Fil info
21:29Périgueux : Une voiture brûle, un jeune homme renseigne les policiers -> https://t.co/CiAjFPCadm
19:41Saint-Aulaye : Mettre un vent au projet -> https://t.co/9Tj1pTfnuZ
19:35RT : Bonjour j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes mercredi et que j’ai déjà été c… https://t.co/e62DxwbWIr
19:14Déols : Top départ pour les as de la haute voltige aérienne -> https://t.co/BXtcb4Vf5b
19:08RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Pentagon papers" jeudi soir au parc des bords de vienne, bass… https://t.co/l6ju3QFv4g
19:08RT : Toile sous les étoiles - Concert gratuit à partir de 19h demain soir au parc des bords de vienne https://t.co/HZV79p3VWj
19:06RT : Et photo souvenir. Alain Damasio a l'assaut. https://t.co/egfLiTDIoB
19:06RT : Et quel public, concentré, attentif, et partageur de témoignages forts. Comme ce gilet jaune du Mans, racontant les… https://t.co/HRt7dMlTTb
19:06RT : Normalement à 20h fait un reportage sur les maires qui ont pris un arrêté anti Glyphosate. Je devrais y… https://t.co/vsNmomDyBQ
18:54RT : Le 21 août 1944, fut libérée de l'occupation. Les maquisards, menés par Georges GUINGOUIN, entrent dans la… https://t.co/wtMDSuv4Sx
18:54RT : En direct de la place des Carmes, commémoration du 75e anniversaire de la libération de , en présence de Jé… https://t.co/7zn4fE10Jo
18:32Last days on Arte on replay... After you will be able to see the cinéma version in theaters in the fall !… https://t.co/PCbmhU6ODk
16:33Le Pêchereau : DARC au Pays pescherellien : la musique déconcentrée -> https://t.co/OxWsjzOrBy
16:16Sarlat-la-Canéda : Du changement à la tête de la Compagnie de Sarlat -> https://t.co/ryHDUWIoUS
15:35Bergerac : L'opposant s'était suspendu à une grue, son jugement, à la question de la légalité du chantier -> https://t.co/MgQmcvlhiu
11:13Brive-la-Gaillarde : Pour une solidarité sans faille -> https://t.co/tB8DB6piSH
11:09Sport : Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte -> https://t.co/C8k5h1oW9e
10:46RT : J'ai eu la chance de le voir en avant-première en présence des gars de au forum des images à Paris. Ce doc de… https://t.co/lwhZ7FqZMo
10:46RT : Merci Mme le Président de porter à l’Elysée la voix de tous ces Barreaux mobilisés pour la défense de Nasrin SOTOUD… https://t.co/z07SnDCLin
07:40# # - -Vienne : La Cuisine de Conso ouvre demain -> https://t.co/5NphMhDRbH
07:39Bergerac : Un air d’étuve… moins chaud qu’à Périgueux -> https://t.co/2DXHKI7AVf
07:36# # - -Vienne : Collège de Nantiat: vers une optimisation des services -> https://t.co/JoRxhQCICL
07:31Région : Check In Party : décollage imminent -> https://t.co/6G6U5FTknu
07:29Région : Confolens, plus d’un demi-siècle de fête -> https://t.co/acbiPVpmy9

Le Berry, une terre de woofing ?

Des volontaires sont accueillis dans des fermes afin d'acquérir des méthodes d'agriculture ou d'élevage biologiques en échange d'une aide bénévole. Cette pratique se développe dans le département.

Paul et Louis passent dix jours dans le Berry.
Les deux frères, âgés de 19 et 22 ans, sont étudiants en écoles de commerce. Ils vivent à Paris même si, cette année, Louis a poursuivi son cursus à Pékin. Tous deux sont donc venus se mettre au vert mais pas vraiment pour se reposer. Paul et Louis sont en effet des « woofers » : des volontaires qui, en contrepartie d’un coup de main bénévole, vont découvrir des pratiques respectueuses de l’environnement. Ils ont planté leur tente à la ferme des Myosotis à Celon et partagent la table de leurs hôtes, François et Nathalie Grauss.
Sur wwoof.fr, l’une des principales plateformes dédiées à ces séjours actifs, la ferme des Myosotis est l’un des six lieux à accueillir des woofers dans l’Indre. François et Nathalie Grauss ont vécu une vingtaine d’années à Paris. Jusqu’au jour où ils ont eu envie d’autre chose. « Je suis natif de Normandie, j’avais envie de retrouver une vie naturelle, d’être en accord avec mon environnement. Paris m’était devenu de plus en plus insupportable », explique François. De son côté, Nathalie, comédienne, s’était tournée vers le jardinage suivant une formation sur l’agriculture biologique dispensée par la ferme de Sainte Marthe en Sologne.
Le choix du Berry n’est pas un complet hasard, Nathalie étant originaire de Vatan. C’est au sud d’Argenton-sur-Creuse, en pleine campagne, qu’ils ont trouvé leur bonheur : une ancienne ferme avec deux hectares de terres. Ils se sont installés ici en 2016 avec le soutien de l’ADAR-CIVAM et ont retroussé leurs manches. Ils ont transformé une ancienne étable en habitation et créer un gîte, ouvert en début d’année, dans l’ancienne partie habitation. S’il est équipé d’une salle de bain et de WC classiques, deux toilettes sèches ont aussi vu le jour.
Sur leur terrain, ils ont installé deux grandes serres dans le cadre de chantiers participatifs. Dans l’une, ils font pousser des tomates, des courges, des physalis, des melons... Dans l’autre, ils ont aménagée une bergerie avec du bois de récupération pour les moutons qui en cette chaude après-midi font la sieste à l’ombre d’une haie. Non loin, il y a aussi un poulailler avec deux canards et quatre poules qui assurent l’approvisionnement en œufs.
Dans la partie haute d’un ancien champ, François et Nathalie ont entrepris de créer un verger mais la sécheresse leur complique beaucoup la tâche. Dans la partie basse a pris place un potager et un jardin mandala, ces jardins inspirés de la tradition indo-tibétaine, en forme de pentagramme. Une mare fait le bonheur des grenouilles et des libellules.
« On travaille la terre en permaculture. Notre objectif est d’être le plus autonome possible en fruits et légumes tout en favorisant la biodiversité », précisent François et Nathalie.
Depuis 2018, ils accueillent donc des woofers. « Cela permet d’échanger et de partager et aussi d’avoir des bras en plus pour faire des choses », résume François. « Moi, j’aime transmettre. Alors c’est un bon test pour ma pédagogie », poursuit Nathalie. Car le couple a créé une association afin d’organiser ici des stages de jardinage écolo, corporel, mime, théâtre... Les idées ne manquent pas !
Durant leur séjour, Louis et Paul seront associés à différentes tâches : biner, décompacter la terre, désherber (mais pas n’importe quelles herbes !), pailler, arroser... « Ils sont en demande, c’est bien agréable », se réjouit François. Mais leur séjour sera aussi l’occasion de découvrir la région : l’église du Menoux, le village de Gargilesse ou encore la plage de Montcocu. Et de rendre visite à des voisins inscrits dans une même démarche histoire d’élargir l’éventail de ce qu’ils vont pouvoir engranger.
Des vacances très actives donc mais qui semblent parfaitement convenir à Paul et Louis.

nike air max 2019 basketball

Le woofing c'est quoi ?