Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

Surenchère guerrière... via les réseaux sociaux

CRISE. Nouvelles surenchères suite aux attaques chimiques présumées, entre les Etats-Unis et la Russie, la seconde déployant sa police militaire dans la ville de Douma.

SYRIE
C’est évidemment par tweet que Donald Trump a averti hier matin la Russie de frappes imminentes contre la Syrie, peu après que Moscou
eut mis en garde contre tout acte pouvant « déstabiliser la situation déjà fragile dans la région ». « La Russie jure d’abattre n’importe quel missile tiré sur la Syrie. Que la Russie se tienne prête, car ils arrivent, beaux, nouveaux et ‘intelligents !’ Vous ne devriez pas vous associer à un Animal qui Tue avec du Gaz, qui tue son peuple et aime cela », a menacé en quelques signes le président américain.
« Les missiles intelligents doivent voler en direction des terroristes et non pas en direction du gouvernement légitime, qui lutte depuis plusieurs années contre le terrorisme international sur son territoire », a rétorqué sur Facebook la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova avant d’insinuer sur ce même canal que les frappes américaines contre le régime de Damas promises par Donald Trump pourraient servir à « effacer les traces des provocations» que les Occidentaux dénoncent comme une attaque à l’arme chimique dans l’enclave rebelle de Douma.
La Turquie, acteur clef dans le dossier syrien, a exhorté mercredi la Russie et les Etats-Unis à cesser leur « bagarre de rue » au sujet de possibles frappes contre le régime syrien à la suite d’une attaque chimique présumée. « L’un dit ‘J’ai de meilleurs missiles’, l’autre dit ‘Non, c’est moi qui ai de meilleurs missiles. Allez, chiche, envoie-les !’ (...) C’est une bagarre de rue, ils se bagarrent
comme des caïds. Et qui en paie le prix ? (...) Les civils », a déclaré le Premier ministre turc Binali Yildirim lors d’un discours à Istanbul.
Dans cette dispute, la Turquie est coincée entre son allié américain, avec qui les relations se sont dégradées depuis deux ans, et son partenaire russe, avec qui les rapports sont de plus en plus chaleureux, malgré une rivalité pluriséculaire.
Si la Turquie soutient l’opposition syrienne qui cherche à renverser depuis 2011 le régime de Bachar al-Assad, elle est surtout occupée à traquer les Kurdes dans le nord de la Syrie, et, pour se faire, coopère étroitement avec la Russie et l’Iran, parrains du régime syrien.
La Russie a finalement annoncé qu’elle allait déployer à partir d’aujourd’hui sa police militaire dans la ville de Douma en Syrie, dernière poche rebelle située dans la Ghouta orientale près de Damas, « pour assurer la sécurité, maintenir l’ordre et organiser l’aide aux habitants locaux », a déclaré le général Viktor Poznikhir lors d’une conférence de presse.Il a répété que la situation y était « totalement stabilisée ». Selon les Casques blancs syriens, les secouristes en zones rebelles, et l’ONG Syrian American Medical Society, des dizaines de personnes ont été tuées le 7 avril à Douma dans une attaque aux « gaz toxiques », imputée par les Occidentaux au régime de Bachar al-Assad, qui dément toute responsabilité.
Avec AFP