Fil info
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Les raisons d’une détente qui rassure le monde

ASIE

Les dirigeants des deux Corées se sont engagés vendredi à oeuvrer en faveur de la dénucléarisation en promettant qu’il n’y aurait plus de guerre sur la péninsule, lors d’un sommet historique dans la Zone démilitarisée.
Après une poignée de main très symbolique avec le président sud-coréen Moon Jae-in à la frontière, le leader nord-coréen Kim Jong Un a affirmé que la Corée était « au seuil d’une histoire nouvelle ».
Premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la guerre (1950-1953), il s’est dit « submergé par l’émotion » après avoir franchi la bordure de béton de quelques centimètres de haut qui représente la démarcation dans le village de Panmunjom.
En fin de journée, il a repassé la frontière et est rentré en Corée du Nord. « Les deux dirigeants déclarent solennellement devant les 80 millions de Coréens et le monde entier qu’il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne et qu’en conséquence, une nouvelle ère de paix a commencé », affirment MM. Kim et Mooan dans la « Déclaration de Panmunjom » publiée à l’issue de la rencontre.
Déclarer la fin de la guerre
« La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l’objectif commun d’obtenir, au moyen d’une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire », ajoutent-ils. Après avoir signé ce texte, MM. Kim et Moon se sont donné l’accolade, au terme d’une journée de chaleureux témoignages d’amitié entre deux hommes qui ont partagé en soirée un banquet en compagnie de leurs épouses.
Les deux voisins ont indiqué qu’ils chercheraient à rencontrer les Etats-Unis, peut-être aussi la Chine « en vue de déclarer la fin de la guerre et établir un régime de paix permanent et solide » sur la péninsule.
Faute de traité, les deux voisins sont toujours aujourd’hui techniquement en guerre.
Ce sommet, qui doit être le prélude d’un face à face très attendu entre M. Kim et le président américain Donald Trump, a suscité un concert de louanges dans les capitale La Chine satisfaite La Chine a mis en exergue le « courage » de MM. Kim et Moon, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a évoqué « un pas positif vers une résolution d’ensemble de plusieurs questions concernant la Corée
du Nord et le Kremlin ». Le secrétaire général de l’ONU Antonio a pour sa part salué « le courage et le leadership » des deux dirigeants lors d’un sommet « réellement historique ».
« Le chemin vers la paix est possible »
Ils ont montré que « le chemin vers la paix est possible, contre toute attente », s’est réjouie la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Les deux Corées se concerteront étroitement pour s’assurer de ne pas « répéter le passé malheureux qui a vu tourner court de précédents accords intercoréens », a assuré de son côté Kim Jong Un, dont le comportement a été scruté avec attention par les téléspectateurs du monde entier. « Il pourrait y avoir sur le chemin des retours de bâton, des difficultés et des frustrations », a poursuivi le dirigeant trentenaire. « Mais on ne peut parvenir à la victoire sans douleur ». En attendant, Nord et Sud ont décidé
que M. Moon se rendrait à l’automne à Pyongyang pour ce qui sera le quatrième sommet intercoréen.
Autre mesure symbolique : les deux camps sont convenus d’une reprise, en août, des réunions de familles séparées par la guerre, qui sont toujours des moments de très grande émotion.
Avec AFP