Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Israël : la Knesset vote le racisme d’État

POLITIQUE

Le Parlement israélien a hier inscrit dans le marbre un texte qui considère que « le droit d’exercer l’autodétermination au sein de l’État d’Israël est réservé uniquement au peuple juif ». Reléguant ainsi les Arabes israéliens au rang de citoyens de seconde zone.
Israël est désormais « État-nation du peuple juif ». Exclusivement du peuple juif. Avec tout ce que cela suppose en termes de discriminations à l’égard des autres citoyens, et notamment des Arabes israéliens qui représentent quelque 18% de la population.
Un recul sans précédent qui résulte d’une loi entérinée hier par la Knesset, le Parlement israélien, par 62 voix contre 55 rejetant ce projet. Projet qui stipule que « l’État d’Israël (est) l’État national du peuple juif où celui-ci applique son droit naturel, culturel, religieux,
historique » précisant que « le droit d’exercer l’auto-détermination au sein de l’État d’Israël est réservé uniquement au peuple juif ».
L’hébreu, seule langue officielle
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui tenait tout particulièrement à voir le texte validé par les députés avant la fin de la session parlementaire de cet été, s’est naturellement félicité à l’issue du scrutin. « C’est un moment décisif dans l’histoire de l’État d’Israël qui inscrit dans le marbre notre langue, notre hymne et notre drapeau », a-t-il déclaré. Décisif, en effet, mais loin d’aller dans le sens de l’apaisement entre les communautés.
Le texte se traduisant par une série de mesures synonymes d’exclusion. Et donc susceptibles de mettre, une nouvelle fois, le feu aux poudres.
Ainsi, alors que jusqu’à présent l’arabe et l’hébreu se partageaient la co-officialité, ce dernier sera dorénavant la seule et unique langue officielle du pays.
Plus préoccupant encore, Jérusalem est désignée comme la capitale de l’État d’Israël. Y compris la partie Est. Et ce alors que la reconnaissance de cette zone comme capitale d’un futur - mais de plus en plus hypothétique - État palestinien est une revendication
majeure des Palestiniens. Une nouvelle brèche dans un processus de paix déjà amplement mis à mal.
Face au tollé provoqué par la volonté de créer des localités strictement dédiées aux juifs, les extrémistes du Likoud ont néanmoins dû reculer sur ce point. L’article, amendé, spécifiant que « le développement des localités juives relève de l’intérêt national et que l’État prendra les mesures pour encourager, faire avancer et servir cet intérêt », n’en demeure pas moins condamnable.
« Inquiétude » de l’UE De nombreuses voix se sont d’ailleurs vivement élevées au sein de l’assemblée. Parmi elles, celle d’ Ayman Odeh, député arabe, qui, drapeau noir à la main, a prédit « la mort de notre démocratie ».
Youssef Jabareen, autre député arabe, a dénoncé « la discrimination (et) le racisme » d’une loi de nature à « perpétuer le statut d’infériorité des Arabes en Israël ». Pour lui, l’État hébreu se comporte tel « un mouvement colonial, qui poursuit la judéisation de la terre et continue à voler les droits de ses propriétaires ».
« Raciste », c’est aussi le qualificatif employé par la députée travailliste Shelly Yachimovich sur les ondes militaires.
L’Union européenne, par la voix de la diplomate Federica Mogherini, a également exprimé son « inquiétude » quant à une décision qui tourne le dos au règlement du conflit à travers l’émergence d’une solution à deux États.
A.M.