Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

Glyphosate : les enjeux de la condamnation de Monsanto

PESTICIDES

La condamnation du géant agrochimique américain Monsanto par un tribunal de San Francisco aux Etats-Unis pour ne pas avoir informé de la dangerosité de ce produit, relance le débat en France et en Europe sur son interdiction. Tour d’horizon des enjeux.
C’est un coup de tonnerre qui pourrait accélérer l’interdiction du glyphosate, cet herbicide produit par la firme américaine Monsanto rachetée depuis par l’allemand Bayer : un tribunal américain a condamné, vendredi, le géant de l’agrochimie à payer une amende de 290 millions de dollars à un jardinier.
Les arguments du tribunal Dewayne Johnson, jardinier américain de 46 ans estimait que les produits de Monsanto, notamment le Roundup qu’il avait abondamment vaporisé pendant des années, avaient entraîné son cancer et que la multinationale avait sciemment caché leur dangerosité. Les jurés ont déterminé que Monsanto avait agi avec « malveillance » et que son herbicide Roundup, ainsi que sa version professionnelle RangerPro, avaient « considérablement » contribué à la maladie de M. Johnson. Pour ses avocats, Monsanto a fait passer ses bénéfices avant la santé publique en bataillant contre des études évoquant des risques de cancer autour du Roundup.
Un espoir pour les victimes ?
L’agriculteur Paul François, figure en France du combat contre Monsanto, a ressenti « beaucoup de joie » pour tout ceux qui se battent à travers le monde. « J’ai pensé à eux en me disant que cette décision allait les aider et leur donner beaucoup d’espoir », déclare le président de l’association Phyto-victimes et auteur du livre Un paysan contre Monsanto. Le céréalier, lui-même en procès contre Monsanto, dit penser aux victimes des épandages de glyphosate en Argentine « souvent désespérées » « qui n’ont que leur courage pour se battre », aux Burkinabés « avec moins que rien » ou encore à « tous les agriculteurs qui ont développé les mêmes pathologies que ce jardinier américain ». « La décision américaine ne pourra pas faire jurisprudence en France mais les avocats pourront s’en servir dans leur argumentation », car « la décision américaine est argumentée».
Hypocrisie de la France et de l’Union européenne
Le gouvernement français s’est empressé de qualifier d’« historique » le jugement américain et le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot a évoqué le « début d’une guerre » contre les pesticides. Sauf que la promesse de Macron d’interdire le glyphosate en 2021 n’a pas été mise en oeuvre. En mai dernier, la proposition d’interdire le pesticide a été rejeté par la majorité en Marche au Parlement. La raison? Le gouvernement veut trouver des solutions alternatives avant toute interdiction.
Hulot était absent des débats. L’Union européenne a pour sa part renouvelé l’autorisation du glyphosate pour cinq ans, fin 2017.
Bayer fait appel
La firme allemande de chimie, Bayer, nouvelle propriétaire de Monsanto, a annoncé qu’elle faisait appel du jugement, affirmant que le glyphosate est « sûr et non condérogène ». L’enjeu est financier : Selon l’agence Reuters, en 2017, les ventes de la division agricole du groupe Monsanto ont augmenté de 11%, essentiellement grâce à la hausse du prix du glyphosate. Quant à Bayer, ses bénéfices en 2017 ont augmenté de 62% (7,34 milliards d’euros) pour un chiffre d’affaires de 35 milliards d’euros.
F.V avec AFP

nike air max 1 sneakers