Fil info
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Le sort des civils en débat

SYRIE. L’Union européenne a appelé vendredi à la fin du «massacre» perpétré dans le fief rebelle syrien de la Ghouta orientale tandis que la France se disait prête à recevoir les civils.

GÉOPOLITIQUE
Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont adressé un courrier commun au président russe Vladimir Poutine pour lui demander d’approuver la résolution qui doit faire l’objet d’un vote au Conseil de sécurité de l’ONU vendredi soir.
«A cette heure, nous ne savons pas quelle sera l’attitude de la Russie », a précisé la présidence française.
«L’UE est à court de mots pour décrire l’horreur que vivent les habitants de la Ghouta orientale (...) Le massacre doit cesser maintenant », a déclaré la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. «Un accès humanitaire inconditionnel et la protection des populations civiles sont un devoir moral et une urgence», a-t-elle ajouté.
Angela Merkel et Emmanuel Macron demandent à la Russie de soutenir le projet de résolution réclamant un cessez-le-feu de 30 jours destiné notamment à permettre l’arrivée d’aide humanitaire et les évacuations médicales dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, dans la banlieue de Damas.
Près de 400.000 civils sont pris dans les combats.
«Nous poursuivrons le travail avec la Croix-Rouge internationale pour là aussi essayer d’assurer toutes les évacuations sanitaires humanitaires», a expliqué M. Macron.
«La France est prête à recevoir toute personne évacuée par le CICR (Comité international de la Croix-Rouge) sur ce théâtre d’opération et nous nous mettrons à disposition pour organiser de telles évacuations en lien avec le CICR».
«Nous avons bon espoir d’obtenir la résolution» à l’ONU, a encore déclaré le président français à la fin du sommet européen. «En cas d’échec, nous poursuivrons les échanges avec la Russie», a précisé le chef de l’Etat, partisan d’un «dialogue exigeant» avec Moscou.
Le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, a de son côté vivement critiqué le régime syrien et réclamé un cessez-le-feu.
«Le régime d’Assad attaque brutalement des hommes, des femmes et des enfants innocents. Ses soutiens, la Russie et l’Iran, le laissent faire. Nous les sommons de faire cesser cette violence. L’Union européenne appelle à un cessez-le-feu immédiat », a insisté M. Tusk à l’issue du sommet.
Emmanuel Macron a appelé à une trêve humanitaire à la Ghouta.
«Nous avons demandé une trêve pour la Ghouta orientale, car demander un cessez-le-feu complet en Syrie serait rendu extrêmement délicat parce qu’il y a d’autres terrains d’opération ou la guerre contre Daech (acronyme arabe de l’Etat islamique), et nous ne pouvons pas stopper les opérations internationales sinon nous ferions le jeu des terroristes», a expliqué le chef de l’Etat français.
Depuis dimanche, au moins 436 civils, dont 99 enfants, ont péri selon une ONG dans les raids aériens et les tirs d’artillerie intensifs et incessants menés par l’armée du président Bachar al-Assad contre cette vaste région près de Damas, devenue un «enfer sur Terre» selon les termes du patron de l’ONU Antonio Guterres.
Cette campagne aérienne est d’une rare intensité, même pour un pays ravagé depuis 2011 par une guerre qui a fait plus de 340.000 morts. Elle prélude à une offensive terrestre de l’armée pour reprendre la Ghouta, selon un média proche du pouvoir et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.