Fil info
04:44 Pauvres tis bouts 😢😢😢C est tellement inhumain
23:21RT : Corrèze : Le Tour du Limousin - Etape corrézienne en images -> https://t.co/lK1BT3uyft
23:17RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
22:38France : Le nouveau patron d’Air France payé 4,25 millions ! -> https://t.co/VmlIm5Bulu
22:35International : Hommage aux victimes de la catastrophe de Gênes -> https://t.co/sHzJg2ybCN
20:59Corrèze : Dec'Ouvrir : un bouillon de culture et de liberté ! -> https://t.co/52DLjhtREj
19:59 Il a assuré et perso je l'ai préféré !
19:56 Dur de passer apres Feu! Chatterton
19:40Corrèze : Le Tour du Limousin - Etape corrézienne en images -> https://t.co/lK1BT3uyft
19:11Région : Les élus régionaux dénoncent des menaces sur l’investissements public -> https://t.co/GOF31BHrDU
18:51Indre : Une visite un tantinet déroutante -> https://t.co/FihuyNZvbc
18:22Dordogne : Trois ans de prison ferme pour l’agresseur au couteau -> https://t.co/tDsUDrH90Q
18:15Dordogne : Le Roi qu’il fallait abattre -> https://t.co/3TVgowxWmV
18:12Région : Le temps de la radio engagée -> https://t.co/UWsgdKPC0x
17:34Dordogne : Une pluie d’étoiles Michelin en Sarladais -> https://t.co/bXCIpoQcpT
17:32Afin d’annoncer comme il se doit le prochain «Terre en Fête» - les 25 et 26 août à Pigerolles - et les concours de… https://t.co/qWYqlNuLrG
17:31Salignac-Eyvigues : Eyrignac et ses jardins : un patrimoine unique en Périgord -> https://t.co/NF0ATma6zH
17:15Issigeac : Les Métallies reviennent dimanche après dix années d’absence -> https://t.co/AO10PSwLdx
15:17Lurais : Fête des barques : derniers préparatifs avant le grand jour ! -> https://t.co/fk7as6im9Q
12:01RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
11:43 Bravo à vous! Cette Préfet n'a aucune sensibilité! Écoeurant...
11:41 se souvient de sa libération https://t.co/GtLM3w2ESQ

Des ONG débordées qui ne baissent pas pavillon

MIGRATIONS . SOS Méditerranée a effectué mardi plus de 500 sauvetages grâce à son navire l’Aquarius. Elle appelle à une prise de conscience des états européens.

CRISE
Pas moins de cinq opérations de sauvetage d’affilée ont permis à l’association SOS Méditerranée qui a affreté l’Aquarius, de secourir 505 personnes qui sont désormais saines et sauves. Après avoir été récupérées à bord du navire, en partenariat avec Médecins Sans Frontières, les personnes ont été dirigées vers le port de Catane en Sicile.
De plus, selon les garde-côtes italiens, qui ont coordonné un total de 11 opérations de sauvetage ce même jour, 1400 personnes ont été secourues au large de la Libye.
Face à une telle situation, l’association basée à Marseille n’hésite pas à dire que « toute l’organisation du sauvetage en mer au large des côtes libyennes est dépassée par l’affluence des embarcations en détresse ». D’où son appel à « mettre en place une véritable flotte de sauvetage
européenne ».
«Question de volonté politique»
« Mardi, nous avons porté secours à cinq embarcations en détresse à nous seuls, en moins de 12 heures ! Tous les vaisseaux présents sur zone ont dû être appelés à la rescousse pour répondre aux appels à l’aide : l’Aquarius, mais aussi un bateau de la marine française et un cargo, le CPO Italy, qui est resté en vigilance active toute la journée autour des opérations de sauvetage » témoigne Klaus Merkle, le coordinateur des sauvetages de SOS Méditerranée. L’ONG affirme, en outre, que du fait que « les navires de sauvetage (aient) atteint les limites de leur capacité », désormais, « des cargos sont déroutés vers le sud pour prêter assistance ».
L’aspect massif des opérations est également dénoncée par d’autres ONG dont l’espagnole Proactiva open arms. Par exemple, on a appris qu’un bébé érythréen de trois mois était mort, faute d’évacuation médicale, à bord du navire humanitaire qui l’avait secouru au large de la Libye. Les secours avaient bien repéré une jeune femme de 18 ans dont la vie était en danger après un accouchement difficile et l’avait évacuée avec le nourrisson par hélicoptère. Mais dans la confusion des opérations, le médecin n’a pas repéré tout de suite parmi les 28 bébés arrivés à bord cet Erythréen de 3 mois souffrant de malnutrition et d’une forte fièvre.
« Il est impossible de couvrir l’intégralité de la zone de sauvetage avec les trois bateaux d’ONG qui restent sur zone. Les Etats européens peuvent éviter ces milliers de morts annoncées, c’est une question de volonté politique : tant que l’Europe n’y mettra pas les moyens, d’autres morts seront à déplorer ! » déplore Francis Vallat, le président de SOS Méditerranée France. Avant de préciser tout de même: « face à l’absence de réponses adéquates, l’Aquarius continuera sa mission sans interruption pendant tout l’hiver et en 2018, pour la troisième année consécutive ». En lieu et place d’Etats, bien frileux.
S.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.