Fil info
21:29Périgueux : Une voiture brûle, un jeune homme renseigne les policiers -> https://t.co/CiAjFPCadm
19:41Saint-Aulaye : Mettre un vent au projet -> https://t.co/9Tj1pTfnuZ
19:35RT : Bonjour j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes mercredi et que j’ai déjà été c… https://t.co/e62DxwbWIr
19:14Déols : Top départ pour les as de la haute voltige aérienne -> https://t.co/BXtcb4Vf5b
19:08RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Pentagon papers" jeudi soir au parc des bords de vienne, bass… https://t.co/l6ju3QFv4g
19:08RT : Toile sous les étoiles - Concert gratuit à partir de 19h demain soir au parc des bords de vienne https://t.co/HZV79p3VWj
19:06RT : Et photo souvenir. Alain Damasio a l'assaut. https://t.co/egfLiTDIoB
19:06RT : Et quel public, concentré, attentif, et partageur de témoignages forts. Comme ce gilet jaune du Mans, racontant les… https://t.co/HRt7dMlTTb
19:06RT : Normalement à 20h fait un reportage sur les maires qui ont pris un arrêté anti Glyphosate. Je devrais y… https://t.co/vsNmomDyBQ
18:54RT : Le 21 août 1944, fut libérée de l'occupation. Les maquisards, menés par Georges GUINGOUIN, entrent dans la… https://t.co/wtMDSuv4Sx
18:54RT : En direct de la place des Carmes, commémoration du 75e anniversaire de la libération de , en présence de Jé… https://t.co/7zn4fE10Jo
18:32Last days on Arte on replay... After you will be able to see the cinéma version in theaters in the fall !… https://t.co/PCbmhU6ODk
16:33Le Pêchereau : DARC au Pays pescherellien : la musique déconcentrée -> https://t.co/OxWsjzOrBy
16:16Sarlat-la-Canéda : Du changement à la tête de la Compagnie de Sarlat -> https://t.co/ryHDUWIoUS
15:35Bergerac : L'opposant s'était suspendu à une grue, son jugement, à la question de la légalité du chantier -> https://t.co/MgQmcvlhiu
11:13Brive-la-Gaillarde : Pour une solidarité sans faille -> https://t.co/tB8DB6piSH
11:09Sport : Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte -> https://t.co/C8k5h1oW9e
10:46RT : J'ai eu la chance de le voir en avant-première en présence des gars de au forum des images à Paris. Ce doc de… https://t.co/lwhZ7FqZMo
10:46RT : Merci Mme le Président de porter à l’Elysée la voix de tous ces Barreaux mobilisés pour la défense de Nasrin SOTOUD… https://t.co/z07SnDCLin
07:40# # - -Vienne : La Cuisine de Conso ouvre demain -> https://t.co/5NphMhDRbH
07:39Bergerac : Un air d’étuve… moins chaud qu’à Périgueux -> https://t.co/2DXHKI7AVf
07:36# # - -Vienne : Collège de Nantiat: vers une optimisation des services -> https://t.co/JoRxhQCICL
07:31Région : Check In Party : décollage imminent -> https://t.co/6G6U5FTknu
07:29Région : Confolens, plus d’un demi-siècle de fête -> https://t.co/acbiPVpmy9

Du répit pour les blaireaux

Après avoir été saisie par Indre Nature en juillet 2017 contre la chasse du blaireau par déterrage, la cour d’appel de Bordeaux vient de rendre son jugement et donne raison à l’association.
C’est la conclusion d’une procédure entamée il y a trois ans. En juin 2016, Indre Nature a dénoncé devant le tribunal administratif de Limoges l’arrêté chasse 2016-2017 en demandant la suppression de l’article autorisant la chasse au blaireau par déterrage pendant la période complémentaire.
« Le blaireau est une espèce protégée par la convention de Berne* mais chassable pendant la période d’ouverture de la chasse », explique Jacques Lucbert, le président d’Indre Nature. Particularité française, l’animal est également chassé lors d’une période supplémentaire, décrétée dans chaque département par le préfet. C’est cette période supplémentaire que vise l’association. « On dénonce également la technique du déterrage, une technique particulièrement cruelle, souligne le défenseur de la nature. L’animal est acculé dans son terrier, terrorisé pendant un long moment, puis retiré avec des pinces en métal. »
L’association dénonce la pratique mais aussi la justification des chasseurs. « Le taux de reproduction du blaireau est très faible et il est difficile d’évaluer la population globale. De plus, les dégâts sont peu évaluables et très fantaisistes. On demande donc l’arrêt de cette période complémentaire non-justifiée, qui s’appuie sur une méconnaissance de l’état de la population et une méconnaissance des prises. 300 à 500 blaireaux sont déjà tués chaque année dans le département sur le bord des routes. »
Limoges, puis Bordeaux
Le tribunal de Limoges a rejeté un premier recours en référé en juillet 2016, puis a donné raison à l’association en juillet 2017, non sans rejeté également ce second recours. L’association a donc logiquement porté sa requête devant la cour d’appel du tribunal administratif de Bordeaux. Deux ans plus tard, le jury a rendu son jugement, favorable à l’association et a annulé l’arrêté préfectoral.
Pour les chasseurs, cette décision ne tient pas compte de la réalité du terrain. « Le blaireau est une espèce qui a besoin d’être régulée car elle crée des dommages aux infrastructures et aux cultures, réagit Valérie Gicquel, la directrice de la fédération de chasse. La période de chasse allant du 15 septembre au 15 janvier est trop courte pour pouvoir intervenir partout. De plus, cette espèce est en expansion géographique sur notre secteur. »
La cour d’appel a cassé l’arrêté 2016-2017 mais pas les suivants, notamment 2019-2020. « Pour l’an prochain, si on arrive à justifier la nécessité d’étendre la période de chasse, l’arrêté pourra être reconduit ou modifié, assure avec confiance la directrice. Le fond n’est pas remis en question. »
De leur côté, les adhérents d’Indre Nature espèrent que ce jugement, le premier du genre, fera jurisprudence dans l’hexagone. Ils demandent au préfet de réviser l’arrêté chasse en cours et de ne pas inclure cet article dans les prochains. « Alors que la biodiversité régresse partout de façon dramatique, il n’y a pas de petite victoire en ce qui concerne sa sauvegarde », conclut Jacques Lucbert.
A noter que le blaireau est protégé chez nos voisins européens, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, au Danemark, en Grèce, en Espagne, en Hongrie, en Grande Bretagne et au Portugal.

* Signée en septembre 1979 et entrée en vigueur en juin 1982, la convention de Berne a pour but d'assurer la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe par une coopération entre les États, considérant que la faune et la flore sauvages constituent un patrimoine naturel d'intérêt majeur qui doit être préservé et transmis aux générations futures.

Air Jordan 2017 Casual Shoes