Fil info
20:16Indre - Apprendre à écouter les autres avec Alma 36 https://t.co/BUgpQjEEsg
20:11Indre - L’UDAF en recherche de bénévoles https://t.co/yWgotDl8yN
20:07Indre - La CGT Educ’action multiplie les critiques https://t.co/eCzm84j8Zl
20:02Indre - La CGT dépose une motion https://t.co/y1CQExaCh0
19:18Champcevinel - Vestiaires pose son sac à l’Aquacap https://t.co/v0Scd5eZgW
19:16Dordogne - La Macromania reste à la porte https://t.co/Lb45tkVbmq
19:10Dordogne - Bernard Cazeau se met en marche https://t.co/2MkXoPtOJN
19:01Région - Le sauvetage en mer depuis la terre https://t.co/GSV0eXXmPU
18:45RT : les salariés attendent toujours des avancées des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/8tm4FWo19U
18:43 les salariés attendent toujours des avancées lors des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/YiWExAjFfU
18:00L’antenne creusoise de Réseau Bulle, réseau national d’entraide et de solidarité aux familles et aux personnes... https://t.co/mCZuxedN8u
18:00Aubusson - La réalité de l'autisme mise en avant https://t.co/m5hLjoLDD5
17:57Le 70e anniversaire de la MGEN avait donné lieu, le 7 juin dernier à une journée particulière au sein du centre... https://t.co/9oNuN1CEIB
17:55Sainte-Feyre - Quand les personnels tiennent le premier plan https://t.co/v3Eax5fhDg
17:44Le Rugby-Club-Guéret-Creuse (RCGC) a tenu samedi matin son assemblée générale dont l’ambiance était entre le noir... https://t.co/b7Bc0gSNgU
17:41Creuse - Une assemblée générale aux couleurs du club https://t.co/OTi5dupvMR
17:34Haute-Vienne - ça démarre ce matin https://t.co/Itm3toI0w0
17:32Haute-Vienne - Les collégiens de Guy-de-Maupassant ont la main verte https://t.co/7NRNmOXPLz
17:31Haute-Vienne - Laissez circuler les caisses à savon https://t.co/QkVtwGvMmv
17:01A La Souterraine, des commerces ferment, d’autres ouvrent, certains déménagent mais restent dans la cité de... https://t.co/M2fCES3EbS
16:40 la fumée sort de partout. https://t.co/LUYlb42E5Q
16:17 les négociations tournent mal à bercy. Les salariés commencent à mettre le feu à l'usine.
16:13 les négociations tournent mal à bercy.... Les salariés haussent le ton et commencent à mettre le feu à… https://t.co/nY0ezoElaG
15:46Argenton-sur-Creuse - En attendant le cinquantenaire... https://t.co/5UWPd7XSkK
12:12RT : Corrèze : Orages et grêle dans le ciel ce mardi -> https://t.co/4MNS0z2q28
12:11La Creuse en vigilance «orange orages» dès 18h. Les orages s'accompagneront de violentes averses, de fortes rafales de vent et même de grêle
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi

Le bras de fer comme politique internationale

SYRIE. L’intense activité diplomatique entre américains et russes n’a pas permis hier le veto de ces derniers à une résolution du conseil de sécurité.

ONU
La Russie et les Etats-Unis ont exposé leurs divergences sur la Syrie mercredi, et plus largement la défiance qui prévaut entre eux, malgré un entretien entre le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.
Pour sa première visite en Russie depuis son entrée en fonction début février, Rex Tillerson a rencontré pendant plusieurs heures son homologue russe Sergueï Lavrov puis Vladimir Poutine, cette deuxième rencontre n’étant initialement pas prévue. Mais si Moscou et Washington se disent prêts tenter de surmonter « leur faible niveau de confiance » pour mener notamment une « lutte implacable contre le terrorisme », selon les mots de Sergueï Lavrov, les responsables de la diplomatie des deux puissances ont surtout montré qu’ils étaient en désaccord complet sur l’essentiel : la responsabilité du régime syrien dans l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun le 4 avril, et l’avenir de Bachar al-Assad. M. Tillerson a prôné le départ « organisé » du président syrien tandis que son homologue russe insistait sur les précédents chaos créés par des départs de « dictateurs ». « Malgré tous les problèmes existant, il existe des perspectives considérables pour travailler ensemble », a toutefois assuré M. Lavrov, se disant « ouvert au dialogue dans tous les domaines ».
Rare signe de détente
Rare signe de détente lors de ces discussions, « le président Poutine a confirmé être prêt à rétablir » l’accord de prévention des incidents aériens en vigueur en Syrie jusqu’à la frappe américaine contre une base aérienne du régime de Damas, a ainsi indiqué M. Lavrov. Rex Tillerson a également indiqué que Moscou et Washington mettraient en place « des groupes de travail sur des plus petits problèmes (...) afin qu’on puisse s’occuper des problèmes plus sérieux ». Quelques heures avant de recevoir le responsable américain,
Vladimir Poutine avait déclaré que les relations entre Moscou et Washington étaient désormais à un niveau pire qu’à l’époque de la présidence de Barack Obama.
Dans le même temps, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté au conseil de sécurité de l’Onu un nouveau projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l’attaque chimique. La diplomatie russe a, comme elle l’avait promis, utilisé son droit de veto pour bloquer le texte.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.