Fil info
22:18Basket : Boulazac n’a pas à rougir! -> https://t.co/UJGZvTnEon
22:17Rugby : Le Racing 92 en finale... pour écrire son histoire -> https://t.co/lPBZ6Iz7tQ
19:40Périgueux : Les cultures urbaines s’affichent en centre ville -> https://t.co/F7mmSphX6Y
19:25Dordogne : Un schéma contre la désertification -> https://t.co/zhSu0BS7PB
19:16 - -Junien : Une pétition citoyenne alerte sur les problèmes de l’hôpital -> https://t.co/oBw720iuYR
19:08Châteauroux : Lire dans les bus Horizon -> https://t.co/ZgpGwQ8dua
16:38 28 avril de plants - : Samedi, on va au «Jardin du Lien» -> https://t.co/CB2OcpnpiS
16:35# # - -Buffière : Une journée intergénérationnelle -> https://t.co/qxfqfLfYGN

Par milliers contre le fascisme

ITALIE

Des milliers de personnes ont défilé dans le calme samedi à Macerata contre le fascisme, une semaine après la fusillade à caractère raciste ayant fait six blessés dans cette petite ville du centre de l’Italie.
D’autres rassemblements ont eu lieu à travers le pays, comme à Milan, où une manifestante a brandi une pancarte : « Étrangers, ne nous laissez pas seuls avec les fascistes ».
A Macerata, les manifestants venus parfois de loin ont défilé à l’appel d’associations antifascistes, d’ONG, de syndicats mais aussi de quelques formations politiques de gauche. Dans le cortège, estimé à 10 000 par la Préfecture et à près de 30 000 par les organisateurs, beaucoup ont agité des drapeaux rouge et noir en chantant des classiques comme « Bella ciao ». « S’il y a des chômeurs, c’est la faute du gouvernement, pas des migrant s », ont-ils scandé. AFP PHOTO AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.