Fil info
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

Coup de filet dans la mouvance jihadiste

Enquête. 12 interpellations et mises en gardes à vue dans la région parisienne alors que des opérations similaires se déroulent dans d’autres pays d’Europe.

Douze personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne et placées en garde à vue dans l’enquête sur les attentats de la semaine dernière à Paris. Ces huit hommes et quatre femmes s’ont interrogés sur le « possible soutien logistique » qu’ils sont susceptibles d’avoir apporté - notamment des armes et des véhicules - à Amédy Coulibaly, l’auteur de la prise d’otages sanglante du 9 janvier au supermarché casher, selon des sources proches de l’enquête. Il s’agit de personnes « connues des services de police pour des faits de droit commun », a précisé le ministre de l’Int érieur, Bernard Cazeneuve. Cette opération de police s’est déroulée dans la nuit dans les communes où vivent les différents suspects: Montrouge et Châtenay-Malabry (Hauts-de- Seine), Grigny et Fleury-Mérogis (Essonne) ou encore Epinaysur- Seine (Seine-Saint-Denis). Parmi les gardés à vue figure un ami d’Amédy Coulibaly, connu pour des agressions à main armée et interpellé à Grigny. Selon une autre source policière, les enquêteurs ont effectué ces derniers jours de nombreuses filatures de personnes repérées à partir d’éléments ADN et d’écoutes téléphoniques dans l’entourage présumé des frères Kouachi - les tueurs de Charlie Hebdo - et surtout d’Amédy Coulibaly. Des empreintes papillaires ont été retrouvées dans la Mégane Scenic qui aurait été utilisée par Coulibaly pour se rendre au supermarché casher. Des prélèvements ADN avaient également été opérés dans la «planque» présumée du tueur, un appartement de Gentilly où les enquêteurs ont retrouvé le week-end dernier un important arsenal, de même que des papiers d’identité au nom de Coulibaly. Les enquêteurs sont notamment sur la trace de la voiture d’Hayat Boumeddiene, compagne d’Amédy Coulibaly, visée par un mandat de recherche et repérée en Turquie le 2 janvier avant de passer en Syrie le 8. Ils avaient déjà effectué une série de perquisitions en région parisienne, notamment à Bondy pour tenter de la retrouver. Dans ces investigations, les enquêteurs travaillent également sur l’agression le 7 janvier à Fontenay-aux-Roses - commune de résidence d’Amédy Coulibaly - d’un joggeur de 32 ans, grièvement blessé par balles. Des expertises ont permis de déterminer un lien entre les « étuis percutés » découverts sur place et l’un des pistolets retrouvé dans le supermarché casher. Chérif Kouachi a été condamné dans un dossier de filière d’envoi de combattants jihadistes en Irak au milieu des années 2000. Coulibaly était, lui, sorti de prison en mai après avoir purgé une peine pour sa participation à un projet d’évasion d’un des auteurs des attentats de 1995, Smaïn Aït Ali Belkacem.


Un centre culturel français au Niger incendié

De nombreuses manifestations et actions de représailles contre la France ont eu lieu hier en Afrique, Asie, Proche et Moyen Orient. Le Centre culturel français de Zinder, deuxième ville du Niger, a été incendié par des manifestants après la publication d’une caricature de Mahomet en Une du dernier numéro de Charlie Hebdo, a annoncé son directeur.

Trois églises, une catholique et deux protestantes, ont également été saccagées par les manifestants, selon les autorités de Zinder, ville située dans le sud, non loin de la frontière avec le Nigeria.

Une cinquantaine de personnes ont « cassé la porte » d’entrée, puis « mis le feu » à la cafétéria, à la médiathèque et à des locaux administratifs, malgré des « tirs de sommation » de « deux policiers » présents pour protéger le complexe, a déclaré Kaoumi Bawa, le directeur du centre de Zinder. « On n’a jamais vu ça à Zinder », a indiqué une source administrative, qui a aussi mentionné l’incendie du siège d’un parti au pouvoir et de plusieurs bars et débits de boisson. « C’est un vendredi noir », a-t-elle déploré.

« Juste après la prière de vendredi, une marée humaine a déversé sa colère dans les rues de Zinder pour protester contre la caricature du prophète Mahomet », a raconté Amadou Mamane, un journaliste indépendant à Zinder.

« Les manifestants étaient essentiellement des jeunes, dont certains circulaient à moto en agitant de petits drapeaux blancs », a-t-il poursuivi. Des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs pays musulmans vendredi, jour de prière, toujours après la publication mercredi d’une caricature représentant le prophète Mahomet en Une de l’hebdomadaire satirique.


Efficacité

La traque dans les réseaux terroristes qui s’est accélérée depuis deux jours en Europe, principalement en France, en Belgique et en Allemagne, constitue un incontournable élément de riposte à ce fléau. Les forces de police et de gendarmerie font leur travail. Elles le faisaient déjà avant les attentats de Paris tout comme les services de renseignements et la justice, que ce soit en France ou en Europe. Il est d’ailleurs à noter que les opérations menées dans la nuit de jeudi à vendredi à Verviers et à Bruxelles, pour déjouer une attaque annoncée comme imminente, ont été précédées de minutieuses investigations et analyses d’informations recueillies. Les faits de ces derniers jours poussent ainsi les pays européens à peaufiner leur coopération sur le volet de la sécurité « intérieure ». Mais l’ensemble doit être balisé par deux lignes incontournables : Dégager des moyens humains et financiers et ne pas remettre en cause, d’une manière ou d’une autre, l’Etat de droit. Là est le double gage de la réussite de la lutte antiterroriste. Il n’en reste pas moins que l’arsenal policier et judiciaire ne peut, à lui seul, éradiquer la menace. Cette dernière se nourrit aussi d’éléments (Economiques, sociaux, sociétaux; etc) qui doivent être traités par des volontés politiques suivies d’actes tangibles. En France, la réflexion, le débat et l’action se sont également accélérés ces derniers jours sur ces sujets. Car, sur le moyen et le long terme, c’est de leur traitement pertinent que découlera, en fin de compte, une déterminante efficacité.

Michel Del Picchia


Vigipirate

Le plan antiterroriste Vigipirate renforcé en raison des attentats sera maintenu en France «aussi longtemps» que le «risque prévaut», a indiqué vendredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. «Nous avons vocation à (le) poursuivre aussi longtemps que nous serons dans le contexte de risque qui prévaut», a déclaré le ministre, qui s’est rendu sur le terrain en compagnie du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. La «vigilance est maximale» et la «précaution totale», a ajouté Bernard Cazeneuve pour qui la présence de 122.000 policiers, gendarmes et militaires «rassure» les Français. «Ils ont confiance dans leur armée, leur police, leur gendarmerie», ils en «témoignent quotidiennement», a-t-il ajouté. Jean-Yves Le Drian a réaffirmé pour sa part que ses troupes étaient dans une «opération militaire intérieure» et «dans la protection des Français». Les deux ministres se sont rendus dans une synagogue et à la Grande Mosquée de Paris.

sacai Nike LDWaffle + Blazer Mid Release Date