Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet »

SAUVETAGE

Alors que l’attitude de l’Europe vis-à-vis des migrants est de plus en plus confuse et que la situation est dangereuse pour les migrants et les équipes de sauvetage, SOS Méditerranée se prépare à repartir.
Notre intention est de repartir en mer au plus tard fin juillet », assure Francis Viallat, président du SOS Méditerranée France. Le bateau de sauvetage en mer, l’Aquarius, est à Marseille pour une escale technique. Une parenthèse imposée suite au refus des autorités maltaises, mais qui permet aux organisateurs de prendre le temps de la réflexion.
« La Méditerranée centrale est à l’heure actuelle, une zone de non-droit », synthétise le président.
Et de faire référence aux interdictions d’accoster dans les ports italiens, aux pressions mises sur les ports maltais et surtout à la reconnaissance d’une zone officielle de sauvetage libyenne sous commandement d’un centre libyen reconnu par l’organisation maritime
internationale (OMI). « Cela pose de vrais problèmes car les Libyens se comportent de manière complètement erratique, dangereuse, pour les migrants comme pour les bateaux de sauvetage », commente Francis Viallat. De plus, les migrants sont ramenés dans l’enfer
libyen. Ce qui constitue une ligne rouge pour l’ONG, car « il n’y a pas de ports sûrs en Libye ».
Ce week-end, deux navires de l’armée italienne ont été autorisés à débarquer 450 migrants après que cinq pays (Allemagne, Espagne, France, Malte et Portugal) se sont engagés à en recevoir 50 chacun. « Le seul avantage de ce gouvernement italien qui a un comportement
inhumain et contraire au droit est de forcer l’Europe à s’occuper du sujet », commente Francis Viallat, « mais pour l’instant, il n’y a pas de décision claire. C’est du cas par cas ».
Pendant que les pays européens tergiversent et que la pression est mise sur les ONG montrées du doigt comme des trafiquants, les morts s’enchaînent.
600 durant le seul mois de juin. A ajouter aux 2 853 de 2017. Hier, l’ONG a publié son rapport d’activité. En un an, elle a secouru 15 078 personnes.
L’occasion de rappeler que 3 452 d’entre eux étaient des mineurs dont 83 % d'entre eux isolés. Une des armes des ONG restant, en effet, l’opinion publique.
Angélique Schaller