Fil info
22:58France : Un des recours de Sarkozy examiné -> https://t.co/W3zWNlsnRO
22:57International : Scrutin : une délégation du PCF arrêtée en Turquie -> https://t.co/aJjd6WEOAL
22:01Football : en coupe Jean-Bussière, La Souterraine 2 à 0 face à Evaux-Budelière. En coupe Gilbert-Andrivet c'est Cha… https://t.co/2XRF4m2KqP
21:48Sport : Grenetier - Laduranty duo gagnant à Vassivière -> https://t.co/faadY85hoz
21:48Sport : Grenetier - Laduranty duo gagnant à Vassivière -> https://t.co/VrXqpgJLey
21:46Rugby : Une belle finale pour le SAT -> https://t.co/DfzpxZUlFb
21:45Basket : Le Mans crée la surprise jusqu’au bout -> https://t.co/BtXBoDXnAB
21:35# # - : Auto-entrepreneur, ça séduit -> https://t.co/AEEoYP9A6X
21:34# # - -Vienne : Bonne retraite Laurence ! -> https://t.co/BFuL2FCgx0
21:32# # - -Junien : «Graph ton snack» lance l’été au centre aqua-récréatif -> https://t.co/3QNXAWooI4
21:30# # - -sur-Vienne : Un changement de cap -> https://t.co/YGiz1IqW8F
20:35Valençay : Au château de Valençay, la tour nord-ouest retrouve sa splendeur -> https://t.co/Ni2nv8n4qj
19:10Région : L’état des lieux économique à l’ordre du jour de la plénière -> https://t.co/6utIVchRFG
18:47Dordogne : 16 millions d’euros supplémentaires au budget du département -> https://t.co/y4rIMqfGda
18:46Chancelade : Mobilisés pour la journée du 28 juin -> https://t.co/OAgwgYujgJ
18:21Trélissac : Un infatigable passeur de mémoire -> https://t.co/FvMUaCoPQg
17:52Trélissac : Ça va swinguer à Trélissac -> https://t.co/3Aof5nuIl1
17:49# # - -Vienne : Jazz in Limoges, toute une histoire -> https://t.co/o40EeFFmjO
17:49Boulazac : B. Lagarde stimulé par l’aventure -> https://t.co/aisBiI3d67
17:47# # - -Vienne : Un enrobé pour rendre l’atmosphère plus light -> https://t.co/rgnRrdMFa1
17:46Sarlat-la-Canéda : Les élus sarladais contre la limitation à 80 km/h -> https://t.co/TDbE6MTVfr
17:44# # - -Vienne : «Le camp de la paix doit se faire entendre» -> https://t.co/FmrK0p573Y
17:31La fédération creusoise du Parti communiste français a organisé sa fête départementale à Saint-Sulpice-le-Guérétois… https://t.co/5RkyCoXMXc
17:27Région : Cheminots sur une même ligne -> https://t.co/PD1BJKiNsW

Le bras de fer comme politique internationale

SYRIE. L’intense activité diplomatique entre américains et russes n’a pas permis hier le veto de ces derniers à une résolution du conseil de sécurité.

ONU
La Russie et les Etats-Unis ont exposé leurs divergences sur la Syrie mercredi, et plus largement la défiance qui prévaut entre eux, malgré un entretien entre le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.
Pour sa première visite en Russie depuis son entrée en fonction début février, Rex Tillerson a rencontré pendant plusieurs heures son homologue russe Sergueï Lavrov puis Vladimir Poutine, cette deuxième rencontre n’étant initialement pas prévue. Mais si Moscou et Washington se disent prêts tenter de surmonter « leur faible niveau de confiance » pour mener notamment une « lutte implacable contre le terrorisme », selon les mots de Sergueï Lavrov, les responsables de la diplomatie des deux puissances ont surtout montré qu’ils étaient en désaccord complet sur l’essentiel : la responsabilité du régime syrien dans l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun le 4 avril, et l’avenir de Bachar al-Assad. M. Tillerson a prôné le départ « organisé » du président syrien tandis que son homologue russe insistait sur les précédents chaos créés par des départs de « dictateurs ». « Malgré tous les problèmes existant, il existe des perspectives considérables pour travailler ensemble », a toutefois assuré M. Lavrov, se disant « ouvert au dialogue dans tous les domaines ».
Rare signe de détente
Rare signe de détente lors de ces discussions, « le président Poutine a confirmé être prêt à rétablir » l’accord de prévention des incidents aériens en vigueur en Syrie jusqu’à la frappe américaine contre une base aérienne du régime de Damas, a ainsi indiqué M. Lavrov. Rex Tillerson a également indiqué que Moscou et Washington mettraient en place « des groupes de travail sur des plus petits problèmes (...) afin qu’on puisse s’occuper des problèmes plus sérieux ». Quelques heures avant de recevoir le responsable américain,
Vladimir Poutine avait déclaré que les relations entre Moscou et Washington étaient désormais à un niveau pire qu’à l’époque de la présidence de Barack Obama.
Dans le même temps, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté au conseil de sécurité de l’Onu un nouveau projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l’attaque chimique. La diplomatie russe a, comme elle l’avait promis, utilisé son droit de veto pour bloquer le texte.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.