Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid

Un millier de prisonniers palestiniens en grève de la faim

ISRAËL

Des Palestiniens détenus en Israël ont entamé hier une grève de la faim collective, un mouvement de protestation inédit lancé par Marwan Barghouthi, leader de la deuxième Intifada condamné à perpétuité.
L’action vise à « mettre fin aux abus » de l’administration pénitentiaire, a indiqué Marwan Barghouthi, dans une tribune envoyée au New York Times depuis sa prison de Hadarim.
Ce mouvement faisait la Une des médias palestiniens, tant la question des 6500 prisonniers incarcérés par l’Etat hébreu est centrale
pour les Palestiniens.
Ces dernières années, plusieurs
Palestiniens se sont lancés dans des grèves de la faim individuelles pour protester contre des abus. Cette fois pour la première fois depuis des années, il a été décidé d’un mouvement collectif, pour porter « des demandes humanitaires prévues dans le droit international et reconnues comme faisant partie des droits de l’Homme », a indiqué Fedwa Barghouthi, épouse de Marwan Barghouthi, lors d’une manifestation à Ramallah.
Les prisonniers demandent des téléphones publics dans les prisons, des droits de visite élargis, la fin des « négligences médicales », des mises à l’isolement, ainsi que l’accès à des chaînes télévisées et de la climatisation.
La présidence palestinienne a appelé Israël à répondre à ces demandes pour « la liberté et la dignité des prisonniers ».
La dernière grève massive dans les prisons israéliennes remonte à février 2013, lorsque 3 000 Palestiniens avaient refusé de se nourrir, durant une journée, pour protester contre la mort en détention d’un des leurs.
Cette grève est lancée à l’occasion de « la journée des prisonniers », observée chaque année par les Palestiniens depuis plus de 40 ans. A l’appel d’ONG, des différents partis et du gouvernement, des milliers de Palestiniens ont défilé dans différentes villes de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Parmi les 6 500 Palestiniens actuellement détenus par Israël, figurent 62 femmes et 300 mineurs.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.