Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

La France prend langue avec l’Iran sur le dossier de la Ghouta orientale

DIPLOMATIE. Le président français s’est entretenu hier avec son homologue iranien Hassan Rohani lui demandant «d’exercer les pressions nécessaires» sur Damas. Le Drian est attendu à Téhéran ce lundi.

PROCHE-ORIENT
Selon un communiqué de l’Elysée, Emmanuel Macron «a fortement engagé son interlocuteur (M. Rohani) à exercer les pressions nécessaires sur le régime syrien pour mettre un terme aux attaques indiscriminées contre les populations assiégées de la Ghouta orientale, permettre l’accès humanitaire et évacuer les cas médicaux critiques».
Les deux dirigeants ont aussi «marqué leur accord pour travailler ensemble de manière opérationnelle dans les prochains jours afin d’obtenir
avec l’ONU, en lien avec le régime de Damas et les principaux pays engagés en Syrie, des résultats sur le terrain, livrer l’aide nécessaire aux civils et rendre effectif le cessez-le-feu», ajoute l’exécutif français. Il a souligné «la responsabilité particulière qui incombait à l’Iran, du fait de ses liens avec le régime, dans la mise en oeuvre de la trêve humanitaire prévue par la résolution 2401 du Conseil de sécurité de l’ONU». M. Macron «fera un nouveau point cette semaine avec son homologue iranien sur l’avancée concrète de cette discussion », précise l’Elysée.
Soutenu par Moscou, le pouvoir de Bachar al-Assad n’a jamais caché son intention de reconquérir le fief rebelle situé dans la Ghouta orientale,
aux portes de Damas, où quelque 400.000 civils assiégés depuis 2013 vivent une grave crise humanitaire. Le régime syrien a dit dimanche avoir «progressé sur plusieurs fronts» dans l’enclave rebelle, à la faveur notamment de 15 jours de bombardements meurtriers. Les raids aériens et tirs d’artillerie du régime se poursuivent malgré une trêve humanitaire quotidienne de cinq heures décrétée mardi. Emmanuel Macron a par ailleurs «réaffirmé» à Hassan Rohani «l’attachement de la France à l’accord de Vienne du 14 juillet 2015» sur le nucléaire et rappelé les demandes de la France qui ne relèvent pas du cadre de l’accord, sur le programme balistique iranien et la sécurité dans la région, notamment au Liban, selon l’Elysée. Il a souhaité «une contribution constructive» de l’Iran «à la désescalade régionale et à la résolution des crises au Moyen-Orient». L’ensemble de ces questions seront évoquées lors de la visite à Téhéran lundi du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a précisé l’Elysée.
Le chef de la diplomatie française affirme vouloir un «dialogue franc» avec Téhéran sur le programme balistique de l’Iran et son influence
au Moyen-Orient. «Dans l’esprit de l’accord nucléaire obtenu le 14 juillet 2015, la France entend poursuivre la voie d’un dialogue franc et exigeant avec l’Iran», a déclaré dimanche la porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès von der Mühll. Il s’agit de la première visite en Iran d’un responsable d’un des trois pays européens cosignataires de l’accord (France, Allemagne, Grande-Bretagne) - avec la Russie, la Chine, et les Etats-Unis - depuis l’ultimatum posé en janvier par Donald Trump.
Avec AFP