Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW

L’Italie, cas extrême d’une Europe malade

Giuseppe Conte a obtenu hier la confiance des députés italiens, après celle des sénateurs, mardi. Le gouvernement d’union entre l’extrême droite et les populistes du Mouvement 5 Étoiles (M5S) est prêt à passer aux actes sans que l’Europe ne s’émeuve outre mesure. C’est fait : Giuseppe Conte, chef du nouveau gouvernement italien et homme lige de Matteo Salvini (La Ligue) et de Luigi Di Maio (M5S), a obtenu hier la confiance de la chambre basse du Parlement après celle du Sénat, mardi. Un vote sans surprise puisque le nouveau gouvernement dispose d’une majorité de 30 députés sur 630.
L’extrême droite et les populistes italiens ont donc les mains libres pour appliquer leur programme à la fois ultra-libéral et xénophobe. Deux mesures phares résument la philosophie politique des supposés « anti-système » transalpins : la création d’une flax taxe pour réduire l’impôt des ménages et des entreprises et le tour de vis contre les migrants et plus largement les étrangers avec l’ambition d’expulser 500 000 personnes. Si l’Union européenne s’est émue du caractère europhobe
de l’attelage Ligue-M5S, Giuseppe Conte s’est empressé de les rassurer en qualifiant mardi l’Europe de « notre maison
». Et en précisant, comme le rapporte le Figaro, qu’il est nécessaire de garantir « la stabilité financière et la confiance des marchés ». Avec un objectif : « combler le différentiel de croissance entre l’Italie et l’Europe ».
Un pouvoir d’achat en recul de 12% depuis 2007 Si l’Italie en est là, les causes sont à chercher du côté des politiques de l’Union européenne qui ont écrasé les peuples et, singulièrement, ceux du sud de l’Europe. Même des économistes libéraux le constatent: « Aucun mécanisme ne vient corriger la divergence des niveaux de revenus entre les pays de la zone euro; il n’y a pas de transfert des pays riches avec croissance forte vers les pays pauvres en croissance faible », analyse dans les Echos du 6 juin, l’économiste Patrick Artus. Et de préciser que « le PIB par habitant en Italie a baissé de 30% par rapport à celui de l’Allemagne; le pouvoir d’achat des ménages italiens a reculé de 12%, en niveau absolu, de 2007 à aujourd’hui.  l’appauvrissement des Italiens les a poussés vers les partis populistes ». En prime, le refus coupable de l’Union européenne d’accueillir dignement les réfugiés a attisé les discours de haine du Le Pen transalpin qui en a fait le thème de sa campagne. Désormais ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini veut pousser plus loin encore l’Europe forteresse.
F.V.