Fil info
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI

Scrutin : une délégation du PCF arrêtée en Turquie

ÉLECTIONS

Alors que le président turc Erdogan était annoncé en tête hier soir des résultats partiels des élections présidentielle et législatives, la sénatrice communiste Christine Prunaud et deux militants du PCF, venus observer le déroulement du scrutin dans la ville d’Agrin, ont été arrêtés. Ils ont été relâchés après le vote.
Le pouvoir turc veut étouffer toutes les voix qui dénoncent les fraudes massives à l’oeuvre ». Le PCF a vigoureusement dénoncé hier l’arrestation arbitraire de sa délégation venue observer le déroulement des élections présidentielle et législatives à l’appel du principal parti pro-kurde, le HDP.
« Nous avons été arrêtés à 10h30 et retenus à la gendarmerie jusque 17 heures, à la fin des opérations de vote. On nous a dit qu’il n’y aurait pas de poursuites contre nous car notre présence n’était pas délictuelle », a expliqué Hulliya Turan, secrétaire départementale du Bas-Rhin. La délégation, composée également de Christine Prunaud, sénatrice des Côtes d’Armor, et Pascal Torre, membre du secteur des Relations Internationales au PCF, s’était rendue dans deux bureaux de vote et revenait en ville quand elle a été interpellée.
« On nous a emmenés à la gendarmerie pour vérifier nos identités puis on nous a demandé ce qu’on faisait là, pour quelle organisation on travaillait », a raconté Hulliya Turan. « Ils avaient du mal à admettre qu’on était juste là pour observer les élections », a-t-elle ajouté.
La délégation a été laissée libre de poursuivre son séjour en Turquie, a-t-elle précisé.
C’était « une mission d’observation de nature citoyenne comme cela se fait dans d’autres pays », pour s’assurer qu’aucune fraude n’était commise car « il y a eu des doutes lors des précédentes élections », et « on n’a pas du tout caché la raison pour laquelle ils se rendaient sur place », a déclaré à Franceinfo le secrétaire national du PCF et sénateur, Pierre Laurent. « Cette attitude des autorités turques montre leur grande fébrilité ».En comptant les Turcs de la diaspora, quelque 59 millions d’électeurs étaient appelés à voter pour ce double scrutin présidentiel et législatif. Il doit marquer le passage du système présidentiel en vigueur à un régime hyper-présidentiel voulu par Erdogan. Pour stopper cette course folle de l’autocrate, trois partis ont noué une alliance inédite pour les législatives: le CHP (social démocrate),
Iyi (nationaliste) et le Saadet (islamiste). Et ce avec l’appui du HDP dont le candidat Selahattin Demirtas a été contraint de faire campagne depuis une prison où il est détenu depuis 2016. L’un des facteurs déterminants de ce double scrutin est précisément le vote de l’électorat kurde. Si le HDP franchit le seuil de 10% des voix lui permettant d’entrer à l’Assemblée, le parti d’Erdogan l’AKP pourrait perdre sa majorité parlementaire.
D’où les fortes craintes de fraudes massives notamment dans le sud-est du pays où les opposants à Erdogan ont dénoncé des irrégularités.
Hier soir, après dépouillement de plus de 40% des bulletins, Erdogan était en tête du scrutin présidentiel avec environ 57% des voix.
F.V avec AFP