Fil info
23:19International : Ankara viole la frontière syrienne pour régler ses comptes avec les Kurdes -> https://t.co/KQluZ1iKlP
23:06RT : Dordogne : Les rivières périgordines sont sorties de leurs lits -> https://t.co/qLa1wWVRb4
22:45France : La «revenante» écrouée -> https://t.co/OW0uApC6s5
22:44France : Paul Bocuse, superstar de la cuisine française, s’en est allé paisiblement -> https://t.co/NdwP8sl59y
22:42International : Au moins 18 morts dans un attentat dans un hôtel de Kaboul -> https://t.co/t5RkPm1Bj3
22:21Rugby : Le CAB valide son ticket sur une folle journée tout bonus -> https://t.co/wmHLyfdVVX
22:18Basket : Ouf! On peut enfin souffler... -> https://t.co/t96olh0cWZ
21:46 🎥 Mardi 23 janvier à 20h15 🎬 Presentation du film MAKALA avec la présence du réalisateur… https://t.co/U9LFkUQfYk
20:46Région : Un surveillant de la prison de Guéret agressé par un détenu -> https://t.co/P8ARFCM6kN
19:54Dordogne : Le PCF à la reconquête en 2018 -> https://t.co/SxpIVJVKsw
19:52Dordogne : Les rivières périgordines sont sorties de leurs lits -> https://t.co/qLa1wWVRb4
19:23Sarlat-la-Canéda : Visite de l’ambassadeur de Chine -> https://t.co/7pNTSkya1h
19:19Chancelade : Un temps de réflexion sur les rythmes scolaires -> https://t.co/cfDfqhdNhN
19:09RT : Sarlat-la-Canéda : Sale temps pour Rougié -> https://t.co/dK0syWOI6h
19:09RT : ⚠️Département de la maintenu en Inondation sur le tronçon Vézère aval. Les autres cours d… https://t.co/rBCqBbG7TW
19:06Sarlat-la-Canéda : Sale temps pour Rougié -> https://t.co/dK0syWOI6h
19:05Indre : Les étudiants de l’IUT s’impliquent dans la vie locale -> https://t.co/70fAI3IS6b
18:48Châteauroux : Travaux d’élagage annuels : les arbres se refont une beauté -> https://t.co/GtdFyKRPY2
18:26Indre : La rechute des Poinçonnoises -> https://t.co/Sj4xgnokYX
17:47Un surveillant pénitentiaire de la petite maison d’arrêt de Guéret a reçu un coup de point au visage de la part... https://t.co/jgOFj7wTqN
17:44Région : Un surveillant de la prison de Guéret agressé par un détenu -> https://t.co/XrJOWJqlvx
17:34# # - -Vienne : Accélérateur de jeunes pousses -> https://t.co/by66UmLEow
17:23Région : être simplement libre de choisir -> https://t.co/D3tCR4DWTy
17:18# # - -Vienne : «Ce que nous allons semer» -> https://t.co/cwbeUK4lJ9
16:18# # - -Brice-sur-Vienne : Entre ombres et lumières -> https://t.co/1VWJEob8P3
16:09# # - -Vienne : Remise des prix des villages fleuris -> https://t.co/hOebK7gljo
16:05# # - : La commune:hier, aujourd’hui et demain... -> https://t.co/pKZ6FNbOVi
15:20Bergerac : Le vœu d’une « ville volontaire, intelligente et solidaire » -> https://t.co/He8HImfY4N
13:27RT : Extrait bulletin vigicrues Vézère aval : les précipitations ont été importantes les niveaux d'eau sont importants c… https://t.co/nM9PjCrKfd
13:27RT : Parents, enseignants, élus... rassemblement mercredi 24 janv. à 13h30 devant la cité administrative https://t.co/nfwbCrRoxw
12:33Parents, enseignants, élus... rassemblement mercredi 24 janv. à 13h30 devant la cité administrative https://t.co/nfwbCrRoxw
11:05 Ce n'est pas un préjugé mais pour éviter toute mauvaise interprétation et commentaires en tous genres… https://t.co/tUv6pmwiR4
11:03 ce qui a accru mon sentiment qu'il s'agissait d'un tweet satirique c'est que vous ayez cru nécessaire d… https://t.co/TqyxwjR0Cs
10:57 Pardon mais un tel événement est très rare à Guéret, qui est une petite maison d'arrêt... Nous évoqui… https://t.co/s0wGTGTOrI
10:53 "Événement RARE et GRAVE" j'ai cru à une blague quand on connaît les conditions déplorables (salariés &… https://t.co/Kx7Qr7xxMi
10:44 pourquoi demandez-vous si nous sommes un vrai journal ?
09:27😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂 c'est un vrai journal ? https://t.co/LUOV64k1kE

Moins de protection, plus d’emplois précaires et de temps partiels subis... le bilan du Job acts

EMPLOI. Le bilan mitigé des observateurs sur la réforme du marché du travail italienne, lancée en 2014.

ITALIE
« Le Job acts est un demi-succès et un demi-échec ». Carlo Alberto Carnevale Maffè est professeur à l’Université Bocconi à Milan. Alors que le débat fait rage en France sur la réforme engagée par le président Emmanuel Macron, son équivalent à l’italienne, le Job acts, fait l’objet de bilan mitigé de la part des observateurs alors que Matteo Renzi se targue d’avoir fait bouger les lignes et créé près d’un million d’emplois.
Réforme phare du gouvernement Renzi lancée début 2014, le Job acts a pour philosophie de libérer le marché du travail, en facilitant les licenciements et favorisant les embauches.
L’idée est aussi de casser la dichotomie entre, d’un côté, des travailleurs jeunes, pour la plupart précaires et, de l’autre, des plus anciens ultra-protégés.
Sa mesure centrale : la création d’un contrat à durée indéterminée (CDI) à « protection croissante ». Le licenciement est facile durant les trois premières années, puis de plus en plus compliqué et onéreux. La réintégration des salariés licenciés abusivement, jusque-là automatique, est par ailleurs supprimée, sauf en cas de discrimination. En contrepartie, l’entrepreneur est condamné à verser une indemnisation dont le montant est fixé en fonction de l’ancienneté. Le tout s’est accompagné en 2015 et 2016 d’exonérations
fiscales pendant trois ans pour les entreprises embauchant en CDI.
L’adoption de cette loi a donné lieu à un débat houleux. Controversée au sein même de la coalition gouvernementale, elle est contestée
dans la rue, avec notamment une grève générale en décembre 2014.
Trois ans plus tard, Tania Sacchetti, secrétaire confédérale du syndicat Cigl, juge sévèrement ses résultats : « nous avons affaibli
la protection et les droits des travailleurs – le CDI n’est par exemple plus aussi sûr qu’il l’était – mais l’économie n’en a pas bénéficié », affirme-t-elle, en dénonçant le développement en Italie d’un « travail plus précaire » et « de temps partiels non voulus ». Les exonérations fiscales « ont coûté quasiment 18 milliards d’euros », souligne-t-elle par ailleurs, en notant qu’« elles ont un peu drogué le marché » en créant « une bulle ».
Si les embauches en CDI ont explosé la première année, elles ont en effet nettement diminué par la suite. Face à la « polémique », Matteo Renzi se dit « sans mot », martelant que le Job acts a contribué à « créer 918.000 postes de travail de février 2014 à aujourd’hui ». Concrètement, il est difficile d’évaluer le nombre d’emplois réellement créés par la réforme, de surcroît dans un contexte de petite reprise économique, mais les experts jugent l’estimation « optimiste », voire « un peu berlusconienne », selon l’expression de M. Carnevale Maffè. De plus, la hausse de l’emploi a surtout profité aux plus de 50 ans, le chômage des jeunes représente le plus grand échec du Job acts, juge également le professeur « 35% des jeunes (de 15-24 ans) n’ont pas de travail et 40.000 quittent chaque année l’Italie pour aller travailler à l’étranger », rappelle M. Martone, vice-ministre du Travail sous le gouvernement de Mario Monti.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.