Fil info
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW

Pour un Etat libre et souverain

ONU. Le président palestinien M.Abbas a réclamé un « mécanisme multilatéral » hier pour régler la question palestinienne.

DROITS
« Aidez-nous ! », a lancé le président palestinien, vivement applaudi devant le conseil de sécurité de l’ONU. Mahmoud Abbas a ensuite quitté la salle, n’assistant pas à la réponse de l’ambassadeur d’Israël.
Lors de sa longue et rare intervention empreinte de solennité et de fermeté, le président palestinien a demandé aux pays n’ayant pas reconnu
l’Etat de Palestine de le faire.
Sur les 193 nations membres des Nations Unies, 138 Etats ont reconnu l’Etat de Palestine. « Nous reviendrons au Conseil de sécurité et demanderons à avoir cette protection » d’une reconnaissance pleine et entière d’un Etat. « Reconnaître l’Etat de Palestine ne va pas contre des négociations ».
En restant mesuré dans l’expression à l’égard de Washington, M. Abbas a aussi dénoncé les décisions unilatérales comme la reconnaissance fin 2017 des Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël, sous le regard de l’ambassadrice américaine Nikki Haley. « Nous voulons que Jérusalem soit ouverte aux trois religions monothéistes », a souligné Mahmoud Abbas, en réclamant que Jérusalem soit aussi la capitale
du futur Etat palestinien.
La Palestine est depuis 2012 « Etat observateur non membre » de l’ONU, ce qui lui a permis d’intégrer des agences onusiennes et de rejoindre la Cour pénale internationale.
Mais elle n’est toujours pas un membre des Nations unies.
M. Abbas rejette une médiation unique de l’administration américaine depuis la reconnaissance par le président Donald Trump fin 2017 de Jérusalem comme capitale d’Israël. En décembre, les Palestiniens ont bénéficié de l’unanimité du Conseil de sécurité moins une voix – un veto de Washington – pour condamner cette décision. Cette condamnation a ensuite été approuvée majoritairement par l’Assemblée générale de l’ONU.
L’ambassadeur israélien à l’ONU Danny Danon a rejeté le discours du président palestinien. « Vous ne faites pas partie de la solution mais du problème », a lancé le diplomate israélien. « Lorsque nous tendons la main, Mahmoud Abbas tend le poing ».
Philippe Rater (AFP)