Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Le risque d’une « escalade hors de contrôle »

CRISE INTERNATIONALE. Le secrétaire général de l’ONU fait part de ses craintes d’une guerre incontrôlable au mépris du droit international.

SYRIE
Après avoir évoqué des frappes de missiles imminentes en milieu de semaine, le président américain Donald Trump n’avait toujours pas pris de « décision finale » vendredi, selon l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley. Et bien que se disant convaincus de la responsabilité du régime de Bachar al-Assad dans l’attaque qui aurait fait plus de 40 morts samedi près de Damas, les Occidentaux semblaient temporiser face aux craintes d’une « escalade militaire totale » en Syrie, selon les termes du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, surtout après les menaces de riposte de la Russie. Soutien indéfectible du régime de Bachar al-Assad, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde vendredi son homologue français Emmanuel Macron contre tout « acte irréfléchi et dangereux » en Syrie, qui pourrait avoir des « conséquences imprévisibles ». La Syrie a de son côté averti à l’ONU qu’elle n’aurait « d’autre choix » que de se défendre si elle était attaquée.
Dans le but de « ramener la paix et la stabilité » en Syrie, Emmanuel Macron a dit à Vladimir Poutine lors d’un entretien téléphonique souhaiter que la concertation « s’intensifie » entre Paris et Moscou selon l’Elysée.
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est inquiété « des tensions de plus en plus vives ». « L’incapacité à trouver un compromis pour établir un mécanisme d’enquête menace de conduire à une escalade militaire totale », a-t-il averti, en appelant les membres du Conseil de sécurité « à agir de manière responsable dans ces circonstances dangereuses ». Jeudi, l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, avait affirmé que la priorité était « d’éviter le danger » d’une confrontation militaire directe entre les Etats-Unis et la Russie, cette dernière maintenant des troupes en Syrie. « Nous cherchons à arrêter le massacre d’innocents », avait de son côté expliqué jeudi le ministre américain de la Défense Jim Mattis, en évoquant devant le Congrès la perspective de frappes imminentes de la part des Américains, des Français et peut-être des Britanniques. En dehors du respect du droit international. Toutefois, « sur un plan stratégique, la question est de savoir comment nous évitons une escalade hors de contrôle, si vous voyez ce que je veux dire », a-t-il ajouté. Dans un contexte de relations tendues avec l’Occident par l’affaire de l’ex-espion Sergueï Skripal, empoisonné en Angleterre, l’armée russe a accusé le Royaume Uni d’avoir participé à « la mise en scène » de l’attaque chimique. Le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a aussi mis en garde contre une hausse de la pression migratoire sur l’Europe consécutive à d’éventuelles frappes occidentales. « Même d’insignifiants excès provoqueront de nouvelles vagues de migrants en Europe », qui peuvent « réjouir ceux qui sont protégés par un océan », a-t-il dit, dans une référence transparente aux Etats-Unis. Quant aux Britanniques, ils restent prudent sur une participation à d’éventuelles représailles militaires, préférant s’en remettre à la « coordination d’une réponse internationale » sur une question qui divise profondément l’opinion et la classe politique du Royaume-Uni où des manifestations contre les bombardements en Syrie se sont déroulées vendredi à Londres.
Avec AFP