Fil info
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Pour un Etat libre et souverain

ONU. Le président palestinien M.Abbas a réclamé un « mécanisme multilatéral » hier pour régler la question palestinienne.

DROITS
« Aidez-nous ! », a lancé le président palestinien, vivement applaudi devant le conseil de sécurité de l’ONU. Mahmoud Abbas a ensuite quitté la salle, n’assistant pas à la réponse de l’ambassadeur d’Israël.
Lors de sa longue et rare intervention empreinte de solennité et de fermeté, le président palestinien a demandé aux pays n’ayant pas reconnu
l’Etat de Palestine de le faire.
Sur les 193 nations membres des Nations Unies, 138 Etats ont reconnu l’Etat de Palestine. « Nous reviendrons au Conseil de sécurité et demanderons à avoir cette protection » d’une reconnaissance pleine et entière d’un Etat. « Reconnaître l’Etat de Palestine ne va pas contre des négociations ».
En restant mesuré dans l’expression à l’égard de Washington, M. Abbas a aussi dénoncé les décisions unilatérales comme la reconnaissance fin 2017 des Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël, sous le regard de l’ambassadrice américaine Nikki Haley. « Nous voulons que Jérusalem soit ouverte aux trois religions monothéistes », a souligné Mahmoud Abbas, en réclamant que Jérusalem soit aussi la capitale
du futur Etat palestinien.
La Palestine est depuis 2012 « Etat observateur non membre » de l’ONU, ce qui lui a permis d’intégrer des agences onusiennes et de rejoindre la Cour pénale internationale.
Mais elle n’est toujours pas un membre des Nations unies.
M. Abbas rejette une médiation unique de l’administration américaine depuis la reconnaissance par le président Donald Trump fin 2017 de Jérusalem comme capitale d’Israël. En décembre, les Palestiniens ont bénéficié de l’unanimité du Conseil de sécurité moins une voix – un veto de Washington – pour condamner cette décision. Cette condamnation a ensuite été approuvée majoritairement par l’Assemblée générale de l’ONU.
L’ambassadeur israélien à l’ONU Danny Danon a rejeté le discours du président palestinien. « Vous ne faites pas partie de la solution mais du problème », a lancé le diplomate israélien. « Lorsque nous tendons la main, Mahmoud Abbas tend le poing ».
Philippe Rater (AFP)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.