Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

La Louisiane retient son souffle

TEMPÊTE

Après avoir plongé dans la désolation des régions entières du Texas, la tempête dévastatrice Harvey a commencé à frapper hier la Louisiane, où ses bourrasques de pluie menaçaient également de semer le chaos.
Sur des milliers de kilomètres de ces vastes étendues du sud de l’Amérique, les secouristes restaient engagés dans une course contre la montre pour retrouver des rescapés. Signe de la nervosité des autorités, la plus grande métropole texane au coeur de la catastrophe, Houston, a été soumise à un couvre-feu nocturne pour éviter les pillages dans les milliers d’habitations abandonnées dans l’urgence. « Il est probable que les inondations catastrophiques vont se poursuivre pendant des jours après l’arrêt de la pluie », a averti la ministre de la Sécurité intérieure par intérim, Elaine Duke.
En Louisiane, un État encore profondément meurtri par le passage de l’ouragan Katrina en 2005, des « pluies torrentielles » ont commencé à s’abattre dans le sud-ouest, a annoncé le Centre national des ouragans. Harvey, un ouragan de catégorie 4 désormais classé tempête tropicale, a retouché terre vers 5h locales du matin à l’ouest de la ville de Cameron et devrait se rapprocher durant la journée de la Nouvelle-Orléans.
Au moins 36 morts
Hier soir de nouveaux décès directement liés au désastre ont pu être confirmés, mais les médias américains indiquaient que le bilan
pourrait encore dépasser les 36 morts, tandis que des centaines d’autres personnes restaient injoignables.
Cinq jours après avoir commencé à frapper Houston, Harvey a transformé en lacs et rivières les rues de la quatrième métropole des Etats-Unis, comptant 2,3 millions d’habitants. Selon les autorités, environ 30% du comté de Harris, qui inclut Houston, serait inondé.
De 30 000 à 40 000 habitations seraient endommagées, selon un bilan provisoire.
De nombreuses industries pétrochimiques sont implantées dans cette partie du Texas, où les raffineries situées sur le passage d’Harvey étaient à l’arrêt. Selon une étude de la banque Barclays, 40% de la capacité de raffinage américaine était arrêtée ou sur le point de l’être, mardi. Le Texas représente environ 9% du Produit intérieur brut américain, et la banque d’affaires Goldman Sachs a estimé lundi que Harvey pourrait ôter 0,2 point de pourcentage au taux de croissance de l’économie américaine au 3e trimestre. Les dégâts provoqués par la tempête pourraient atteindre les 42 milliards de dollars, selon des modélisations, faisant figurer Harvey sur la liste des cinq tempêtes les plus coûteuses jamais enregistrées aux Etats-Unis.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.