Fil info
11:47Salon du livre Plumes en Berry diamanche 24 juin avec https://t.co/fZzkyQzwep https://t.co/jSaCtf9fkx
23:51International : L’Eglise en renfort à Masaya pour empêcher «un massacre» -> https://t.co/g0AgAnSTkX
23:25France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
21:06Rugby : Dernier contrôle avant les vacances -> https://t.co/3eg7vl1ZPn
21:04Football : La qualif' au bout de la résistance -> https://t.co/0v6Szg0v5c
20:14Périgueux : Les cheminots luttent en musique -> https://t.co/G33eHkKwVd
18:29RT : | 600000€ d'investissement votés pour la rénovation du pont du Dognon et sa mise en lumière. Pont labelli… https://t.co/cKZUbA46TW
18:24Périgueux : Condamnés pour avoir travaillé -> https://t.co/WIEoRsa80m
18:22Castels : L'établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Castels vient de fêter ses dix ans -> https://t.co/qKug3XZbnD
18:19Périgueux : Magali Caumon : « de beaux enjeux de sécurité » -> https://t.co/U2V0BBF9Ot
18:15Périgueux : Le kiosque à musique retrouve ses couleurs -> https://t.co/NuGGuaG1b0
18:10Prissac : [intégral] Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/9IAX5auNGc
18:09Indre : Les agents Enedis mobilisés contre la dégradation du service public -> https://t.co/zYgzdweCqM
17:53 Déjà lu !
17:46RT : Kylian Mbappe a ouvert le score pour les Bleus https://t.co/7IU6NcDp5Z
17:46RT : Ça va se passer à en août 2019 ! Découvrez la présentation des championnats du monde de voltige aéri… https://t.co/s3fRIRu7nt
17:46Le célèbre pâtissier Pierre Hermé présidera la 15e édition du Salon du Livre Gourmand de Périgueux qui se tiendra les 23, 24 et 25 novembre.
16:11Dordogne : L’ACAP domine les débats aux championnats d’été -> https://t.co/Np5g1S5oZy
15:39Chancelade : Ils ne veulent pas de la fusion -> https://t.co/edr5gCqHZz
15:35Boulazac : La continuité d’une commune morcelée -> https://t.co/XKhhCXXHqY
15:18France : La censure revient! -> https://t.co/MJvmpdm7AG
15:17Vigoulant : « Mercredis à la ferme » : dix ans et toujours attirants ! -> https://t.co/s5f51aazCy
15:16Prissac : Le préfet à l’écoute de la ruralité -> https://t.co/tzIjT7JGWf
15:05France : Les jours de repos seront payés aux grévistes -> https://t.co/EnNQcb7oun
14:28Creuse : Des idées, des bons plans, des initiatives à retrouver | L'Echo https://t.co/yOgcr6BV0G via
14:06RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A

Nouveau drame à l’heure d’un sommet de l’UE

MIGRANTS. Un naufrage a à nouveau eu lieu au large de la Libye mardi, tandis que les dirigeants de sept pays étaient réunis hier soir.

ROME
Chefs d’Etat ou de gouvernement, ils représentent sept pays du Sud de l’Union européenne – Italie, France, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre et Malte – et étaient réunis hier soir à Rome. Un mini-sommet européen au cours duquel, parmi d’autres dossiers, figurait en bonne place la question migratoire.
L’ambition déclarée est de parvenir à une approche et un discours communs en la matière. Notamment en ce qui concerne une meilleure répartition en termes d’accueil des réfugiés.
Or, au sein même de ce groupe de pays, l’état des lieux est marqué par une importante disparité d’un territoire à l’autre. La Grèce et l’Italie ont en effet jusqu’à récemment fourni le plus d’efforts.
Même si, depuis quelques mois, on observe quelques évolutions. En Grèce, l’accord entre l’Union européenne et la Turquie a limité le nombre d’arrivées à 28 800 personnes, soit six fois moins qu’en 2016. En Espagne en revanche, des Algériens et des Marocains sont venus grossir les arrivées sur les côtes, passées de 6000 en 2016 à près de 23 000 migrants en 2017.
Quant à l’Italie, qui a maintes fois interpellé ses voisins européens sur le sujet, un virage politique est actuellement à l’oeuvre. Qui se traduit par le passage d’un flux toujours plus massif au premier semestre aux prémices d’une immigration choisie, au prix d’accords, controversés, avec la Libye. Ce qui a eu pour effet de réduire de 35% les arrivées par rapport à 2016, et de les circonscrire à 119 000.
Une centaine de disparus
Reste qu’une réponse partagée de l’ensemble des membres de l’Union européenne face au drame humain qui se joue en Méditerranée demeure un défi. Chaque jour ou presque, malgré l’engagement des ONG, des victimes sont à déplorer en Méditerranée. Après la sombre actualité de ce week-end – au cours duquel dix migrants ont péri et plus d’une cinquantaine d’autres ont disparu au large de la Libye–, le naufrage de mardi soir est une nouvelle fois venu le rappeler aux dirigeants européens.
Toujours au large de la Libye, voie migratoire très empruntée, entre 90 et 100 personnes ont été portées disparues, selon la Marine libyenne, qui a recueilli les témoignages de survivants.
Sur l’embarcation de fortune – un canot pneumatique –, se trouvait plus d’une centaine de migrants, mais seuls 17 d’entre eux, dont des femmes, ont pu être secourus, a rapporté le général Ayoub Kacem, porte-parole de la Marine. Les survivants sont restés plusieurs heures accrochés à des bouts du canot jusqu’à l’arrivée des secours.
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) fait état d’au moins 3116 morts ou disparus qui tentaient de traverser la Méditerranée pour gagner l’Europe en 2017.
A.M. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.