Fil info
11:46 usagers et élus sont ressortis du centre courrier. Les pétitions seront finalement remises à la direction à… https://t.co/H3pXvBY9c0
11:26 Bravo 👏👏👏💪💪👍
11:18 élus et usagers sont à l intérieur du centre courrier de https://t.co/BoHKNUnEaA
11:16 Les usagers ont passé le portail fermé du centre courrier pour remettre coûte que coûte les pétitions de sou… https://t.co/99Qy5Lwv3L
10:37 Bravo à tous 🥰✊🏼
10:30La pétition de soutien à Sylvie a dépassé les 6.200 signatures https://t.co/WVC4UFW4wr
10:26Article de ⁦⁩ de ce matin agrémentant les propos de à la mobilisation du 15 octobre 2019 https://t.co/iv0UMXDec7
10:26 rassemblement en cours devant le centre courrier de La rue Maurice Caquot pour soutenir Sylvie la fac… https://t.co/JLykix48Jz
10:22Siorac-en-Périgord : Le Département prévoit des perturbations du trafic -> https://t.co/howAcdaRUF
09:35# # - -Vienne : Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences French tech -> https://t.co/TGr0Ig1MBU
09:31# # - -Vienne : De la liberté de déclarer sa couleur politique -> https://t.co/YvuNDpljlr
09:27# # - -Vienne : Autour du contournement Est de Limoges on refait le match -> https://t.co/imdPmhg396
09:25Région : Affaire Séréna : jusqu’au bout un cas de «conscience» -> https://t.co/nxSIpquzKa
09:22Région : Urgence POLT maintient le cap -> https://t.co/kbJ9GbbA1w
08:20RT : Plus de 6300 soutiens, avec toi Sylvie courage pour aujourd’hui 10h tulle centre de tri https://t.co/U2K0ZdKPBv
07:46Plus de 6300 soutiens, avec toi Sylvie courage pour aujourd’hui 10h tulle centre de tri https://t.co/U2K0ZdKPBv
06:25Marsac-sur-l'Isle : A 3 semaines d’avoir purgé sa peine… il en reprend pour 3 mois -> https://t.co/5NwDmvk2kw
23:04Périgueux : (VIDÉO) Les sapeurs pompiers de la Dordogne bien visibles à Paris -> https://t.co/4CVixnsJ5i
20:02Valençay : Au château, l’art de la diplomatie version Machiavel -> https://t.co/9zKvQvQovk
20:00Saint-Benoît-du-Sault : Un très beau festival de chants -> https://t.co/wT9AlTKY5h
19:58Châteauroux : Accueil en mairie : ce qui change -> https://t.co/hQKrAlsOXP
19:55Châteauroux : Nouvelle mobilisation pour la défense de l’hôpital public -> https://t.co/vPhkOSZmYY
18:57Périgueux : "Une réponse et demie au courrier adressé aux 557 maires de Dordogne" -> https://t.co/WRjcF0v8a0
17:10Sarlat-la-Canéda : Le collège s’équipe -> https://t.co/c8d2gt4tPb
17:06Sarlat-la-Canéda : Objectif bio et local dans les collèges -> https://t.co/tix6NLeiVk
15:45Périgueux : Fouilles archéologiques à Sainte-Marthe -> https://t.co/3yYfOepoQ5
15:37Périgueux : « Jusqu’à maintenant on a été gentils... » -> https://t.co/qcHDMfSwPj
15:32Périgueux : Isabelle Valode à la Galerie 66 -> https://t.co/jMP1A0n1of
12:45Périgueux : Des sapeurs pompiers de la Dordogne à Paris... et ils en ont gros sur la patate -> https://t.co/6ozimU2r6E

Colombie : quel avenir pour les accords de paix ?

Dans ce pays rongé par la violence et les inégalités sociales, le droitier Ivan Duque a promis de revenir sur l’accord de 2016 signé avec les Farc.

La victoire du très conservateur
Ivan Duque, au second tour de la Présidentielle dimanche, est le reflet d’une société colombienne au sein de laquelle les progressistes ont traditionnellement du mal à percer. Et où les accords de paix signés avec les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) en 2016 ont été rejetés par voie référendaire.
Le représentant de droite (Centre démocratique) l’a ainsi emporté avec 53,98% des suffrages exprimés face au candidat de gauche Gustavo Petro (Colombie humaine), qui a lui totalisé 41,8% des voix. En dépit de la défaite de ce dernier, c’est néanmoins la première fois que la gauche parvient à se hisser aussi loin lors d’un scrutin présidentiel.
Le 7 août prochain, Ivan Duque succédera ainsi au Président sortant Juan Manuel Santos. Dès l’annonce de son élection, celui-ci a renouvelé sa promesse électorale sur la révision des accords de paix. Sans indiquer toutefois en quoi consisteraient précisément les « corrections » annoncées.
« Marche arrière coûteuse »
Désormais transformée en Force alternative révolutionnaire commune, la Farc a immédiatement réagi en sollicitant un entretien et en appelant au « bon sens ». « Ce que le pays demande c’est une paix intégrale, qui nous mène vers la réconciliation attendue.
Contourner cet objectif ne peut être un programme de gouvernement », a-t-elle communiqué.
Rodrigo Londono, son responsable, a en outre fait valoir que la Colombie a « vécu les élections les plus tranquilles des dernières décennies, le processus de paix porte ses fruits ».
De son côté, Fabian Acuña, de l’Université Javeriana, estime qu’« une chose est le discours en campagne pour gagner, une autre quand on est en exercice.
Je crois qu’il serait très coûteux de faire marche arrière. »
Si la question des accords de paix a tout particulièrement retenu l’attention dans la sphère médiatique de la communauté internationale, Jacques Kourliandsky, de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), tient pour sa part à en relativiser le poids dans la campagne et dans le résultat. « La paix avec les Farc n’a pas été l’enjeu principal de l’élection. Les candidats ont parlé de beaucoup de choses, de fiscalité, d’éducation, de services de santé, de soutien aux agriculteurs…,
et du Venezuela », écrit-il dans une publication de l’association France Amérique latine datée du 5 juin dernier.
« Le candidat de droite n’avait pas à traiter un sujet qui de son point de vue relève de la justice ordinaire et de la police. Le candidat
de gauche a préféré centrer sa campagne sur l’égalité et la solidarité, garants selon lui de paix sociale », souligne-t-il. L’un et l’autre ayant, selon lui, en tête que « les facteurs de violence en Colombie vont bien au-delà des Farc ». Dominé par une droite omnipotente et aux affaires depuis des lustres, le pays est en effet gangrené par la corruption et d’importantes inégalités sociales, notamment en matière d’éducation et santé. Les Colombiens étant au quotidien confrontés à la violence de groupes armés impliqués dans le narco-trafic.
A.M. avec AFP

Mercurial X Proximo