Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

Le bras de fer comme politique internationale

SYRIE. L’intense activité diplomatique entre américains et russes n’a pas permis hier le veto de ces derniers à une résolution du conseil de sécurité.

ONU
La Russie et les Etats-Unis ont exposé leurs divergences sur la Syrie mercredi, et plus largement la défiance qui prévaut entre eux, malgré un entretien entre le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.
Pour sa première visite en Russie depuis son entrée en fonction début février, Rex Tillerson a rencontré pendant plusieurs heures son homologue russe Sergueï Lavrov puis Vladimir Poutine, cette deuxième rencontre n’étant initialement pas prévue. Mais si Moscou et Washington se disent prêts tenter de surmonter « leur faible niveau de confiance » pour mener notamment une « lutte implacable contre le terrorisme », selon les mots de Sergueï Lavrov, les responsables de la diplomatie des deux puissances ont surtout montré qu’ils étaient en désaccord complet sur l’essentiel : la responsabilité du régime syrien dans l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun le 4 avril, et l’avenir de Bachar al-Assad. M. Tillerson a prôné le départ « organisé » du président syrien tandis que son homologue russe insistait sur les précédents chaos créés par des départs de « dictateurs ». « Malgré tous les problèmes existant, il existe des perspectives considérables pour travailler ensemble », a toutefois assuré M. Lavrov, se disant « ouvert au dialogue dans tous les domaines ».
Rare signe de détente
Rare signe de détente lors de ces discussions, « le président Poutine a confirmé être prêt à rétablir » l’accord de prévention des incidents aériens en vigueur en Syrie jusqu’à la frappe américaine contre une base aérienne du régime de Damas, a ainsi indiqué M. Lavrov. Rex Tillerson a également indiqué que Moscou et Washington mettraient en place « des groupes de travail sur des plus petits problèmes (...) afin qu’on puisse s’occuper des problèmes plus sérieux ». Quelques heures avant de recevoir le responsable américain,
Vladimir Poutine avait déclaré que les relations entre Moscou et Washington étaient désormais à un niveau pire qu’à l’époque de la présidence de Barack Obama.
Dans le même temps, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté au conseil de sécurité de l’Onu un nouveau projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l’attaque chimique. La diplomatie russe a, comme elle l’avait promis, utilisé son droit de veto pour bloquer le texte.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.