Fil info
21:28A le pilote d'un deux-roues fait un parcours de balle de flipper. C dans : https://t.co/jEFm7SREUn
21:25Coulounieix-Chamiers : Le pilote d’un deux-roues blessé après avoir été ballotté -> https://t.co/roKss1MLAM
19:56Argenton-sur-Creuse : Des appels de convivialité inédits dans l’Indre -> https://t.co/lmkYrna3vJ
19:54La Châtre : La pietà est partie pour deux mois -> https://t.co/cp4ptnRJWG
19:52Ruffec : 4e étape du Mini-tour blancois : Charluet et Imbourg trop forts ! -> https://t.co/c2Y8sHpKN0
19:49Châteauroux : Liszt et ses amis musiciens -> https://t.co/aJzs55sEZR
19:44Châteauroux : Retour au bon vieux temps des « fifties » américaines -> https://t.co/R5UStPPfl7
19:06Trélissac : Le bip casse le plan d'un importun en quête de cocaïne -> https://t.co/umskLTZVTV
18:00RT : Les amis 💚 Qui dit gros match pour débuter cette nouvelle saison, dit très grosse sur… https://t.co/n0Yd80NZ4j
18:00RT : MR , le service public que vous critiquez et les émissions intelligentes auxquelles vs ne participez pa… https://t.co/PWfVNwmiGT
16:55Périgueux : Action coeur de ville à Périgueux : point sur l'avancement des chantiers -> https://t.co/NaqLV7uGMP
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn
12:54RT : Jusqu’à + 7 °C en 2100 +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +… https://t.co/em6AVU1oAb
12:52RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
12:52RT : Feu de forêt Saint-Sylvestre Les sapeurs-pompiers de la ont composé un GIFF complet en appui… https://t.co/KfF7L8TbSE
12:51RT : Le juge a reconnu que le vol était matérialisé. Mais il estime que la réalité du dérèglement climatique "affecte gr… https://t.co/nYJHzO85ta
12:50RT : Le tribunal commerce Évry se penchait hier sur les offres de reprise de . Sur14 offres remises à l’admini… https://t.co/YUGH0PDx6h
12:50RT : On connaît presque tous la première photo « Déjeuner au sommet d'un gratte-ciel » prise en 1932, mais on a beaucoup… https://t.co/iZBOjNPx58
12:49RT : L’Unité Mobile de Réinsertion Scolaire de propose un accompagnement adapté pour favoriser l’ d’… https://t.co/OSaTHllTRt
12:49RT : Bonjour 👋👋 A l'occasion des retrouvailles officielles avec Beaublanc (match ce soir 🆚 - 20h), le club vous… https://t.co/J6T8y0zgq7
12:48RT : Vous êtes prêts ? On veut vous voir comme ça ce soir 💚💚💪 https://t.co/IEPRiNIoSu
12:47RT : ❗️Nous serons présent.e.s demain devant les amphis de la FLSH de 10h à 17h pour répondre à vos questions et pour vo… https://t.co/BdP9DtX2oU
12:46RT : La mobilisation monte contre la réforme des retraites. La réponse d'Emmanuel Macron ? Durcir le ton contre l'immigr… https://t.co/PzfNGtM9Hp
12:46RT : Le collectif Pédale et tais-toi !, porté par le groupe , a proposé une loi ambitieuse pour protéger les travail… https://t.co/YIvRc4Iw7R
11:06Périgueux : La forêt périgourdine est en péril ! -> https://t.co/oJfAFrRWLG
10:59Bergerac : Les parents des Papillons Blancs inquiets pour l’avenir de l’association -> https://t.co/RgbGuiyvxN
10:54Lalinde : Les Postiers lindois reprennent le travail après trois jours de grève -> https://t.co/O0Ra0n6TXW
10:30RT : Merci aux confrères et consœurs du Barreau de TULLE pour cette mobilisation 👍 Merci à Mme le Bâtonnier et aux membr… https://t.co/HAGfCd5fgf
10:30RT : Tulle : cité administrative les syndicalistes de la Ddfip Corrèze ont déployé des banderoles du 8 ième étage de la… https://t.co/m7LaQajTau
08:20Unis, les syndicats ont d'ores et déjà fixé 2 nouvelles dates de mobilisation contre la réforme du fonctionnement d… https://t.co/GVyUvqwhen
08:16Périgueux : VIDÉO : "Tous les syndicats veulent le maintien des services publics !" -> https://t.co/7OO4si5JJe
07:38Région : Les «vergers écoresponsables» ouvrent leurs portes au public -> https://t.co/08wq3OUV3T
07:34# # - : Une première réussite pour les jeunes «Fripouilles» -> https://t.co/7iEtdVMvaf
07:33# # - -Vienne : Vendredi, samedi et dimanche , un nouveau pôle bois au salon de l’Habitat -> https://t.co/QGQRK4nG6d
07:31# # - -Vienne : Rénovation des façades en zone rurale -> https://t.co/k2icIerCO1
07:29# # - -Rancon : La menace de la construction des espaces verts est de retour... -> https://t.co/y674qMkJ3l
07:24Région : Pas touche aux trésoreries -> https://t.co/iQmiSUPuOW
07:22Saint-Vincent-de-Cosse : Déviation : tour de force du président Germinal Peiro -> https://t.co/tzg1tLFf0O
06:11 24 sapeurs pompiers à la lutte avec un violent feu de forêt. C'est dans ICI :… https://t.co/2mgO5Ml2gB
06:09Saint-Laurent-des-Hommes : Les sapeurs pompiers à la lutte avec un violent feu de forêt -> https://t.co/wcungGDH5o

Sécheresse : besoin d’un schéma ?

La crise est réelle. La ressource eau est mise à mal et la situation risque d’empirer si rien n’est fait.
« Les épisodes de sécheresse se répètent et s’aggravent quasi à chaque fois, constate Jacques Lucbert, le président d’Indre Nature. Il y a eu 2003, 2011, 2015, 2017, 2018 et maintenant 2019. Cette année, le phénomène est aggravé par une sécheresse hivernale et un déficit pluviométrique continu depuis mai 2018. »
Le milieu naturel, première victime
Pour le défenseur de l’environnement, la population ne mesure pas la gravité de la situation. « La première victime est le milieu naturel. Les médias mettent en avant les conséquences pour les activités humaines mais on ne parle pas d’impact sur le milieu naturel, notamment les milieux aquatiques qui sont à l’agonie. Toutes les têtes de bassin sont touchées. Il y a un réel risque de problèmes d’approvisionnement en eau potable, soit par épuisement de la ressource, soit par détérioration de la qualité rendant l’eau impropre à la consommation. »
Les espèces sauvages sont menacées, à l’image de la truite fario qui disparaît des cours d’eau. Les rivières aussi disparaissent, comme la Bouzanne qui subit des interruptions. Le Liennet, un affluent de la Théols, est à sec depuis début juillet. « Beaucoup d’étangs n’ont pas pu se recharger cet hiver », ajoute le président. En Brenne, ils sont au plus bas. « Les marres et trous d’eau se tarissent, voire disparaissent. »
« C’est une situation qu’on connaissait en septembre mais les pluies d’octobre arrivaient pour recharger. Là, depuis le 3 avril, il n’a pas plu », s’alarme Dominique Viard, le vice-président d’Indre Nature. L’association déplore que les pouvoirs publics ne soient pas plus intransigeants sur l’utilisation de la ressource. « Dans la loi sur l’eau, des mesures prévoient d’abord la préservation de l’eau potable, puis des milieux aquatiques et après des activités humaines. Or aucune mesure n’a été prise pour la préservation des milieux aquatiques, fulmine Jacques Lucbert. La situation  suppose une vraie réflexion sur la gestion des ressources en eau mais rien n’est fait pour l’instant. Il faut également une adaptation du milieu agricole, en privilégiant les cultures d’hiver plutôt que de printemps et des méthodes d’irrigation efficaces. Cela fait des années qu’on alerte l’administration et les politiques sur ce sujet-là. L’Indre a été le premier département en rouge sur la carte, or rien de spécial n’a été mis en place. On est dans une situation de gestion ordinaire alors que la situation ne l’est pas. On est sidérés et atterrés par l’absence de réaction. Il faut prendre le taureau par les cornes. Par exemple, il n’y a aucune instance dans le département où tous les acteurs concernés peuvent discuter. »
de la nécessité d’un SAGE et de contrôles renforcés
L’association dénonce ainsi l’absence de SAGE, faisant de l’Indre le seul affluent de la Loire qui n’en possède pas. « Il faut absolument des structures de concertation entre les différents acteurs. Actuellement, il n’y a que l’Observatoire de la ressource en eau. C’est au préfet de mettre ça en place, comme le plan climat, manquant. Il faut réunir les acteurs sinon on risque de voir des initiatives personnelles où des agriculteurs commenceront à créer leurs réserves. D’autre part, il est purement aberrant de ne pouvoir discuter de la ressource en eau qu’avec des irrigants qui ne représentent même pas 3 % des agriculteurs. »
Au manque d’eau, s’ajoutent les manques de contrôles, une situation que l’association explique par un manque de moyens humains. « On constate aussi des comportements irresponsables d’irrigants qui arrosent en plein après-midi », pointe Dominique Viard. En conséquence, l’association demande des contrôles accrus et une verbalisation forte pour les contrevenants. « C’est un gaspillage de ressource publique et c’est intolérable socialement », conclut Jacques Lucbert.
Florent Renaudier

Indre Nature demande l’application de la loi
Face à la situation, Indre Nature liste dans un communiqué trois mesures d’urgence à prendre.
Indre Nature demande :
- que tous les moyens soient mis en œuvre pour faire respecter les arrêtés de restrictions et que les irrigants irresponsables pourtant bien connus qui arrosent en plein midi soient verbalisés. Ce sont des individus qui donnent la pire image de l’agriculture. Il serait souhaitable que la profession agricole fasse aussi le ménage dans ses rangs. Nous rappelons que les maires disposent également d’un pouvoir de police générale, administrative et judiciaire et peuvent eux-mêmes intervenir auprès des contrevenants.
- dans les bassins en débit de crise, l’interdiction totale d’utiliser les forages pour l’irrigation quelle que soit la nature de la nappe sous-jacente.
- la mise en place dans les plus brefs délais par le préfet d’un groupe de travail sur l’utilisation de la ressource en eau dans le département. Ce groupe de travail pourrait faire partie du Plan d’adaptation au changement climatique dont notre département doit se munir. Compte tenu de l’urgence environnementale, nous souhaitons bien évidemment que les représentations au sein de ce groupe de travail soient équilibrées.

Pas de baignade dans l’Indre
La Ville de Châteauroux a rappelé hier par voie de communiqué qu’un arrêté de 2003 interdit toute baignade sur le cours de la rivière Indre dans sa traversée de la commune, « même s’il est tentant de se rafraîchir par ces temps de fortes chaleurs ». L’absence d’aménagement des rives, le non-contrôle de la qualité de l’eau ainsi que le niveau très bas dû à la période de sécheresse ne permettent pas à la Ville de préserver la sécurité des usagers de tout risque d’accident ou de noyade. La Ville invite toutes les personnes qui le souhaitent à se rendre dans la zone de baignade du lac de Belle-Isle où la baignade est surveillée.