Fil info
19:10Thenay : L’incroyable résurrection du calvaire d’Usseau -> https://t.co/e00UXRflgJ
19:08Châteauroux : Un air de rentrée à la librairie -> https://t.co/5MpJzmxxlP
19:06Châteauroux : Des cours de français pour profiter au mieux du stage -> https://t.co/3wdQwk9Ngf
18:32Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive | L'Echo https://t.co/1qf140gvWm via
18:08Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive | L'Echo https://t.co/XlpIgXlahp via
18:05Dordogne : La SPA arrivée à saturation -> https://t.co/t4vmfDX8DX
17:31Favars : La Croix Rouge, citoyenne et festive -> https://t.co/HaWRhfR7EZ
16:05Bergerac : Elles font un périple cyclo pour vaincre la mucoviscidose -> https://t.co/Q5lQL7iNJm
16:01 peut- t-il y vivre? Se prétendre 2eme force de l'opposition française fait 😂😂😂… https://t.co/vjtt2BtWEM
11:26https://t.co/h3Hxzp6wkW la fête en 2018 c'est à Lacelle, Corrèze https://t.co/8Mhuxs3GQR
22:44International : Gênes : 43 morts et la société d'autoroute en accusation -> https://t.co/otWSJ3qcDj

Les Algériens votent dans un climat morose

ALGÉRIE. Les électeurs se sont rendus hier aux urnes pour désigner leurs élus communaux et départementaux. Les résultats sont attendus aujourd’hui.

ELECTIONS
La participation sera le principal enjeu, le Front de libération nationale (FLN), au pouvoir depuis l’indépendance en 1962, et son allié du Rassemblement national démocratique (RND) disposant seuls d’une assise nationale et étant assurés de l’emporter. Une cinquantaine de partis et quatre alliances, auxquelles s’ajoutent de nombreuses listes indépendantes, s’affrontent.
Lors du précédent scrutin local en 2012, la participation avait été de 44,27% pour les communales et 42,84% pour les départementales. En début d’après-midi, la participation était meilleure qu’il y a 5 ans, mais inférieure à 20% (19,76% pour les communales et 19,10% pour les départementales).
Appel de Bouteflika
Très affaibli depuis un accident vasculaire cérébral en 2013, le président Abdelaziz Bouteflika dont les apparitions publiques sont rares, a voté en matinée à Alger, en fauteuil roulant. La veille, dans un message diffusé par les médias publics, il avait exhorté les Algériens à « participer massivement ».
Les législatives de mai avaient été marquées par une forte abstention : 35,37% des électeurs s’étaient déplacés, contre 42,9% en 2012.
La campagne a suscité peu d’enthousiasme dans un pays jeune – près de 45% de la population a moins de 25 ans et 30% de ces jeunes sont au chômage –, où le système politique apparaît figé.
L’Algérie souffre économiquement de la chute, depuis 2014, des prix du pétrole, source de 95% de ses devises, qui a notamment entraîné un ralentissement de la croissance, une hausse de l’inflation et du chômage (12%).
« Voter ? Pourquoi faire ? », s’est interrogé Saïd, infographiste au chômage de 25 ans dans le quartier populaire d’El Madania à Alger. « J’ai eu mon diplôme il y a quatre ans et je vis toujours aux crochets de ma mère femme de ménage ». Pour Mohamed, chômeur de 30 ans, voter « ne sert strictement à rien. Les choses ne changeront pas ». Kamel, le même âge, refuse de voter « dans un pays (...) où les vieux ne lâchent rien et s’accrochent au pouvoir ».
Mohamed Lamari, 77 ans, est, lui venu voter à Alger. « C’est important. J’ai toujours voté », a-t-il dit. Fatma Zohra, 40 ans, a aussi voté : « Les choses ne peuvent changer que par le vote, le reste on a déjà donné », a-t-elle fait valoir, en référence à la guerre civile (1992-2002). Pour le sociologue Nacer Djabi, « ce n’est pas à travers ce type d’élections (locales) qu’il y a un changement » politique à attendre. La campagne s’est concentrée autour de considérations comme « la situation économique difficile ou encore la présidentielle » de 2019, avec la candidature attendue d’Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat, affirme Belkacem Benzenine, chercheur au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d’Oran. « Les questions relatives au développement local, au rôle des collectivités locales, n’ont été abordées que superficiellement».
Amal Belalloufi et Aymeric Vincenot (AFP)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.