Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0

Des ONG débordées qui ne baissent pas pavillon

MIGRATIONS . SOS Méditerranée a effectué mardi plus de 500 sauvetages grâce à son navire l’Aquarius. Elle appelle à une prise de conscience des états européens.

CRISE
Pas moins de cinq opérations de sauvetage d’affilée ont permis à l’association SOS Méditerranée qui a affreté l’Aquarius, de secourir 505 personnes qui sont désormais saines et sauves. Après avoir été récupérées à bord du navire, en partenariat avec Médecins Sans Frontières, les personnes ont été dirigées vers le port de Catane en Sicile.
De plus, selon les garde-côtes italiens, qui ont coordonné un total de 11 opérations de sauvetage ce même jour, 1400 personnes ont été secourues au large de la Libye.
Face à une telle situation, l’association basée à Marseille n’hésite pas à dire que « toute l’organisation du sauvetage en mer au large des côtes libyennes est dépassée par l’affluence des embarcations en détresse ». D’où son appel à « mettre en place une véritable flotte de sauvetage
européenne ».
«Question de volonté politique»
« Mardi, nous avons porté secours à cinq embarcations en détresse à nous seuls, en moins de 12 heures ! Tous les vaisseaux présents sur zone ont dû être appelés à la rescousse pour répondre aux appels à l’aide : l’Aquarius, mais aussi un bateau de la marine française et un cargo, le CPO Italy, qui est resté en vigilance active toute la journée autour des opérations de sauvetage » témoigne Klaus Merkle, le coordinateur des sauvetages de SOS Méditerranée. L’ONG affirme, en outre, que du fait que « les navires de sauvetage (aient) atteint les limites de leur capacité », désormais, « des cargos sont déroutés vers le sud pour prêter assistance ».
L’aspect massif des opérations est également dénoncée par d’autres ONG dont l’espagnole Proactiva open arms. Par exemple, on a appris qu’un bébé érythréen de trois mois était mort, faute d’évacuation médicale, à bord du navire humanitaire qui l’avait secouru au large de la Libye. Les secours avaient bien repéré une jeune femme de 18 ans dont la vie était en danger après un accouchement difficile et l’avait évacuée avec le nourrisson par hélicoptère. Mais dans la confusion des opérations, le médecin n’a pas repéré tout de suite parmi les 28 bébés arrivés à bord cet Erythréen de 3 mois souffrant de malnutrition et d’une forte fièvre.
« Il est impossible de couvrir l’intégralité de la zone de sauvetage avec les trois bateaux d’ONG qui restent sur zone. Les Etats européens peuvent éviter ces milliers de morts annoncées, c’est une question de volonté politique : tant que l’Europe n’y mettra pas les moyens, d’autres morts seront à déplorer ! » déplore Francis Vallat, le président de SOS Méditerranée France. Avant de préciser tout de même: « face à l’absence de réponses adéquates, l’Aquarius continuera sa mission sans interruption pendant tout l’hiver et en 2018, pour la troisième année consécutive ». En lieu et place d’Etats, bien frileux.
S.M.