Fil info
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o
19:09La Ville de a désormais son compte twitter officiel : ! https://t.co/pa4pocbEbB
18:53Périgueux : Dénoncer les violences policières contre les Zadistes -> https://t.co/94Pbif6zd3
18:42Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
18:41Indre : Châteauroux - Guterslöh, une année riche à venir -> https://t.co/nEYBZkdAAX
17:58RT : ⚠️Vague de froid. Certains appareils de chauffage peuvent provoquer des intoxications au . Soyez… https://t.co/beQQeOzh3k
17:56Rue de la Boucherie, les structures ont été consolidées. Réouverture dès ce soir 18h. https://t.co/91rqHnrDlO
17:40RT : Période de grand en Nouvelle-Aquitaine : vigilance et bons réflexes à adopter ! Des températures extrêmement… https://t.co/Ztqh9faTD6
17:10RT : L'Humanité donne un coup de jeune à Karl Marx dans son dernier hors série ! A retrouver chez votre marchand de jou… https://t.co/4jN2byagFt
17:09RT : 🤽🏻‍♀️🤽🏼‍♂️Sport : Samedi 24 février à partir de 18h - Matchs équipes masculine et féminine de waterpolo pour France… https://t.co/dOEOSnCjN2
16:44Dordogne : « Les bourgs centre n’existent que grâce aux communes des coteaux » -> https://t.co/u5iRc2xrGO
16:40Sarlat-la-Canéda : Chantier ouvert à l’école du Pignol -> https://t.co/XdAyXzHcvs
16:22RT : 🔵❄️[GRAND FROID] Appareils à combustion ⚠️Attention aux intoxications au 🔎Les symptômes : maux d… https://t.co/1OWqWmPpEo
14:10Dordogne : Le photovoltaïque essaime -> https://t.co/slVkb8h1xW
14:01Dordogne : Le Périgord s’exporte au salon de l’agriculture -> https://t.co/4oMLiFLXBA
13:59Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
13:20RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
12:31 A lire dans l’ du jour évidemment
11:12La Nuit de article de réservations au 0254076392 https://t.co/fWY2hAsBr0
10:35Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn

La réplique à la « claque » de Trump

PROCHE-ORIENT. Le conseil national de l’OLP demande à son exécutif de suspendre la reconnaissance de l’Etat d’Israël. Si Mahmoud Abbas ne s’est pas prononcé, il a confirmé sa rupture avec les Etats-Unis.

RAMALLAH
Organe clé de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), le conseil national a voté lundi en faveur de la suspension de la reconnaissance d’Israël. Cet appel a été lancé au terme d’une réunion de deux jours à Ramallah en Cisjordanie.
La réunion, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas, avait été convoquée à titre extraordinaire pour répondre à la décision annoncée le 6 décembre par le président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, un coup porté selon les Palestiniens
à leur cause.
Lors du vote, le conseil central de l’OLP a « chargé le Comité exécutif de l’OLP suspendre la reconnaissance d’Israël jusqu’à ce que ce dernier reconnaisse l’Etat de Palestine dans ses frontières de 1967, annule l’annexion de Jérusalem-Est et cesse ses activités de colonisation », selon un communiqué.
Le Comité exécutif, dirigé par M. Abbas, est la seule instance habilitée à prendre les décisions engageant les Palestiniens dans le cadre du processus
de paix avec Israël. En 2015, un vote du conseil central de l’OLP en faveur de la suspension de la coordination sécuritaire avec Israël n’avait pas été suivi d’effet.
Avant le vote de lundi soir, un discours courroucé de M. Abbas avait donné dimanche le ton de la réunion. « L’affaire du siècle s’est transformée en claque du siècle », avait tonné M. Abbas, en référence à la volonté proclamée de M. Trump de présider à « l’accord (diplomatique) ultime » entre Israéliens et Palestiniens. Les Etats-Unis sous M. Trump se sont discrédités dans le rôle de médiateurs, les Palestiniens rejettent le plan que Washington est censé présenter à une échéance encore indéfinie et toutes les options sont sur la table, avait énuméré M. Abbas.
« Il n’y a plus d’Oslo », par la faute d’Israël, avait-il martelé en évoquant le processus engagé en 1993 et censé conduire à une paix négociée entre Palestiniens et Israéliens. Ces accords généralement considérés comme préfigurant la création d’un Etat palestinien sont restés une des références de l’effort de paix.
Dix-sept Palestiniens, le dernier en date lundi, ont été tués dans des violences depuis l’annonce de la décision américaine le 6 décembre. Les Palestiniens voient dans la décision de Donald Trump, en rupture avec des décennies de diplomatie internationale,
un déni de leurs revendications sur Jérusalem-Est annexée et occupée. Mais elle est aussi, à leurs yeux, la manifestation la plus flagrante du parti pris pro-israélien de la Maison Blanche. Depuis son entrée en fonctions il y a un an, M. Trump s’est gardé de soutenir la création d’un Etat palestinien. Son administration est restée très discrète sur la colonisation israélienne et a été près de fermer le bureau de l’OLP à Washington. Elle menace à présent de couper l’aide aux Palestiniens parce qu’ils refuseraient de négocier. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, actuellement en Inde, a lui déclaré que M. Abbas « a dit la vérité que je ne cesse de répéter depuis de longues années : le conflit avec les Palestiniens résulte de leur refus constant de reconnaître l’Etat des juifs quelles qu’en soient les frontières ».
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.