Fil info
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi
19:32Sarlat-la-Canéda - La maternité est-elle en danger ? https://t.co/BQmz86Cqb3
19:29Dordogne - Conseil départemental : du Rififi dans l’opposition https://t.co/hg19yHg8VM
19:18Châteauroux - Dix jours de festivités pour les 50 ans du départ des Américains https://t.co/NgXk8UW6rg
19:15Indre - C’est Darc à la campagne ! https://t.co/YEiUdSqLgD
18:00Dans la grande salle de l’IRFJS, règne l’agitation classique qui précède les assemblées générales. Les adultes,... https://t.co/RG63VGDmEM
17:59Creuse - Modestes témoignages importants et petites histoires capitales... https://t.co/I4w1zUZpeL
17:55Reconnus comme partenaires fiables en Haïti, les membres des 7 structures du réseau Haïti Ouest se retrouvaient... https://t.co/meKQDajL9y
17:53Creuse - Solidaires, oui, bons samaritains, non https://t.co/RQv4zEVd4g
17:48Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/LYGlKzDGI6
17:47Haute-Vienne - La «Clafoutis party» où les JO du cracher de noyaux https://t.co/KdIuObx83f
17:47Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/4NPdGMCtzg
17:45Haute-Vienne - «Entre t’air et eau» la nature pour tous https://t.co/vAA0lv99jE
17:39Indre - Inauguration de la stèle de Rouze https://t.co/JnlEQDWPmY
17:37Saint-Aigny - Patrick Gallienne fait chanter les convives du restaurant https://t.co/D4WqUsNNIU
17:33L’espace André-Lejeune à... https://t.co/umjj3aW3Cy
17:32Creuse - Du monde pour la conférence sur la tique https://t.co/Uo4er30F9s
17:31Région - Juste un retour à la normale https://t.co/K909v6R5QL
17:26C’est dans une ambiance toujours conviviale que se sont réunis le 21 juin dernier les enfants, les parents, les... https://t.co/XJkve3yA9L
17:25Creuse - L'année est finie, des félicitations et un cahier... https://t.co/vSKwYf14Qd
13:09La Châtre - FaRanDoLe a versé sa recette en faveur des jeunes têtes https://t.co/XEFSC55CNs

Suivisme : un sommet sans relief

EUROPE DU SUD. Réunis pour faire entendre une voix différente, les 7 dirigeants ont... soutenus Trump.

MADRID
Les pays du Sud de l’Union Européenne (France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Malte, Chypre) se sont réunis hier à Madrid, pour, selon le menu officiel de la rencontre, affirmer leur engagement en faveur du projet européen quelques jours après le déclenchement du Brexit. Mais alors même que les enclaves britanniques de Gibraltar et espagnoles de Ceuta et Mellila, directement impactées par le retrait du Royaume-Uni, laissaient espérer un positionnement singulier de l’Europe du sud pour l’après-Brexit, les sept pays méditerranéens ont privilégié le suivisme ambiant.
La Syrie a en effet constitué le sujet essentiel de leur déclaration commune, les pays méditerrannéens de l’UE s’associant au concert de condamnations de l’attaque chimique présumée du 4 avril à Khan Cheikhoun, mais aussi... d’approbation des frappes de représailles américaines.
« La frappe lancée par les États-Unis sur la base aérienne de Shayrat en Syrie avait l’intention compréhensible d’empêcher et de dissuader la propagation et l’utilisation de telles armes (chimiques) et était limitée et concentrée sur cet objectif » ont-ils ainsi affirmé
dans leur déclaration commune. Et d’ajouter : « l’utilisation répétée d’armes chimiques en Syrie, tant par le régime d’Assad depuis 2013 que par Daesh, constitue des crimes de guerre ».
Sans être gênés par la contradiction, les sept pays estiment aussi que « tous les auteurs identifiés doivent être tenus pour responsables de cette violation du droit international et devraient être sanctionnés dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies », ONU singulièrement oublié jusque là. Et d’aller jusqu’à dire qu’« il ne peut y avoir aucune solution militaire au conflit en Syrie » et que « seule une solution politique crédible, telle que définie dans la résolution 2254 et dans le Communiqué de Genève de 2012, assurera la paix et la stabilité en Syrie et permettra une défaite décisive de Daesh et des autres groupes terroristes désignés par l’ONU en Syrie ». Pas ce à quoi mène la réaction précipitée et hors cadre de Trump pourtant saluée.
S.V. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.