Fil info
19:24 : le 3e marché de Noël a lieu tout le week-end. On y découvre la superbe fresque vivante "Noël en 1900", ré… https://t.co/RlgMReZRDH
16:28RT : Ouverture de la fête foraine. Les Limougeauds sont nombreux à être venus profiter des 70 manèges et stands installé… https://t.co/j9bq784JVK
16:27Ouverture de la fête foraine. Les Limougeauds sont nombreux à être venus profiter des 70 manèges et stands installé… https://t.co/j9bq784JVK
13:31📢 Communiqué du président du sur le dossier https://t.co/DnBCs7EpbP https://t.co/DbBSVIVHsk
12:08 "Et un oui massif des populations concernées" ⁉ Des populations concernées ? Dans un rayon de 80… https://t.co/X1iijrOEAX

Trump choisit le charbon

CLIMAT. L’administration Trump va abroger le Clean power plan qui visait les centrales thermiques : une promesse de campagne

ÉTATS-UNIS
« La guerre contre le charbon est finie ! » : Scott Pruitt, chef de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), a annoncé sa volonté de signer un projet pour « abroger le soi-disant Clean Power Plan de la précédente administration ». Ce « plan pour une énergie propre » signé par Barack Obama en août 2015 avait pour objectif d’accélérer la transition énergétique et d’imposer aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 32% d’ici 2030 par rapport à 2005, sachant que les Etats-Unis sont le deuxième plus gros émetteur de gaz à effets de serre derrière la Chine.
C’est en mars dernier que Donald Trump a signé le « décret sur l’indépendance énergétique » qui ordonnait un réexamen du plan climat
de son prédécesseur, estimant que beaucoup de réglementations environnementales étaient « inutiles et destructrices d’emplois » et que l’EPA avait outrepassé ses prérogatives en limitant les émissions polluantes. Une décision prise dans la foulée des doutes que le président américain émet sur la réalité du réchauffement de la planète et le rôle des activités humaines dans ce dernier,
et promis de relancer l’industrie du charbon pour redonner du travail aux mineurs.
Selon l’Association nationale des mines, l’abrogation du Plan sauverait 27.700 emplois de mineurs et près de 100.000 sur l’ensemble de la chaîne d’utilisation du charbon.
Le charbon reste une composante importante du paysage énergétique américain mais ce minerai ne représentait plus en 2015 que 21% de la génération d’énergie aux Etats-Unis, contre 32% pour le gaz naturel, 28% pour le pétrole et dérivés, 11% pour les énergies renouvelables et 9% pour le nucléaire, selon les chiffres de l’agence américaine pour l’énergie (EIA). Sur la seule année 2015, la production de charbon américaine a diminué de plus de 10% et le nombre d’emplois dans ce secteur est passé de 88.000 en 2008 à 66.000 en 2015, selon l’EIA.
« Une des plus grosses attaques contre la santé »
Cette décision est « l’une des plus grosses attaques contre la santé publique, notre climat et la sécurité de chaque communauté aux Etats-Unis », a dénoncé Michael Brune du Sierra Club, l’une des plus importantes ONG environnementale américaine. Selon lui, le Clean Power Plan « empêcherait des milliers de morts prématurés et des dizaines de crises d’asthme chez les enfants chaque année».
L’Union of Concerned Scientists rappelle qu’avant la signature du plan climat, « aucune règle n’existait pour limiter » les émissions
de dioxyde de carbone des centrales thermiques, qui sont « la première cause du réchauffement climatique».
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.