Fil info
19:24 : le 3e marché de Noël a lieu tout le week-end. On y découvre la superbe fresque vivante "Noël en 1900", ré… https://t.co/RlgMReZRDH
16:28RT : Ouverture de la fête foraine. Les Limougeauds sont nombreux à être venus profiter des 70 manèges et stands installé… https://t.co/j9bq784JVK
16:27Ouverture de la fête foraine. Les Limougeauds sont nombreux à être venus profiter des 70 manèges et stands installé… https://t.co/j9bq784JVK
13:31📢 Communiqué du président du sur le dossier https://t.co/DnBCs7EpbP https://t.co/DbBSVIVHsk
12:08 "Et un oui massif des populations concernées" ⁉ Des populations concernées ? Dans un rayon de 80… https://t.co/X1iijrOEAX

La matraque pour empêcher les Catalans de s’exprimer

ESPAGNE

La police espagnole a fait usage de la force hier pour empêcher le vote sur l’indépendance de la Catalogne, faisant plus de 90 blessés. Des bribes de résultats partiels donneraient le « Oui » vainqueur.
Des milliers de Catalans s’étaient massés dès l’aube pour faire barrage et protéger pacifiquement les installations de ce scrutin.
Rapidement les policiers anti-émeutes ont forcé plusieurs bureaux de vote pour saisir bulletins et urnes. A Barcelone, selon des témoins, ils ont tiré des balles en caoutchouc puis chargé à coups de matraques contre des milliers de personnes qui étaient descendues dans la rue pour voter. « Ils ont emporté 6 ou 7 urnes. Ils sont entrés en défonçant la porte. Nous étions à l’intérieur en chantant l’hymne catalan et nous entendions des coups très violents sur la porte », a raconté Marc Carrasco, chargé d’un bureau de vote à Barcelione.
De son côté, le ministère de l’Intérieur a annoncé que onze membres des forces de l’ordre avaient été blessés, certains ayant été visés par des jets de pierres.
Selon les services de santé régionaux, au total en Catalogne, 92 personnes ont été blessées, dont deux gravement dans des heurts entre la police et des partisans du référendum.
Des milliers de citoyens ont quand même réussi à voter, selon les images des télévisions. Les électeurs devaient répondre par « oui » ou par « non » à la question : « voulez-vous que la Catalogne soit un Etat indépendant sous forme de république? »
Quelque 2.300 bureaux avaient été mis en place par l’exécutif régional pour permettre aux 5,3 millions de Catalans de voter mais le gouvernement espagnol avait annoncé la veille avoir mis sous scellés 1.300 bureaux. En fin de matinée, le gouvernement catalan assurait que 73% des bureaux restaient ouverts. « Personne ne peut me voler mon vote et la satisfaction d’avoir voté, quoi qu’il arrive. J’ai même pleuré parce que cela fait des années que nous nous battons pour cela, et j’ai vu devant moi une femme de 90 ans qui votait en siège roulant », a raconté à Pilar Lopez, 54 ans.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.