Fil info
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj
15:46RT : Raphaël Varane a rendu mercredi une visite discrète au centre de formation du RC Lens, où il a été formé. Il a offe… https://t.co/VuzLnJKbjL
15:46RT : C’est fou ! Si seulement quelqu’un l’avait vu venir. Les étudiant·e·s auraient peut-être pu se mobiliser sur la que… https://t.co/MhZyRtViil
15:45RT : 🤩Plus que 9 jours pour participer au retour de Pif! On se retrouve sur KissKissBankBank! 😍 https://t.co/5mGTbdIghl https://t.co/blWSjT2jYD
15:45RT : 16/07/18: Dernière étape de la Flottille de la Liberté pour Bel accueil à pour les quatre bateaux, a… https://t.co/JW5bbumcJR
15:44RT : Encadrement des loyers à Paris : "Si on laisse le marché agir tout seul, les classes moyennes seront obligées de pa… https://t.co/BQrpMi1ZhO
15:44RT : ⚠ Nous avons besoin de vos dès maintenant ! A cause des fortes chaleurs et de la , la fréquent… https://t.co/zyDb0oaDd7
15:21Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! | L'Echo https://t.co/OfN0ZNx66S via
15:18Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet | L'Echo https://t.co/RfMcD8rXrB via
15:16Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil | L'Echo https://t.co/88jeG2sUfY via
15:14Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze | L'Echo https://t.co/4Uwgo0oQCT via
14:58RT : Sport / 🚴‍♀️ Ce samedi, le Raymond Poulidor de Limoges Métropole à Bonnac-la-Côte accueille la quatrièm… https://t.co/I7n7a0Z0kC
14:52La programmation à l'espace Crouzy à Boisseuil (Horizons croisés) pour la rentrée. https://t.co/CcJ6oObjqW
14:48Bergerac : Mardi on chante : c’est reparti pour une quatrième saison -> https://t.co/ymDXNJJgMc

Nouveau drame à l’heure d’un sommet de l’UE

MIGRANTS. Un naufrage a à nouveau eu lieu au large de la Libye mardi, tandis que les dirigeants de sept pays étaient réunis hier soir.

ROME
Chefs d’Etat ou de gouvernement, ils représentent sept pays du Sud de l’Union européenne – Italie, France, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre et Malte – et étaient réunis hier soir à Rome. Un mini-sommet européen au cours duquel, parmi d’autres dossiers, figurait en bonne place la question migratoire.
L’ambition déclarée est de parvenir à une approche et un discours communs en la matière. Notamment en ce qui concerne une meilleure répartition en termes d’accueil des réfugiés.
Or, au sein même de ce groupe de pays, l’état des lieux est marqué par une importante disparité d’un territoire à l’autre. La Grèce et l’Italie ont en effet jusqu’à récemment fourni le plus d’efforts.
Même si, depuis quelques mois, on observe quelques évolutions. En Grèce, l’accord entre l’Union européenne et la Turquie a limité le nombre d’arrivées à 28 800 personnes, soit six fois moins qu’en 2016. En Espagne en revanche, des Algériens et des Marocains sont venus grossir les arrivées sur les côtes, passées de 6000 en 2016 à près de 23 000 migrants en 2017.
Quant à l’Italie, qui a maintes fois interpellé ses voisins européens sur le sujet, un virage politique est actuellement à l’oeuvre. Qui se traduit par le passage d’un flux toujours plus massif au premier semestre aux prémices d’une immigration choisie, au prix d’accords, controversés, avec la Libye. Ce qui a eu pour effet de réduire de 35% les arrivées par rapport à 2016, et de les circonscrire à 119 000.
Une centaine de disparus
Reste qu’une réponse partagée de l’ensemble des membres de l’Union européenne face au drame humain qui se joue en Méditerranée demeure un défi. Chaque jour ou presque, malgré l’engagement des ONG, des victimes sont à déplorer en Méditerranée. Après la sombre actualité de ce week-end – au cours duquel dix migrants ont péri et plus d’une cinquantaine d’autres ont disparu au large de la Libye–, le naufrage de mardi soir est une nouvelle fois venu le rappeler aux dirigeants européens.
Toujours au large de la Libye, voie migratoire très empruntée, entre 90 et 100 personnes ont été portées disparues, selon la Marine libyenne, qui a recueilli les témoignages de survivants.
Sur l’embarcation de fortune – un canot pneumatique –, se trouvait plus d’une centaine de migrants, mais seuls 17 d’entre eux, dont des femmes, ont pu être secourus, a rapporté le général Ayoub Kacem, porte-parole de la Marine. Les survivants sont restés plusieurs heures accrochés à des bouts du canot jusqu’à l’arrivée des secours.
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) fait état d’au moins 3116 morts ou disparus qui tentaient de traverser la Méditerranée pour gagner l’Europe en 2017.
A.M. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.