Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Turquie : les opposants à Erdogan n'abdiquent pas

RÉSISTANCE

Alors que se profilent une présidentielle et des législatives de tous les dangers en cas de réélection d’Erdogan, la répression fait rage. Face à un débat impossible, les opposants n’abdiquent pas. Le président turc Recep Tayyip Erdogan veut les réduire au silence. Par tous les moyens. En vain. Que ce soit de France, de Turquie ou d’ailleurs, et en dépit d’une répression féroce, des voix ne cessent de s’élever contre le dictateur et ses exactions. Et parfois de façon peu banale, à l’instar de Selahattin Demirtas, chef de file du Parti démocratique des peuples (HDP), qui a tenu hier depuis sa prison d’Erdine un « meeting » retransmis sur les réseaux sociaux, via une conversation téléphonique avec son épouse. Cet opposant, arrêté en 2016, accusé comme tant d’autres d’activités « terroristes » et qui risque jusqu’à 142 ans de prison, est candidat à la présidentielle du 24 juin. Craignant une déconvenue en raison de la dégradation de la situation économique, Erdogan s’est en effet taillé un calendrier électoral sur mesure avec la présidentielle et les législatives anticipées du 24 juin. Sa réélection lui octroierait des pouvoirs encore accrus, ainsi que le prévoit la réforme constitutionnelle entérin de l’an dernier par référendum.
Un mauvais coup supplémentaire pour les libertés, Erdogan voyant des « terroristes » partout. Les militants des droits de l’homme en savent quelque chose. Taner Kilic, président d’honneur d’Amnesty International en Turquie, a fêté hier un sombre anniversaire : un an de détention dans les geôles turques. En attendant son procès prévu le 21 juin. Pour dénoncer ce qu’ils estiment être une « persécution politique », des membres de l’ONG ont organisé hier des initiatives de protestation dans une trentaine de villes françaises. A Paris, des portraits de Taner Kilic ont été accrochés en divers lieux. Symboliquement derrière des barreaux (photo ci-dessus) pour dénoncer cet emprisonnement arbitraire. Et tous les autres.
A.M.