Fil info
10:31RT : Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
10:18Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
09:20A méditer sur le travail de l'ombre des milliers de bénévole...dans une société transformée. https://t.co/WvV2nydflC via
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

En 2017, 68 millions de personnes déracinées

À la veille de la journée mondiale des réfugiés, l’agence des Nations Unies consacrée à cette question, le HCR, publie ses statistiques annuelles. En 2017, le nombre de personnes déracinées a atteint 68 millions. Soit 2,4 millions de plus que l’an dernier

Plus de 68 millions de personnes déracinées en 2017. A la veille de la journée mondiale des réfugiés, le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) présente son rapport statistique annuel. L’an dernier à la même époque, le HCR déplorait que le nombre de déracinés avait atteint « le plus haut niveau depuis des décennies ». Ce « record » était de 65,6 millions. Il a donc de nouveau été tristement battu.
Le nombre de personnes devenues déracinées sur la seule année 2017 atteste de l’ampleur du mouvement : 16,2 millions. « Cela représente 44 500 personnes déracinées par jour ou une toutes les deux secondes » illustre de manière explicite le Haut commissariat.
« Le HCR n’utilise pas le terme ‘migrants’ concernant les personnes qui ont été contraintes de fuir », précise l’agence des Nations Unies. Une précision importante à l’heure où l’Europe procède souvent à de nombreux raccourcis sur le sujet, oubliant que les réfugiés sont protégés par des convention internationales.
Le rapport souligne d’ailleurs que le nombre de demandeurs d’asile qui était toujours en attente de l’obtention d’un statut de réfugiés au 31 décembre 2017 « a augmenté d’environ 300 000 pour atteindre 3,1 millions ».
Ce rapport est également l’occasion de tordre le cou à un certain nombre d’idées reçues. Celle qui voudrait pae exemple que les personnes déracinées trouvent refuge dans l’hémisphère nord. « Les statistiques prouvent l’inverse », affirme le rapport : « quatre réfugiés sur cinq demeurent dans des pays frontaliers ». Des pays souvent pauvres et qui ne sont pas soutenus par la communauté internationale pour faire face au problème.
La Turquie demeure le premier pays d’accueil en valeur absolue. Il affiche en effet une population de 3,5 millions de réfugiés, principalement des Syriens. Mais le Liban reste aussi le premier pays d’accueil en regard de sa population.
L’essentiel des personnes déplacées ne franchissent cependant pas de frontière. Près de deux tiers des 68 millions recencés par le HCR sont en effet des déplacés internes qui n’ont pas quitté leur pays.
Si environ 5 millions de personnes ont pu rentrer chez elles en 2017, « nombre d’entre elles ont été rapatriées sous la contrainte ou ont retrouvé des conditions précaires », déplore le rapport.
Un nouveau pacte mondial bientôt adopté par l’ONU « Nous nous trouvons à un moment décisif où la réponse appropriée aux déplacements forcés à travers le monde exige une approche nouvelle et plus globale afin que les pays et les communautés ne soient plus laissés seuls face à ces situations », commente le haut commissaire des Nations Unies aux Réfugiés Filippo Grandi. Il annonce
l’adoption prochaine d’un nouveau pacte mondial pour les réfugiés par l’Assemblée générale des Nations Unies. « Aujourd’hui, à la veille de la journée mondiale du réfugié, je m’adresse aux Etats membres pour leur demander d’appuyer cette approche», plaide encore Filippo Grandi. Et d’insister : « Personne ne devient un réfugié par choix, mais chacun de nous peut choisir comment aider ».
Angélique Schaller