Fil info
20:23Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle : Le conseil scientifique de «Nuage Vert» de passage dans le village -> https://t.co/2Swb7VZzE1
20:16Beaulieu-sur-Dordogne : Une histoire de vendange -> https://t.co/4YrpFN1vPF
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

De noirs nuages sur la tête de « Bibi »

ISRAËL. L’horizon s’obscurcit de jour en jour pour le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu fragilisé par plusieurs affaires.

DROITE
En huit jours, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a vu la police recommander le 13 février son inculpation dans deux dossiers de corruption, arrêter sept personnes, dont deux proches collaborateurs, dimanche dans une autre affaire, et ouvrir mardi une enquête pour tentative de subornation d’une juge en échange d’un arrêt des investigations sur des agissements suspects à la résidence du Premier ministre. L’une des personnes interpellées dimanche, l’ex-directeur général du ministère des Communications présenté comme l’un des rares hommes de confiance de M. Netanyahu, Shlomo Filber, a négocié avec les enquêteurs un accord de coopération en échange d’un statut de témoin protégé lui garantissant qu’il n’irait pas en prison, a rapporté la presse. « Si Shlomo Filber a effectivement signé un (tel) accord,
c’est la fin d’une époque », écrit dans le quotidien Maariv Ben Caspit.
Selon la presse, la police soupçonne M. Filber d’avoir servi d’intermédiaire entre les Netanyahu et Shaul Elovitch, patron de Bezeq, le plus important groupe de télécommunications israélien, et de l’influent site d’informations Walla. La police veut savoir si les Netanyahu auraient cherché à s’assurer une couverture propice de la part de Walla en contrepartie de faveurs gouvernementales, qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq. Outre M. Filber, un autre collaborateur des Netanyahu, leur ancien porte-parole personnel Nir Hefetz, le patron de Bezeq, la PDG du groupe et trois autres personnes ont été arrêtées dimanche. La PDG, Stella Handler, et un autre responsable du groupe comparaissent mercredi devant un juge qui doit décider de prolonger ou non leur garde à vue. M. Netanyahu proclame son innocence sur tous les fronts. Il a affirmé sa ferme intention de rester au pouvoir. L’opposition réclame sa démission. La semaine passée, tous les chefs des partis de sa coalition, sur laquelle repose le gouvernement considéré comme le plus à droite de l’histoire d’Israël, sont restés solidaires en disant attendre la décision du procureur général sur une éventuelle inculpation de M. Netanyahu.
Avec AFP