Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

Colombie : quel avenir pour les accords de paix ?

Dans ce pays rongé par la violence et les inégalités sociales, le droitier Ivan Duque a promis de revenir sur l’accord de 2016 signé avec les Farc.

La victoire du très conservateur
Ivan Duque, au second tour de la Présidentielle dimanche, est le reflet d’une société colombienne au sein de laquelle les progressistes ont traditionnellement du mal à percer. Et où les accords de paix signés avec les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) en 2016 ont été rejetés par voie référendaire.
Le représentant de droite (Centre démocratique) l’a ainsi emporté avec 53,98% des suffrages exprimés face au candidat de gauche Gustavo Petro (Colombie humaine), qui a lui totalisé 41,8% des voix. En dépit de la défaite de ce dernier, c’est néanmoins la première fois que la gauche parvient à se hisser aussi loin lors d’un scrutin présidentiel.
Le 7 août prochain, Ivan Duque succédera ainsi au Président sortant Juan Manuel Santos. Dès l’annonce de son élection, celui-ci a renouvelé sa promesse électorale sur la révision des accords de paix. Sans indiquer toutefois en quoi consisteraient précisément les « corrections » annoncées.
« Marche arrière coûteuse »
Désormais transformée en Force alternative révolutionnaire commune, la Farc a immédiatement réagi en sollicitant un entretien et en appelant au « bon sens ». « Ce que le pays demande c’est une paix intégrale, qui nous mène vers la réconciliation attendue.
Contourner cet objectif ne peut être un programme de gouvernement », a-t-elle communiqué.
Rodrigo Londono, son responsable, a en outre fait valoir que la Colombie a « vécu les élections les plus tranquilles des dernières décennies, le processus de paix porte ses fruits ».
De son côté, Fabian Acuña, de l’Université Javeriana, estime qu’« une chose est le discours en campagne pour gagner, une autre quand on est en exercice.
Je crois qu’il serait très coûteux de faire marche arrière. »
Si la question des accords de paix a tout particulièrement retenu l’attention dans la sphère médiatique de la communauté internationale, Jacques Kourliandsky, de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), tient pour sa part à en relativiser le poids dans la campagne et dans le résultat. « La paix avec les Farc n’a pas été l’enjeu principal de l’élection. Les candidats ont parlé de beaucoup de choses, de fiscalité, d’éducation, de services de santé, de soutien aux agriculteurs…,
et du Venezuela », écrit-il dans une publication de l’association France Amérique latine datée du 5 juin dernier.
« Le candidat de droite n’avait pas à traiter un sujet qui de son point de vue relève de la justice ordinaire et de la police. Le candidat
de gauche a préféré centrer sa campagne sur l’égalité et la solidarité, garants selon lui de paix sociale », souligne-t-il. L’un et l’autre ayant, selon lui, en tête que « les facteurs de violence en Colombie vont bien au-delà des Farc ». Dominé par une droite omnipotente et aux affaires depuis des lustres, le pays est en effet gangrené par la corruption et d’importantes inégalités sociales, notamment en matière d’éducation et santé. Les Colombiens étant au quotidien confrontés à la violence de groupes armés impliqués dans le narco-trafic.
A.M. avec AFP