Fil info
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj

Donald Trump hausse le ton et attise la logique guerrière

ETATS-UNIS / COREE DU NORD. Un sixième essai nucléaire réalisé par Pyongyang hier d’une puissance inédite a mis le monde en émoi.

TENSIONS
Le président américain Donald Trump a prévenu hier que toute politique d’apaisement était vouée à l’échec après l’annonce par la Corée
du Nord d’un sixième essai nucléaire, l’explosion souterraine d’une bombe à hydrogène d’une puissance sans précédent.
Ce test, nouveau défi à la communauté internationale, a été «une réussite parfaite», a annoncé la télévision publique nord-coréenne.
Quelques heures auparavant, le régime nord-coréen avait publié des photos montrant son dirigeant Kim Jong-Un en train d’inspecter ce qui était présenté comme une bombe H (bombe à hydrogène ou thermonucléaire) pouvant être installée sur le nouveau missile balistique intercontinental dont dispose le régime nord-coréen.
Celui-ci est en théorie capable d’atteindre le territoire des Etats-Unis.
Le président américain, qui avait promis «le feu et la colère» si Pyongyang continuait à proférer des menaces contre Washington et ses alliés, a dénoncé «des actions très hostiles et dangereuses pour les Etats-Unis».
«La Corée du Sud s’aperçoit, comme je le leur ai dit, que leur discours d’apaisement avec la Corée du Nord ne fonctionnera pas, ils ne comprennent qu’une chose!», a-t-il lancé sur Twitter à l’intention de son homologue sud-coréen Moon Jae-In, partisan d’un dialogue avec le régime de Kim Jong-Un.
Donald Trump a réuni hier son équipe de sécurité nationale, a annoncé la Maison Blanche, tandis que le Trésor américain préparait de nouvelles sanctions. «Ceux qui font des affaires avec eux (la Corée du Nord) ne pourront pas faire des affaires avec nous», a mis en garde le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, précisant que les Etats-Unis entendaient travailler avec leurs alliés et avec la Chine.
Les experts estiment que l’option militaire contre le régime de Kim Jong-Un est extrêmement risquée, car elle pourrait provoquer une réaction en chaîne et un grave conflit régional.
Et la politique de sanctions s’est jusqu’ici révélée un échec.
Les agences géologiques étrangères ont d’abord détecté hier une secousse sismique d’une magnitude de 6,3 près du principal site nord-coréen d’essais nucléaires, à Punggye-Ri dans le nord-est. La bombe «d’une puissance sans précédent », marque «une occasion très importante, le fait d’atteindre le but final qui est de parachever la force nucléaire de l’Etat», a déclaré la télévision d’Etat nord-coréenne.
Menace sur les Etats-Unis
Pyongyang n’a jamais caché que ses programmes interdits avaient pour but de mettre au point des missiles balistiques intercontinentaux susceptibles de porter le feu nucléaire sur le continent américain.
La télévision d’Etat nord-coréenne a diffusé une image de l’ordre manuscrit de Kim Jong-Un demandant que l’essai soit conduit ce 3 septembre à midi.
M. Kim a souligné que «tous les composants de cette bombe H ont été fabriqués à 100% nationalement», selon l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.
Selon des spécialistes sud-coréens, la puissance de la nouvelle secousse était cinq à six fois supérieure à celle du précédent essai de septembre 2016, d’une puissance de 10 kilotonnes.
Quelle que soit la puissance de la déflagration, Jeffrey Lewis, du site armscontrolwonk.com, a estimé qu’il s’agissait d’une arme thermonucléaire, ce qui constitue un progrès notoire dans les programmes nucléaire et balistique nord-coréens pourtant interdits.
Un séisme d’une magnitude 4,6 a également secoué la Corée du Nord moins de dix minutes après la première secousse, a indiqué le Centre chinois de surveillance sismologique.
Il a avancé l’hypothèse d’un «affaissement», ce qui suggère que la déflagration pourrait avoir entraîné un effondrement de la roche située au-dessus du lieu de l’explosion.
Cet essai va aggraver des tensions déjà très fortes sur la péninsule.
L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a dénoncé l’essai, mené «au mépris complet des demandes répétées de la communauté internationale». Le Conseil de sécurité de l’ONU a d’ores et déjà infligé sept trains de sanctions au Nord pour tenter de le contraindre à renoncer à ses programmes interdits.
Hervé Rouach et Sébastien Berger (AFP)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.