Fil info
17:16RT : Villeroy débloqué pour le week-end car les camions ne roulent pas…. On revient en force. Reposez vous. GM&S. https://t.co/f59aaideCO
16:20L'Echo https://t.co/PIAt84wAqz
16:18L'Echo https://t.co/pwZTsNX4MW
16:13L'Echo https://t.co/yvjiZfBASJ
16:12L'Echo https://t.co/vpiGWbmPqf
15:56L'Echo https://t.co/6XKpvLgkDx
12:37RT : : La tente Quechua symbole de la lutte des GM&S... Les salariés entament le 4e jour de blocage du site Rena… https://t.co/Cb1z00BIeu
12:36RT : Corrèze : Les buralistes en colère : 15 radars automatiques bâchés -> https://t.co/OwL6iu1wWa
10:59L'Echo https://t.co/DwKm1usA00
09:15Dans notre édition aujourd'hui : - Social : Faire avec l'AVEC ne sera pas évident pour la culture en Limousin. -... https://t.co/d6w26HCvoJ
23:27L'Echo https://t.co/ij4l91wem0
23:25L'Echo https://t.co/AbKFcQWXgJ
23:22La une du Vendredi 21 Juillet 2017 https://t.co/pcnadmCuww
22:00RT : Mais si les n'avaient pas bougé, il y a un moment qu'on ne négocierait plus rien ! https://t.co/VzJX0eaPlr
21:06RT : En AG à Villeroy , les GM&S décide de maintenir le blocage de Renault en dépit de la demande de Bruno Le Mair… https://t.co/GiLrQw2RkU
20:02L'Echo https://t.co/Zkg8S9hj7c
18:50L'Echo https://t.co/m9oXgLHoNh
18:41Appel au bénévolat Angelica a 2 ans et demi. Depuis peu, on lui a diagnostiqué un trouble du spectre autistique.... https://t.co/SB3NZcVMeN
18:37La fin du mois de juillet arrive et les membres de l’Amicale motocycliste creusoise (AMC) s’occupent des derniers... https://t.co/BcmQiBMltQ

Les femmes marocaines résistent

MAROC. Un collectif appelle au rassemblement pour la libération des prisonniers politiques du Rif.

CASABLANCA
Depuis huit mois, le Maroc connaît un mouvement social historique dans la région du Rif, au nord du pays. Un mouvement populaire réprimé avec brutalité par le régime. Pour dénoncer cette répression et exiger la libération des prisonniers politiques rifains, un collectif de femmes a lancé un appel pour un grand rassemblement vendredi 7 juillet, Place Maréchal à Casablanca.
« Conscientes de l’importance que jouent les femmes dans le Hirak du Rif et au vu de l’arrestation de la chanteuse du mouvement Silya, nous, femmes marocaines ? appelons à faire du mois de juillet un mois placé sous le signe de la lutte pour la libération des prisonniers politiques du Hirak », peut-on lire dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux en six langues.
« Aujourd’hui, plus que jamais les voix des femmes doivent porter la voix des femmes d’Al Hoceima qui bravent les matraques quasi-quotidiennement en sortant dans les rues de la ville exprimer leur colère et demander la libération de leurs maris, leurs fils, leurs frères ou camarades aujourd’hui derrière les barreaux », poursuit l’appel qui demande « à toutes les femmes issues de la diaspora et de l’immigration de se solidariser à la cause des prisonniers politiques du Hirak et à la cause des femmes du Hirak
qui aujourd’hui continuent à porter la voix de celles et ceux que l’État a décidé de bâillonner ».
Selon l’AFP, les forces de l’ordre ont entamé mercredi un retrait « progressif » de lieux publics symboliques à Al-Hoceïma, un geste apparent d’apaisement. Les principaux meneurs de la contestation dans le Rif, dont son leader Nasser Zefzafi, ont été arrêtés fin mai, Mais les manifestations quasi-quotidiennes ont continué depuis, avec des heurts fréquents avec les forces de l’ordre, et de violents affrontements le 26 juin. Outre un développement de leur région enclavée, les manifestants réclament désormais en priorité la « libération des détenus ». Les femmes sont à la pointe de cette résistance appelée le Hirak du Rif pour la justice sociale et la liberté. Le 20 juillet, une grande journée de mobilisation est prévue.
F.V. Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.