Fil info
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

L’Eglise en renfort à Masaya pour empêcher «un massacre»

NICARAGUA . Des milliers d’habitants de Masaya, la ville du Nicaragua qui s’est déclarée en rébellion, ont accueilli jeudi les évêques catholiques venus empêcher «un massacre» par les forces de l’ordre voulant en reprendre le contrôle.

En larmes, à genoux ou agitant le drapeau blanc et bleu du pays d’Amérique centrale, les habitants ont lancé à la délégation de l’Eglise, conduite par l’archevêque de Managua, le cardinal Leopoldo Brenes: «Nous voulons la paix! Nous voulons la justice!».
En deux mois, la vague de contestation, pour exiger le départ du président Daniel Ortega et de sa femme Rosario Murillo, vice-présidente, a fait 187 morts et plus de 1.000 blessés, selon le Centre nicaraguayen des droits de l’homme (Cenidh).
Le cardinal, accompagné du clergé du diocèse de Managua, a traversé les rues étroites de la ville de 100.000 habitants, située à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale et devenue l’épicentre des protestations, en brandissant une image de Jésus et suivi d’une foule de riverains.
Des centaines d’entre eux ont aidé à lever les barricades pour permettre aux évêques d’entrer, au son des cantiques, dans le quartier indigène de Monimbo, foyer de résistance visé par les forces progouvernementales.
Avec émotion, l’évêque auxiliaire de Managua, Mgr Silvio Baez, l’une des voix les plus critiques envers le gouvernement, a invité la population à ne pas chercher à faire justice elle-même et lancé un appel «aux francs-tireurs, à Daniel Ortega et Rosario Murillo: pas un mort de plus».

- «Que Daniel s’en aille» -
Mais pendant ce temps, des tirs d’armes à feu et de mortiers artisanaux résonnaient encore dans la ville, a constaté une équipe de l’AFP. Des riverains ont dénoncé que des agents anti-émeutes et des groupes paramilitaires avaient incendié des maisons.
«Nos frères sont en train de mourir. Si nous avions des armes, ce serait armes contre armes, mais là c’est très inégal. Aidez-nous face à ces assassins qui tuent notre peuple», a imploré à l’AFP un habitant de Monimbo, refusant de s’identifier.
«Nous ne supportons pas cette répression, nous voulons un pays libre. Que Daniel s’en aille, on ne veut plus de dictature», a renchéri Yanet Lopez, femme au foyer de ans.
Alors que l’Eglise avait l’espoir de voir repartir le dialogue, suspendu depuis lundi, l’annonce de cette offensive, qualifiée de «disproportionnée» par le secrétaire de l’Association nicaraguayenne (pour les) droits de l’homme (ANPD), Alvaro Leiva, a ravivé les craintes de violences.
«C’est incohérent de parler de dialogue et d’être en train d’assassiner le peuple à tour de bras», a dénoncé M. Leiva.
Inquiète, l’Eglise a dit envoyer ses évêques sur place «pour éviter un nouveau massacre, consoler et prier avec notre peuple».

A Masaya, les violences ont provoqué ces derniers jours au moins 23 morts, ainsi que des pillages et incendies.
Jeudi, les habitants restaient enfermés chez eux pendant que des agents anti-émeutes et des hommes encagoulés et armés parcouraient les rues en tirant et en enlevant les barricades érigées par les riverains, selon des images diffusées par la télévision.

- Dialogue suspendu -
Ailleurs dans le pays, d’autres offensives ont été signalées: les cloches des églises ont sonné dans la nuit dans plusieurs villes comme Diriamba (ouest), pour alerter de la présence d’hommes armés tentant de démonter les barricades.
Suspendu depuis lundi, le dialogue entre gouvernement et opposition semblait pourtant sur le point de reprendre, alors que l’exécutif a finalement invité, comme il l’avait promis, des organismes internationaux comme l’Union européenne ou le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme à venir enquêter sur les violences commises.
L’Eglise appelle le président Ortega - un ex-guérillero de 72 ans au pouvoir depuis 2007 après l’avoir déjà été de 1979 à 1990 - à permettre l’organisation d’élections générales anticipées en mars 2019 (au lieu de fin 2021). Ce dernier reste muet sur ce point.
La vague de contestation, engagée pour dénoncer une réforme de la sécurité sociale qui a depuis été abandonnée, cible le chef de l’Etat et son épouse, accusés de confisquer le pouvoir et de brider les libertés.
«Le peuple ne se rend pas», «Dehors Ortega», «Non à la dictature orteguiste», pouvait-on lire jeudi sur les murs de Masaya.
Le couple Ortega-Murillo accuse les rebelles d’être des «délinquants» et «vandales», coupables de «terrorisme»: «Nous allons vaincre le mal, la perversité, l’ignominie et l’abomination», a lancé Rosario Murillo, surnommée «La sorcière» par ses détracteurs.
Le département d’Etat américain a appelé à organiser des élections anticipées et dénoncé la répression par les forces de l’ordre, de même que l’ONU, le Parlement européen ou encore Amnesty international.
AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.