Fil info
19:34 — Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32 — Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31 — Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52 — RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36 — Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41 — Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29 — Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14 — RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07 — Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06 — Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00 — Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58 — Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32 — Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56 — Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont … https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08 — Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05 — Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1
22:42 — Corrèze : "Un ennemi : Macron et son système" -> https://t.co/9g2PnS50BM
21:27 — Handball : Rester lucide jusqu'à la fin -> https://t.co/f7BLYFPjfW
21:26 — Sport : Du haut vol en perspective -> https://t.co/zy2BY88w4O
21:24 — Football : Tout sauf une défaite! Par Daniel LIMOUSIN -> https://t.co/nQ7RM0NhfJ

La tension ne baisse pas en Iran

CRISE. 21 personnes sont mortes depuis le début des rassemblements, jeudi. 450 ont été arrêtées à Téhéran.

MANIFESTATIONS
Le bilan s’alourdit en Iran : au total, 21 personnes – dont 16 manifestants – ont été tuées depuis le début jeudi des rassemblements contre les difficultés économiques et le pouvoir, qui ont commencé à Machhad (nord-est) pour se propager rapidement à l’ensemble du pays. La capitale iranienne Téhéran est globalement moins touchée par les protestations que les villes petites et moyennes mais 450 personnes y ont été arrêtées depuis samedi, selon les autorités locales. Accusant une « petite minorité » de « fauteurs de troubles » qui utilisent la violence, le président iranien
Hassan Rohani a assuré que le gouvernement était déterminé à « régler les problèmes de la population », en particulier le chômage (12% de la population active). Les autorités ont déployé des forces de sécurité supplémentaires pour faire face au mouvement de protestations en cours, qui ne paraît pas être particulièrement structuré, notamment à sa tête.
Selon la télévision d’Etat, six manifestants sont morts dans des affrontements nocturnes avec les forces de l’ordre alors qu’ils tentaient de prendre d’assaut un poste de police à Qahderijan, dans la province d’Ispahan. A Khomeinyshahr, dans cette même région du centre de l’Iran, un enfant de 11 ans a été tué et son père blessé par des tirs de manifestants alors qu’ils passaient près d’un rassemblement.
Un membre des Gardiens de la révolution a par ailleurs été tué et un autre blessé par des tirs de fusil de chasse à Kahriz Sang (centre). Une centaine de personnes ont par ailleurs été arrêtées lundi soir dans la province d’Ispahan.
A Téhéran, une poignée de manifestants seulement a tenté de se rassembler dans le quartier de l’université, dans le centre de la capitale. Dans la capitale, « deux cents personnes ont été arrêtées samedi, 150 dimanche et environ 100 lundi », a déclaré le sous-préfet Ali-Asghar Nasserbakht à l’agence Ilna, proche des réformateurs.
Alors que le président américain Donald Trump a dénoncé mardi le régime « brutal et corrompu » au pouvoir en Iran, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a brisé son silence et accusé les « ennemis » de l’Iran de s’unir pour porter atteinte au régime. Le principal groupe réformateur, présidé par l’ex-président Mohammad Khatami, a condamné les violences commises et la « profonde duperie » des Etats-Unis, dans un communiqué publié par les médias.
« Les fauteurs de troubles ont profité des rassemblements et des protestations pacifiques pour (...) détruire les biens publics et insulter les valeurs sacrées religieuses et nationales », affirme le communiqué qui dénonce le soutien apporté par « les ennemis jurés du peuple iranien, et à leur tête les Etats-Unis (...) aux actions violentes ».
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisĂ©e.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformĂ©es en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont Ă  la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.