Fil info
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe

Les raisons d’une détente qui rassure le monde

ASIE

Les dirigeants des deux Corées se sont engagés vendredi à oeuvrer en faveur de la dénucléarisation en promettant qu’il n’y aurait plus de guerre sur la péninsule, lors d’un sommet historique dans la Zone démilitarisée.
Après une poignée de main très symbolique avec le président sud-coréen Moon Jae-in à la frontière, le leader nord-coréen Kim Jong Un a affirmé que la Corée était « au seuil d’une histoire nouvelle ».
Premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la guerre (1950-1953), il s’est dit « submergé par l’émotion » après avoir franchi la bordure de béton de quelques centimètres de haut qui représente la démarcation dans le village de Panmunjom.
En fin de journée, il a repassé la frontière et est rentré en Corée du Nord. « Les deux dirigeants déclarent solennellement devant les 80 millions de Coréens et le monde entier qu’il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne et qu’en conséquence, une nouvelle ère de paix a commencé », affirment MM. Kim et Mooan dans la « Déclaration de Panmunjom » publiée à l’issue de la rencontre.
Déclarer la fin de la guerre
« La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l’objectif commun d’obtenir, au moyen d’une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire », ajoutent-ils. Après avoir signé ce texte, MM. Kim et Moon se sont donné l’accolade, au terme d’une journée de chaleureux témoignages d’amitié entre deux hommes qui ont partagé en soirée un banquet en compagnie de leurs épouses.
Les deux voisins ont indiqué qu’ils chercheraient à rencontrer les Etats-Unis, peut-être aussi la Chine « en vue de déclarer la fin de la guerre et établir un régime de paix permanent et solide » sur la péninsule.
Faute de traité, les deux voisins sont toujours aujourd’hui techniquement en guerre.
Ce sommet, qui doit être le prélude d’un face à face très attendu entre M. Kim et le président américain Donald Trump, a suscité un concert de louanges dans les capitale La Chine satisfaite La Chine a mis en exergue le « courage » de MM. Kim et Moon, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a évoqué « un pas positif vers une résolution d’ensemble de plusieurs questions concernant la Corée
du Nord et le Kremlin ». Le secrétaire général de l’ONU Antonio a pour sa part salué « le courage et le leadership » des deux dirigeants lors d’un sommet « réellement historique ».
« Le chemin vers la paix est possible »
Ils ont montré que « le chemin vers la paix est possible, contre toute attente », s’est réjouie la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Les deux Corées se concerteront étroitement pour s’assurer de ne pas « répéter le passé malheureux qui a vu tourner court de précédents accords intercoréens », a assuré de son côté Kim Jong Un, dont le comportement a été scruté avec attention par les téléspectateurs du monde entier. « Il pourrait y avoir sur le chemin des retours de bâton, des difficultés et des frustrations », a poursuivi le dirigeant trentenaire. « Mais on ne peut parvenir à la victoire sans douleur ». En attendant, Nord et Sud ont décidé
que M. Moon se rendrait à l’automne à Pyongyang pour ce qui sera le quatrième sommet intercoréen.
Autre mesure symbolique : les deux camps sont convenus d’une reprise, en août, des réunions de familles séparées par la guerre, qui sont toujours des moments de très grande émotion.
Avec AFP