaque après-midi, celle-ci sera ouverte à de jeunes groupes qui souhaiteraient faire un premier passage au Son Continu et sera aussi le lieu de prestation du concours instruments et petites formations. Par tradition, le festival laisse toujours beaucoup de places aux « débutants » pour favoriser l'émergence de nouveaux talents. Cet ambiance « incubateur de talents » est aussi nourrie par la présence du salon de lutherie, d’une centaine d’artisans dont plusieurs sont mondialement reconnus et l’aide apportée par de jeunes élèves en lutherie au lycée George-Sand de la Châtre, bénévoles et prêts à recevoir les bons conseils de leurs aînés.
Le festival se poursuit encore jusqu’à dimanche avec de nombreuses propositions. Concerts, bals, ateliers, conférences sont d’ores et déjà annoncés. Mais ce n’est rien face à toutes les animations spontanées qui émaneront des festivaliers, prestations entre amis ou présentations de CD programmées. Encore une fois, la place est laissée à tous, professionnels ou amateurs. Le Son Continu est un des premiers rendez-vous estivaux de musiques trad en France et sans aucun doute le lieu où aller pour ne rien manquer des événements importants de l’été, s'immerger ou tenter une première plongée dans le monde des musiques traditionnelles.

Parution du recueil Barbillat-Touraine
C’est un peu la bible de tous les passionnés de musiques traditionnelles Centre - France. Le recueil de chants traditionnels collectés par Emile Barbillat et Laurian Touraine vers 1910, est réédité cette année par la Bouinotte et Lancosme Edition avec une nouveauté : les chansons enfantines qui n’avaient encore jamais été présentées. Le livre, ouvrage d’environ 1 000 pages, fait sa sortie officielle à l’occasion du festival. Une présentation de l’ouvrage est programmée samedi, à 15 h.

Pratique
Salon de lutherie, bals, concerts, conférences du 11 au 14 juillet,  château d’Ars (Lourouer-Saint-Laurent).
Concerts et bals :
 - Vendredi 12, Guilhem Desq solo et invités et Electrik Gem (Clairière, 21 h) ; Patates Sound System et Denoan (Pommeraie, 0 h) ; Violoneuses, Jéricho et Toad (cour, 0 h).
 - Samedi 13, Talec/Noguet quartet et Väsen (Clairière, 21 h) ; Moussaka trio et Zef (Pommeraie, 0 h) ; Le Bour Bodros et Super parquet (cour, 0 h).
 - Dimanche 14, Compagnie Outre mesure et  Pine Maren (Clairière, 21 h) ; Trio Jolivet Padovani Robin (Pommeraie, 0 h)
Horaires : 10 h - 0 h ( dimanche à 18 h) ; salon de lutherie et association 10 h - 19 h.
Tarifs à la journée : accès parc 7 euros, gratuit - 15 ans ; parc et concert 20 euros plein tarif, 17 euros réduit, gratuit - 12 ans.