Fil info
20:09RT : Région : Manifestation réussie pour les cheminots néo-aquitains -> https://t.co/CXtbufFplR
20:08RT : . A Eymoutiers, une éleveuse et son syndicat la coordination rurale sont persuadés que c'est un loup qui attaq… https://t.co/2XLzIzwPhV
20:08RT : Tulle : L'âne Grelot fait tinter la nature en ville -> https://t.co/13I4WFVbAv
18:27RT : Ces vérités rétablies, il est temps que le gouvernement renonce aux manœuvres politiciennes et assume enfin ses responsabilités.
18:27RT : Quand je lis que « assume d’avoir fait traîner la situation pour charger  » alors même… https://t.co/LxwSM3Rp0x
18:24 Rejoint par le train ? 😂
18:24. A Eymoutiers, une éleveuse et son syndicat la coordination rurale sont persuadés que c'est un loup qui attaq… https://t.co/2XLzIzwPhV
18:19Région : Manifestation réussie pour les cheminots néo-aquitains -> https://t.co/CXtbufFplR
18:13. Les cheminots de toute la région Nouvelle-Aquitaine ont manifesté aujourd'hui à Bordeaux https://t.co/6V8VzNAuS1
17:49Tulle : L'âne Grelot fait tinter la nature en ville -> https://t.co/13I4WFVbAv
17:48Argenton-sur-Creuse : « La chemise hawaïenne sous toutes ses coutures » au musée -> https://t.co/EjWwLJqezz
17:47Mérigny : Les petits de maternelle ont inauguré les haies de janvier -> https://t.co/En1dOli403
16:56Sarlat-la-Canéda : Une manifestation qui en appelle d’autres -> https://t.co/pfmMrORjcm
16:23Les cheminots creusois ont rejoint leurs collègues de toute la grande région pour une manifestation à Bordeaux ce j… https://t.co/EV5PiECRWf
15:55Boulazac : Conseil municipal : la voie verte n’avance pas -> https://t.co/aFlcIQbHLC
13:29RT : Il y a 5 ans, je passais mon bac. J'avais 10 de moyenne en Terminale. Avec le système actuel, je n'aurais pas été a… https://t.co/keoZpVf5Fw
12:33RT : Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
11:49Ségur-le-Château : 300 enfants sur le P'tit Tour USEP -> https://t.co/xCphey1Iz5
11:34Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.

Une loi votée par la Knesset plombe les espoirs de paix

PROCHE ORIENT. Le Parlement israélien a adopté mardi un projet de loi visant à compliquer le passage sous souveraineté palestinienne de certaines zone de Jérusalem.

ISRAËL
Le texte, approuvé à 64 voix contre 51, balaie encore plus les espoirs d’une solution à deux Etats dans le conflit israélo-palestinien, moins d’un mois après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’israël. Proposée par une députée du parti nationaliste religieux Foyer juif, cette loi prévoit que toute cession aux Palestiniens de ce qu’Israël considère comme faisant partie de Jérusalem nécessitera un vote à la majorité des deux-tiers des députés. Elle permet également de modifier la définition «municipale» de Jérusalem, certains secteurs de la ville pouvant ainsi «être déclarés comme des entités séparées», selon un communiqué du Parlement. Israël occupe Jérusalem-Est et la Cisjordanie depuis la guerre de 1967. Il a ensuite annexé Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville. Cette annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.
L’Etat hébreu considère l’ensemble de Jérusalem comme sa capitale tandis que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. La question de Jérusalem est un des problèmes les plus épineux du conflit israélo-palestinien.
«Nous avons garanti l’unité de Jérusalem», a tweeté après le vote le ministre de l’Education Naftali Bennett, chef du Foyer juif.
«Le mont des Oliviers, la Vieille ville et la cité de David resterons nôtres à jamais», a-t-il ajouté, faisant référence à des lieux situés dans la partie palestinienne de Jérusalem, dont le quartier de Silwan.
Dov Khenin, un député de l’opposition, a estimé que cette nouvelle loi devrait être appelée «la loi pour empêcher la paix» et craint qu’elle ne provoque «un bain de sang».
Annoncée le 6 décembre, la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël rompt avec des décennies de diplomatie américaine et internationale et continue à causer l’émoi dans les Territoires palestiniens. Le 25 décembre, Israël avait annoncé être en contact avec «au moins dix pays» pour le transfert de leur ambassade à Jérusalem dans le sillage des Etats-Unis selon les déclarations de la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely.
Elle avait fait cette annonce au lendemain de l’annonce du transfert par le Guatemala de son ambassade à Jérusalem. «La déclaration de Trump va enclencher un courant dont nous n’avons pour le moment vu que les prémisses», s’est-elle bornée à affirmer. La radio publique citant des sources diplomatiques israéliennes avait évoqué le Honduras,
les Philippines, la Roumanie et le Soudan du Sud parmi les pays qui pourraient prendre une telle initiative.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.