Fil info
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

La région poursuit ses investissements dans les lycées

Hier matin, le président et les élus de la région étaient dans l’Indre pour une visite de rentrée, l’occasion d’annoncer les investissements en cours et les projets.
Propriétaire d’une centaine de lycées, la Région Centre - Val de Loire consacre 19,7% de son budget 2019 à l’éducation et à la formation. Hier matin, l’exécutif régional était dans l’Indre pour constater les avancées des travaux entrepris au lycée Pierre-et-Marie-Curie (travaux d’isolation) et au lycée agricole (rénovation des internats). Réforme Blanquer oblige, la Région doit également renouveler cette année les manuels scolaires des 2ndes et 1ères, l’an prochain ceux des Terminales.
780 000 euros ont ainsi été investis en 2018, plus de six millions d’euros sont prévus cette année pour les livres.
Durant tout le mois de septembre, le président Bonneau visite ainsi trente-deux lycées. « Le but est de se rendre compte des conditions de rentrée, explique-t-il. Cette année, elle est caractérisée par la réforme des programmes. On a besoin de changer tous les manuels or on a fait le choix de la gratuité, donc il faut investir six millions d’euros. On veut aussi permettre aux enseignants de choisir entre manuel papier ou numérique. Dans l’Indre, l’un des lycées d’Issoudun a par exemple fait le choix du tout numérique. »
Derrière, il faut donc aussi aider les élèves à s’équiper en matériel informatique. La Région a réussi à négocier avec le leader mondial chinois Lenovo des tarifs très préferentiels, de 50 % du prix de vente à seulement 17 euros pour les élèves boursiers.
Cette visite était aussi l’occasion d’annoncer les nouveaux dispositifs en terme de mobilité. Il y a deux ans, la Région a fait le choix de la gratuité des transports scolaires. Cette année, avec la carte Rémi pour les 16 - 26 ans, elle offre 50 % de réduction sur le train en semaine et 66% le week-end. « C’est moins cher que Blablacar », s’enthousiasme le président. Autre cheval de bataille, l’approvisionnement local. Il devrait monter en puissance, en lien avec la loi Egalim pour l’agriculture et l’alimentation, qui obligera les établissements en 2022 à 50 % d’approvisionnement local, dont 20 % bio. « On a besoin de renforcer les liens entre producteurs et services de restauration. Il faut faciliter les rapports entre agriculteurs et chefs de cuisine. »
Dernière annonce, la Région continue la rénovation énergétique de ses établissements scolaires. Les contrats d’objectif en terme d’isolation vont passer de 15 millions d’euros par an à plus de 20 millions d’euros.

Restructuration de l’internat de l’EPLEFPA
Le lycée agricole Naturapolis accueille 350 places d’hébergement dans deux bâtiments d’internat. Propriétés de la Région, celle-ci a lancé en décembre 2017 une vaste opération de restructuration des chambres, devenues vétustes. Après travaux, les élèves seront regroupés dans des chambres de deux (post BAC) à cinq lits (lycéens). Le mobilier est également changé pour du matériel plus ergonomique et pratique, répondant aux standards actuels. Un effort important est également mené sur les menuiseries. 364 portes et fenêtres sont remplacées par des éléments plus performant en matière d’isolation.
Budget :
- maîtrise d’œuvre : 4 500 000 euros
- équipement : 330 000 euros
- remplacement des menuiseries extérieures : 540 000 euros