Fil info
23:19 Bravo BB et la photo est trop mignonne
22:01 Soirée gros blaireaux c bien aussi😡😡😡😡😡
19:41 Bravo à toute l'équipe de la Fondation !… https://t.co/F26JcRwzuX
17:50 Bravo Monsieur et merci de montrer votre i… https://t.co/czrVLcRYvt
17:42 Une petite pensée pour ce pauvre Germinable Pe… https://t.co/OqinFYBe5e
17:31 Ah une très bonne nouvelle, je tweetais su… https://t.co/6DDQ1hpxhx
16:55 Félicitations, cela démontre une intelligence, un humanisme . Merci
16:30 Bravo pour cette énièmes victoire mais à v… https://t.co/uMu8YbMta2
13:16 personne n’a pris contact avec moi aucun nettoyage de la voie ferrée. https://t.co/LhqHOeKvZm
00:59Le 21 septembre se prépare pour le Mouvement de la Paix de Corrèze Arbres de la Paix : Brive :Cérémonie le 26/09 à… https://t.co/lmek7JXLjs

L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet »

SAUVETAGE

Alors que l’attitude de l’Europe vis-à-vis des migrants est de plus en plus confuse et que la situation est dangereuse pour les migrants et les équipes de sauvetage, SOS Méditerranée se prépare à repartir.
Notre intention est de repartir en mer au plus tard fin juillet », assure Francis Viallat, président du SOS Méditerranée France. Le bateau de sauvetage en mer, l’Aquarius, est à Marseille pour une escale technique. Une parenthèse imposée suite au refus des autorités maltaises, mais qui permet aux organisateurs de prendre le temps de la réflexion.
« La Méditerranée centrale est à l’heure actuelle, une zone de non-droit », synthétise le président.
Et de faire référence aux interdictions d’accoster dans les ports italiens, aux pressions mises sur les ports maltais et surtout à la reconnaissance d’une zone officielle de sauvetage libyenne sous commandement d’un centre libyen reconnu par l’organisation maritime
internationale (OMI). « Cela pose de vrais problèmes car les Libyens se comportent de manière complètement erratique, dangereuse, pour les migrants comme pour les bateaux de sauvetage », commente Francis Viallat. De plus, les migrants sont ramenés dans l’enfer
libyen. Ce qui constitue une ligne rouge pour l’ONG, car « il n’y a pas de ports sûrs en Libye ».
Ce week-end, deux navires de l’armée italienne ont été autorisés à débarquer 450 migrants après que cinq pays (Allemagne, Espagne, France, Malte et Portugal) se sont engagés à en recevoir 50 chacun. « Le seul avantage de ce gouvernement italien qui a un comportement
inhumain et contraire au droit est de forcer l’Europe à s’occuper du sujet », commente Francis Viallat, « mais pour l’instant, il n’y a pas de décision claire. C’est du cas par cas ».
Pendant que les pays européens tergiversent et que la pression est mise sur les ONG montrées du doigt comme des trafiquants, les morts s’enchaînent.
600 durant le seul mois de juin. A ajouter aux 2 853 de 2017. Hier, l’ONG a publié son rapport d’activité. En un an, elle a secouru 15 078 personnes.
L’occasion de rappeler que 3 452 d’entre eux étaient des mineurs dont 83 % d'entre eux isolés. Une des armes des ONG restant, en effet, l’opinion publique.
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.