Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

SOS Méditerranée dénonce l’inacceptable

SECOURS EN MER. L’ONG demande aux autorités européennes et internationales de clarifier « le cadre d’intervention des gardes-côtes libyens ».

MIGRANTS
Les conditions de sauvetage de migrants sont devenues « inacceptables », s’est alarmée hier l’ONG SOS Méditerranée, après avoir dû négocier en pleine mer avec les garde-côtes libyens le droit de secourir un bateau dont elle n’a finalement pu récupérer qu’une partie des occupants.
Venue samedi matin à la rescousse d’une embarcation surchargée
au large des côtes libyennes, l’ONG affirme n’avoir obtenu le droit d’évacuer que « les cas les plus vulnérables » sur son navire l’Aquarius, mais s’être vue « interdire de secourir les autres passagers du canot ».
« 39 personnes, dont un nouveau-né, des femmes enceintes et de nombreux enfants avec leurs parents » ont été transférées sur le navire tandis qu’« environ 90 personnes » ont été « interceptées par les garde-côtes libyens et renvoyées en Libye », ajoute l’ONG dans un communiqué.
292 personnes secourues depuis jeudi Au total, SOS Méditerranée rapporte avoir secouru « 292 personnes » au cours de trois opérations depuis jeudi.
« Les conditions actuelles de sauvetage en mer, toujours plus compliquées et avec des transferts de responsabilité confus et périlleux pendant les opérations, sont inacceptables », a estimé Francis Vallat, le président de SOS Méditerranée France.
En effet les bateaux de sauvetage « se retrouvent contraints à négocier au cas par cas, en pleine mer, en situation d’urgence et de tension dangereuse, l’évacuation de personnes en détresse », a-t-il ajouté, en déplorant une nouvelle fois que « le renvoi des personnes en détresse vers la Libye est priorisé au lieu de leur mise en sécurité ».
Aussi SOS Méditerranée appelle-t-elle les autorités européennes et internationales « à clarifier d’urgence le cadre d’intervention des gardes-côtes libyens ». « Si ce cadre a changé récemment et ne nous autorise bientôt plus à sauver les vies en danger, si nous ne pouvons plus exercer notre mission
en sécurité, nous estimons que nous-mêmes et les citoyens européens devrions en être les premiers informés », souligne le président de l’ONG qui précise : « Nous ne sommes ni juristes, ni décideurs politiques. Nous sommes une association européenne et citoyenne de sauveteurs en mer à bord d’un navire ambulance qui intervient là où des personnes sont en danger de mort. Nous respectons scrupuleusement, depuis le début de notre mission en mars 2016, le droit maritime international, les autorités
maritimes, et travaillons dans le respect des principes d’humanité et de solidarité qui ont fondé l’Europe et sont l’ADN des gens de mer.»
L’Aquarius est l’un des derniers navires d’ONG à patrouiller régulièrement au large de la Libye.
La plupart ont suspendu leurs opérations en raison de menaces libyennes, de la baisse des départs ou de la saisie de leur bateau, comme cela a été le cas fin mars pour le navire d’une ONG espagnole placée sous séquestre par la justice italienne.
Avec AFP