Fil info
19:59Tulle : Des fèves accordéonistiques pour les galettes des rois -> https://t.co/EQF9A62zha
19:40Brive-la-Gaillarde : Le Père Noël est un motard ! -> https://t.co/MYEevA9FYt
18:35Indre : Une centaine de manifestants à l’appel des syndicats -> https://t.co/qqJQzjVhFQ
18:35Indre : Pour les retraités, «le compte n’y est pas» -> https://t.co/27g7WGfqj4
17:15Bergerac : CAB : le temps de travail des agents éclaté façon puzzle -> https://t.co/gxd3F8QxD2
17:11France : Les retraités restent déterminés -> https://t.co/O8viflF0x6
17:09RT : Mobilisation sociale en : le préfet demande aux manifestants et habitants de participer à la future concer… https://t.co/887GzevzqC
16:49Marquay : Dossiers du conseil communautaire -> https://t.co/obcn1gJny1
15:49Périgueux : Macron met les agents de la Sécu à la rue -> https://t.co/d41enQ2RI2
15:45Coulounieix-Chamiers : Notre santé indissociablement liée à celle de la planète -> https://t.co/NJWxP6RNLY
15:40Saint-Gaultier : Retour en images sur le marché de Noël -> https://t.co/YY3KNhi2jr
15:32La Châtre : Comme au collège, valorisons notre jeunesse ! -> https://t.co/dW8Qs5kmON
15:20Région : L'ex-député Alain Marsaud condamné pour l'emploi fictif de sa fille -> https://t.co/EM2TwMICVX
10:44Dans l' de ce mardi 18 décembre, un article sur l'inauguration de la Salle Roland Pierrot au l… https://t.co/kllgoeoOfh
07:54Région : Ils défendaient seulement une petite ligne -> https://t.co/WBXAcRuG7n
07:53Région : Conseil régional: budget maîtrisé? -> https://t.co/P4ei2EH00Q
07:50 agriculteurs # - -Vienne : Les JA dénoncent le déficit d’image et de revenus -> https://t.co/5DAdEmXrVp

Incendie : situation «globalement stabilisée»

Portugal. Les pompiers portugais qui affrontent depuis sept jours un gigantesque incendie dans le sud du pays, ont profité jeudi de vents moins puissants pour avancer sur les flammes et circonscrire le brasier tout en redoublant de vigilance

Les pompiers portugais qui affrontent depuis sept jours un gigantesque incendie dans le sud du pays, ont profité jeudi de vents moins puissants pour avancer sur les flammes et circonscrire le brasier tout en redoublant de vigilance quant aux éventuelles reprises de feux.
«Les vents ont diminué d’intensité, nous n’avons plus de front actif et la situation est désormais globalement
stabilisée mais nous allons rester vigilants car le risque d’incendie va rester élevé vendredi», a déclaré dans la soirée Patricia Gaspar, porte-parole de l’Autorité nationale de la protection civile.
Bombardiers d’eau et hélicoptères ont poursuivi jusqu’au soir leur ballet entre la mer et les montagnes pour maitriser le sinistre qui a calciné
près de 27.000 hectares.
Dans l’après-midi, l’accalmie a permis aux villageois de quitter les écoles, gymnases et centres d’accueil de la région pour regagner leur domicile.
Les pompiers et les gendarmes avaient dû évacuer d’urgence dans la nuit de mercredi à jeudi des habitants de localités proches de Silves, ville vers laquelle progressait l’incendie.
«C’était très effrayant parce que la police et les pompiers dévalaient nos petites routes et nous n’avons pas eu d’électricité pendant plusieurs
heures. La police nous a demandé de nous préparer à être évacués, ce que nous avons fait (...) nous avons gardé un oeil sur le feu, tout cela est très éprouvant pour les nerfs», a raconté à l’AFP Gerry Atkins, un Anglais de 80 ans habitant près de Silves.
Depuis qu’il a éclaté, l’incendie a fait 39 blessés dont un grave. «21 d’entre eux sont des pompiers», a précisé Patricia Gaspar. Des centaines
d’habitants et de vacanciers ont été évacués des alentours de Monchique, un bourg de 6.000 habitants à 164 kilomètres au sud de Lisbonne.
Cette région plantée de pins et d’eucalyptus hautement inflammables, coupée de vallées et de ravins difficiles d’accès, est souvent touchée
par les feux de forêt. Le plus récent en 2016 avait duré dix jours et ravagé 3.700 hectares. En 2003, 41.000 hectares étaient partis en fumée.
«Monchique c’est un peu comme un bol. Jusqu’à présent les feux avaient brulé tout autour mais cette fois le feu a pris à l’intérieur, c’est pour cela que la population a été choquée», a expliqué à l’AFP Conceiçao Cruz, infirmière au centre d’accueil de Portimao, ville voisine de Monchique.
Lynx évacués
La fumée de l’incendie a atteint jusqu’aux plages de l’Algarve mais le vent qui souffle vers le nord avait dégagé le ciel jeudi.
La progression de l’incendie a également obligé à évacuer vers l’Espagne 29 lynx ibériques du Centre national de reproduction de cette espèce menacée, a annoncé dans un communiqué l’Institut de conservation de la nature et des forêts.
Le gouvernement avait pourtant déployé un dispositif important cette année dans tout le pays pour éviter la répétition des incendies dramatiques de 2017, qui ont fait 114 morts, mais a dû répondre à des reproches sur le manque de coordination des secours.
Stabilisation en Espagne
En Espagne où plus de 700 pompiers luttent contre un incendie dans la région de Valence, qui menaçait de progresser vers la station balnéaire
de Gandia, les autorités espéraient écarter le danger.
L’incendie «est stabilisé», a déclaré le directeur de l’Agence de réaction aux urgences de Valence, José María Ángel, ajoutant espérer une amélioration au cours de la journée.
Il est établi que le feu a été allumé par un éclair pendant un orage électrique lundi.
Le bilan des décès dus à la canicule en Espagne depuis une semaine est monté à 10 avec la confirmation de la mort mardi d’un homme de 41
ans d’un coup de chaleur en Catalogne.
AFP