Fil info
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe

Crainte d’un nouvel embrasement après la confrontation Israël-Iran

CONFLIT. Les mises en garde envers l’Iran se sont multipliées hier en Israël, au lendemainde raids aériens contre des cibles syriennes et « iraniennes ».

SYRIE
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est félicité hier d’avoir porté un « coup sévère aux forces iraniennes et syriennes », en référence aux développements de la veille, qui constituent la pire confrontation avec Téhéran depuis le début du conflit syrien en 2011. « Nous continuerons à frapper tous ceux qui tentent de nous attaquer », a-t-il ajouté.
Selon la version israélienne, un drone piloté à distance par des Iraniens basés en Syrie a pénétré samedi avant l’aube dans l’espace aérien israélien, où il a été abattu. En représailles, l’aviation israélienne a attaqué la base « iranienne » d’où était parti le drone. Un des appareils
israéliens ayant participé à l’opération a toutefois été touché par la DCA syrienne, un fait rarissime, avant de s’écraser en territoire
israélien. L’aviation israélienne a répliqué en lançant des raids contre une douzaine de cibles syriennes et iraniennes.
Téhéran, bête noire d’Israël Dimanche, les responsables politiques et militaires ainsi que les commentateurs ont tous mis l’accent sur le précédent créé par ces affrontements. « Première confrontation militaire directe entre Israël et l’Iran », « Journée de combat avec l’Iran », ont ainsi titré les quotidiens Maariv et Yédiot Aharanot. Les médias ont aussi insisté sur le fait que le F-16 détruit était le premier appareil israélien abattu depuis la guerre au Liban en 1982.
Selon des experts, le drone intercepté sur le territoire israélien est en outre le premier à avoir été directement guidé par des Iraniens stationnés en Syrie. Depuis le début de la guerre en Syrie, Israël avait déjà frappé des dizaines d’objectifs, positions du régime ou convois d’armes à destination du Hezbollah, mouvement libanais allié de Damas.
Parmi les soutiens du régime de Bachar al-Assad figure aussi l’Iran, autre bête noire d’Israël. A ce titre, le ministre israélien en charge des Renseignements, Yisrael Katz, a réaffirmé dimanche que son pays n’accepterait « aucune implantation militaire de l’Iran en Syrie ». « Nous avons les moyens de savoir tout ce qui se passe en Syrie comme nous l’avons prouvé lors des attaques de samedi. Notre supériorité aérienne est totalement préservée », a-t-il déclaré à la radio.
Washington, allié historique d’Israël, a déclaré soutenir « fermement le droit souverain d’Israël à se défendre », le département d’État dénonçant également « les activités nuisibles de l’Iran dans la région ».
Tandis que Moscou, allié du régime de Damas, a exprimé sa « profonde inquiétude », tout en jugeant « inacceptable » la mise en danger des soldats russes présents sur le terrain.
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a quant à lui appelé « tout le monde à travailler à une désescalade immédiate et inconditionnelle de la violence ».
En Israël, peu de voix se sont élevées pour critiquer les derniers raids israéliens, à l’exception du général de réserve Amiram Levin.
« Il aurait fallu se contenter d’abattre le drone qui a pénétré dans notre espace aérien. Un pays qui est sûr de lui n’a pas à fixer publiquement
des lignes rouges car cela reflète une panique », a affirmé cet ancien commandant de la région militaire Nord.
Faisant allusion aux enquêtes sur des soupçons de corruption présumée impliquant Benjamin Netanyahu, il a exprimé l’espoir que les opérations de l’armée israélienne n’aient « pas obéi à d’autre motif » que l’impératif militaire.