Fil info
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o
19:09La Ville de a désormais son compte twitter officiel : ! https://t.co/pa4pocbEbB
18:53Périgueux : Dénoncer les violences policières contre les Zadistes -> https://t.co/94Pbif6zd3
18:42Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
18:41Indre : Châteauroux - Guterslöh, une année riche à venir -> https://t.co/nEYBZkdAAX
17:58RT : ⚠️Vague de froid. Certains appareils de chauffage peuvent provoquer des intoxications au . Soyez… https://t.co/beQQeOzh3k
17:56Rue de la Boucherie, les structures ont été consolidées. Réouverture dès ce soir 18h. https://t.co/91rqHnrDlO
17:40RT : Période de grand en Nouvelle-Aquitaine : vigilance et bons réflexes à adopter ! Des températures extrêmement… https://t.co/Ztqh9faTD6
17:10RT : L'Humanité donne un coup de jeune à Karl Marx dans son dernier hors série ! A retrouver chez votre marchand de jou… https://t.co/4jN2byagFt
17:09RT : 🤽🏻‍♀️🤽🏼‍♂️Sport : Samedi 24 février à partir de 18h - Matchs équipes masculine et féminine de waterpolo pour France… https://t.co/dOEOSnCjN2
16:44Dordogne : « Les bourgs centre n’existent que grâce aux communes des coteaux » -> https://t.co/u5iRc2xrGO
16:40Sarlat-la-Canéda : Chantier ouvert à l’école du Pignol -> https://t.co/XdAyXzHcvs
16:22RT : 🔵❄️[GRAND FROID] Appareils à combustion ⚠️Attention aux intoxications au 🔎Les symptômes : maux d… https://t.co/1OWqWmPpEo
14:10Dordogne : Le photovoltaïque essaime -> https://t.co/slVkb8h1xW
14:01Dordogne : Le Périgord s’exporte au salon de l’agriculture -> https://t.co/4oMLiFLXBA
13:59Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
13:20RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
12:31 A lire dans l’ du jour évidemment
11:12La Nuit de article de réservations au 0254076392 https://t.co/fWY2hAsBr0
10:35Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn

Ankara viole la frontière syrienne pour régler ses comptes avec les Kurdes

SYRIE. La Turquie a envoyé hier des soldats dans le nord du pays, poursuivant son offensive contre les Kurdes, au risque d’aggraver le conflit qui ravage le pays.

CONFLIT
Le Premier ministre Binali Yildirim a indiqué que des militaires turcs étaient entrés hier matin dans la région d’Afrine, contrôlée par les Unités de protection du peuple (YPG), et pilonnée par l’aviation et l’artillerie d’Ankara.
L’offensive turque risque de tendre davantage les rapports entre Ankara et Washington, qui a appelé hier la Turquie à «faire preuve de retenue
». Les Etats-Unis soutiennent coalition arabo-kurde, dont font partie les YPG, pour combattre Daech.
Exhortant Ankara à mettre fin à son offensive, la France a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.
Au deuxième jour de cette offensive, l’armée turque a affirmé avoir détruit «45 cibles», dont des abris et des caches d’armes. Selon l’Observatoire
syrien des droits de l’Homme, 18 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées dans les bombardements turcs depuis samedi. Ankara affirme n’avoir touché que des «terroristes » et accuse les YPG de «propagande ». Les autorités turques accusent les YPG d’être à l’origine de tirs de roquettes contre deux villes frontalières turques. Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que quiconque manifesterait en Turquie contre l’offensive «paierait un prix très élevé». Les forces de l’ordre turques ont d’ailleurs empêché hier la tenue de deux rassemblements à Diyarbakir et Istanbul.
Chars à la frontière
Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a affirmé que les forces pro-Ankara avaient pris «des villages» contrôlés par l’YPG près d’Afrine. Réagissant aux informations faisant état de l’entrée de soldats turcs en Syrie, les YPG ont affirmé avoir repoussé une incursion : «La Turquie voulait entrer à Afrine, mais nous avons repoussé leur attaque », a affirmé Birusk Hasakeh porte-parole des YPG.
Ankara accuse les YPG d’être la branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène une rébellion dans le sud-est de la Turquie depuis plus de 30 ans et est considéré par Ankara et ses alliés occidentaux comme une organisation terroriste.
Il s’agit de la deuxième offensive turque en Syrie, après celle d’août 2016 pour repousser l’EI vers le sud, mais aussi enrayer l’expansion des combattants kurdes.
A la faveur du conflit syrien qui a fait plus de 320.000 morts depuis 2011, les Kurdes syriens, longtemps marginalisés, ont installé en 2012 une administration autonome à Afrine, un territoire isolé des autres zones contrôlées par les YPG plus à l’est.
L’offensive turque survient dans la foulée de l’annonce, par la coalition internationale anti-jihadistes emmenée par Washington, de la création d’une «force frontalière» composée notamment de guerriers kurdes. Projet qui a suscité la colère d’Ankara. Selon M. Yildirim, l’opération
turque a pour but de créer une «zone de sécurité» d’une profondeur de 30 km à partir de la frontière.
L’incursion turque «pourrait détourner les forces combattantes kurdes, qui sont au côté et très engagées au sein de la coalition» combattant
l’EI, a de son côté souligné hier la ministre française des Armées Florence Parly.
Face à cette offensive turque, Moscou a appelé à la «retenue», mais les analystes estiment qu’aucune offensive majeure ne peut être lancée en Syrie sans l’aval de la Russie, qui contrôle l’espace aérien dans le nord de la Syrie.
Par ailleurs, le président syrien Bachar al-Assad a condamné hier l’opération turque à Afrine, accusant Ankara de «soutenir le terrorisme».
Bulent Kilic et Gokan Gunes
à Istanbul (AFP)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.